Angers Mag Info

Un autre regard sur l'actualité d'Angers et sa région

Document sans nom

Mercredi 26 Novembre 2014



Fabien Rebours, représentant "légitime" des commerçants


Rédigé par - Le 04/03/2013 - 11:52 / modifié le 05/03/2013 - 15:24


Seul candidat en lice, le gérant de la sandwicherie « Le Lézard Vert », Fabien Rebours, est devenu jeudi dernier le président du GEC (Groupement d’entente du commerce) de Maine et Loire. Ce dernier s’est surtout fait connaître à Angers en prenant la tête d’un mouvement des commerçants en lutte contre le projet de taxe trottoir et la hausse des parkings du centre-ville.



Fabien Rebours, le président du GEC, lors de la mobilisation contre la taxe trottoir à Angers, en septembre 2012
Fabien Rebours, le président du GEC, lors de la mobilisation contre la taxe trottoir à Angers, en septembre 2012
Voici un caillou de plus dans la chaussure de Jacques Motteau, l’adjoint au commerce de la Ville d’Angers. Le turbulent Fabien Rebours, 43 ans, co-gérant du Lézard Vert, rue Lenepveu, qui s’était surtout illustré lors du débat contre la taxe trottoir que la Ville comptait instaurer, à désormais toute légitimité pour s’asseoir à la table des négociations avec les élus locaux.

Depuis jeudi dernier, Fabien Rebours est le nouveau président du Groupement d’Entente du Commerce, une structure créée en 1937 et qui fédère normalement les commerçants indépendants du Maine-et-Loire, qu’ils soient franchisés ou non, soit un potentiel de 4 000 commerces.

Le président précédent, Jonathan Berdugo, qui ne souhaitait pas poursuivre, voit donc arriver un remplaçant très motivé. Ce dernier investit la structure avec une bonne partie de ceux qui le suivent depuis le début du conflit ouvert avec la mairie d’Angers.

Rappelons que le GEC représente les commerçants dans la plupart des instances locales et notamment le Tribunal de Commerce, Conseil des Prud'hommes, Chambre de Commerce et d'industrie, l’URSSAF, etc … Il intervient également dans tous les projets pouvant impacter l’activité des commerçants et notamment la publicité, l’accessibilité, les entreprises et les emplois.

« Si cette responsabilité m’est confiée, je mettrai tout en œuvre pour redynamiser le centre-ville d’Angers », avait confié Fabien Rebours à la presse à la veille de son élection. Il va donc désormais pouvoir agir.

Lui et ceux qui le suivent dénoncent depuis plusieurs mois la politique de stationnement de la Ville d'Angers, la dynamisation et la valorisation du commerce de proximité et l’interdiction d’ouvrir les commerces le dimanche en période de Noël.

Mais il faudra aussi qu’il agisse aussi au niveau du Maine et Loire et faire en sorte que le GEC qui voyait ses adhérents ne pas renouveler leur adhésion au fil des ans, reprenne de l’activité sur l’ensemble du département et pas seulement à Angers.




Yannick Sourisseau
Directeur publication Angers Mag et Angers Mag Info Journaliste web suivant plus particulièrement... En savoir plus sur cet auteur







Angers Mag




















Instagram


cookieassistant.com