Festival de Trélazé : la Kyosphère est de retour


Rédigé par - Angers, le Jeudi 9 Juillet 2015 à 10:30


Groupe pop-rock pour ados des années 2000, Kyo est de retour après 10 ans d’absence. Mercredi soir, le quatuor, en fait ils étaient six, était de passage à Trélazé devant un public qui n’avait pas oublié Le Chemin, la chanson qui leur procura un succès aussi fulgurant qu’éphémère.



KYO sur la scène du Vissoir à Trélazé
KYO sur la scène du Vissoir à Trélazé
la rédaction vous conseille
Finie la barbe naissante, envolé le visage poupin. Dix ans après, Benoit Poher, dit Ben, et sa bande ont gagné en âge, même si leur répertoire balance encore entre puérilité agaçante et quête de maturité. Une recherche d' "Equilibre" - titre de leur dernier album sorti l'an passé - qui ne semble pas perturber le public puisqu’ils étaient près de 10 000, mercredi soir à venir les applaudir dans le parc du Vissoir à Trélazé.
 
« La Kyosphère sera toujours là pour vous », pouvait-on lire sur des panneaux brandis par des spectatrices du premier rang. Il n’en fallait pas plus à Benoit Poher pour se sentir pousser des ailes, conforté par des fans capables aussi bien de reprendre  leurs chansons récentes que les paroles du Chemin, titre phare de l'album éponyme qui les propulsa au sommet (2003)

Depuis l'an dernier, Kyo refait surface dans les hits parade.  Après quelques expériences solo, des passages dans d’autres formations, ou pour le compte d’autres célébrités, c’est la trentaine bien sonnée que le groupe de Verneuil-sur-Seine, est reparti en tournée après l’enregistrement de leur dernier album. Avec  des titres phares, comme « le Graal », la bande à Poher illustre bien ce qu’elle espère atteindre. Mais pour cela il a encore du travail.
 
Car, si les arrangements musicaux sortent du format guitare-basse-batterie en incorporant plus d'électronique, les rimes ont gardé leur naïveté juvénile, une marque de fabrique qui leur colle à la peau. Mais c’est aussi ce qui plait au public et notamment aux ados.  En équilibre instable, ce groupe qui donne une note de jeunesse au Festival Estival de Trélazé que l’on taxe souvent d’accueillir les vieux artistes en fin de carrière, réussira-t-il son retour ?
 
Si le groupe a grandi physiquement et mentalement, Kyo a semble-il des arguments suffisamment solides pour se justifier. Avec des rythmes plus enlevés et des guitares plus présentes, les nouvelles mélodies qui restent dans les standards du genre se laissent écouter avec un certain plaisir. Même les quarantenaires voire plus, ont apprécié.
 
Conscients des critiques qu’ils ont dû essuyer après leur album « 300 lésions » en 2004, les Kyo ont une revanche à prendre et du temps à rattraper. Hier soir, au Vissoir, ils ont profité d’un public qui leur a rappelé quelques souvenirs. « On est bien avec vous, vous êtes formidables », lançait à l’envi, Benoit Poher pas vraiment pressé de quitter la scène trélazéenne.

A noter que le groupe Kyo a été certifié disque de platine pour son album Equilibre, preuve que le réussite est en marche.

 

Si vous ne visualisez pas le diaporama, cliquez ICI




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag












Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de décembre signé Fañch Juteau #prevention #VIH https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/oAZR7nNURX
Vendredi 9 Décembre - 12:01
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de septembre signé Fañch Juteau #accrochecoeurs https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/Jkrkty2UMe
Vendredi 9 Décembre - 10:51







cookieassistant.com