Festival d'Anjou : le Concours des compagnies s'ouvre au Grand Théâtre


Rédigé par Tristan LOUISE - Angers, le Lundi 15 Juin 2015 à 07:43


Le Festival d'Anjou entame ce lundi sa deuxième semaine, avec l'ouverture d'un des temps forts de la manifestation : le Concours des Compagnies. Initié par Nicolas Briançon, il débute ce soir par "Le Revizor" de Nicola Gogol, et se tiendra chaque soir de la semaine, dans un nouvel écrin : le Grand Théâtre d'Angers. Présentation par le menu...



"Le Revizor", de Nicolaï Gogol, ouvrira lundi soir le Concours des Compagnies du Festival d'Anjou, au Grand théâtre d'Angers.
"Le Revizor", de Nicolaï Gogol, ouvrira lundi soir le Concours des Compagnies du Festival d'Anjou, au Grand théâtre d'Angers.
la rédaction vous conseille
Petit frère du festival, le Concours des Compagnies a bien grandi depuis sa création en 2005. Cette année, dans des registres et répertoires très divers, il met en scène cinq spectacles mais qui, tous déjà, ont séduit la critique.
 
L’idée

C’est en 2005 que Nicolas Briançon, nommé directeur artistique du festival l’année précédente, invente le Concours des compagnies. L’idée : soutenir des jeunes troupes professionnelles dans leur travail de création. Depuis, chaque année, cinq compagnies se produisent devant un jury d’hommes et de femmes liés à la scène (comédiens, metteurs en scène, critiques) et un jury composé d’étudiants en espérant obtenir l’un des trois prix : le Prix du jury professionnel (20 000 € destinés à cofinancer la création d’un nouveau spectacle amené à s’inscrire dans une future édition du festival) ; le Prix du jury « jeunes » (5 000 €) et le Prix d’interprétation (1 000 €).

Françoise Fabian, Gilles Costaz, Dominique Jamet, Jacques Nerson, Virginie Efira, Stéphanie Fagadau, Jean-Robert Charrier, Florence Pernel et Étienne de Balasy se sont succédé à la présidence du jury professionnel. L’an passé, c’est la Compagnie Narcisse avec son spectacle « La bande du Tabou » qui avait raflé la mise. Et, comme aime à le rappeler Nicolas Briançon : « A Paris, le festival est connu pour ce Concours ».
"L’idée : soutenir des jeunes troupes professionnelles dans leur travail de création"

La remise des prix du Concours des compagnies 2015 aura lieu le samedi 20 juin au château du Plessis-Macé, le soir de la représentation de « Gainsbourg, poète majeur », lecture par Jane Birkin, Michel Piccoli et Hervé Pierre.

« Le Révizor du pouvoir (ou L’inspecteur de gouvernement) »
La compagnie Toda Via Teatro s’est emparée du texte de Nicolaï Gogol, avec acteurs et marionnettes. Au banquet cinglant : paranoïa, mesquineries, frustrations. « Toda Via s’est forgée avec la création du « Grand Cahier » d’Agota Kristof. Le « Révizor » s’inscrit dans la continuité de ses recherches artistiques. Nous serons toujours dans un monde poétique et stylisé, mais cette fois-ci, un nouveau défi anime notre collectif : travailler ensemble l’humour, le rire ».
« Cette comédie grinçante, un rien amère, devient un cauchemar aussi jubilatoire qu’effrayant » selon le journal La Croix. Tentant…

Lundi 15 juin – 19h

"Les Cavaliers" de Joseph Kessel.
"Les Cavaliers" de Joseph Kessel.
« Les Cavaliers »
« Au retour de mon voyage au Groënland, un ami m’a demandé : « Maintenant que tu as voyagé au sud et au nord, c’est quoi le prochain voyage ? ». Je me suis dit qu’il fallait aller là où on n’ose pas… l’Afghanistan !… Il m’a offert « Les Cavaliers » ». Les propos sont des metteurs en scène Eric Bouvron et Anne Bourgeois de la compagnie Les Passionnés du Rêve. Dans cette œuvre de Joseph Kessel, le jeune Ouroz, défait lors du tournoi « Bouzkachi du Roi », doit rejoindre son père, héros de cette compétition ultra-violente. Un voyage initiatique à travers les steppes afghanes empli de poésie et d’imaginaire.

Mardi 16 juin – 19h

Festival d'Anjou : le Concours des compagnies s'ouvre au Grand Théâtre
« Nuit gravement au salut »
Elle est romancière, idéaliste, fort séduisante. Il est éditeur, fat et calculateur. Mais elle a besoin de son argent pour sauver son fils gravement malade. Ludovic Laroche de la compagnie Le Renard argenté a adapté et mis en scène le roman d’Henri-Frédéric Blanc, miroir de nos cruelles sociétés de consommation : « C’est ce qu’on peut appeler une fable moderne, celle de l’artiste et du marchand, traitant avec un humour grinçant le système hypocrite du microcosme littéraire. Elle pose un certain nombre de questions : quel sens un artiste doit donner à son travail de créateur ? Est-il prêt à renier ses valeurs familiales, religieuses ou morales ? ».

Mercredi 17 juin – 19h

"Un fil à la patte" de Georges Feydeau.
"Un fil à la patte" de Georges Feydeau.
« Un fil à la patte »
C’est un classique de classiques Vaudeville par le maître du genre, Georges Feydeau. Créée en janvier 1894 au Théâtre du Palais-Royal, la pièce reste à l’affiche plus de cent fois et demeure un incontournable aujourd’hui. Quiproquos, intrigues amoureuses, cupidité, situations inextricables avec va-et-vient incessant de personnages fantasques… tout est là pour faire rire. Le metteur en scène Anthony Magnier et la compagnie Viva en livre ici une version très rock’n’roll avec des comédiens « maîtres de leurs talents pour un spectacle aussi frais que survitaminé » (La Provence).

Jeudi 18 juin – 19h

"Le Misanthrope" de Molière.
"Le Misanthrope" de Molière.
« Le Misanthrope »
Un festival de théâtre serait-il digne de ce nom sans une œuvre de sieur Poquelin ? Mais l’entreprise est ardue, surtout quand il s’agit de remettre sur les planches l’un des chefs-d’œuvre du maître. Michèle André de la compagnie Crystal, rompue au rôle d’Eliante pendant vingt ans dans la mise en scène de Jean-Laurent Cochet, a eu cette audace. Pari réussi selon Télérama Sortir : « On est content d’entendre parfaitement le chef-d’œuvre théâtral, écrit si élégamment si cruellement et crûment aussi. Et d’admirer, dans le rôle d’Alceste, la performance d’Arnaud Denis »… un candidat au prix d’interprétation ?

Vendredi 19 juin – 19h

Ouidad Elma.
Ouidad Elma.
Le Jury 2015

Voici la composition du jury de professionnels qui sera présent du 15 au 20 juin au Grand Théâtre d'Angers, afin de remettre au total 26 000€ de prix, entre le meilleur spectacle et les meilleurs interprètes :

Ouidad Elma
- Linda Hardy
- Elsa Mollien
- Nicolas Ronchi
- Alexis Trégarot









1.Posté par Marc Gicquel le 16/06/2015 09:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Hier soir, j'ai vu Le Révizor. Jubilatoire, une mise en scène impeccable et des acteurs de haut niveau








Angers Mag












Angers Mag : Au comptoir de Mathilde... et de Catherine: Depuis la fin du mois d'octobre, la rue... https://t.co/wkV9xA1N3F https://t.co/6yuEQFFF5o
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Angers Mag : A l’Ecole démocratique, on fait ce qu’on veut… ou presque: Basée sur la liberté... https://t.co/j0ywJZAzgI https://t.co/jEK0S9wvGs
Mercredi 7 Décembre - 07:31
Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30







cookieassistant.com