François Cacheux : une histoire d’amitié et de générosité


Rédigé par - Angers, le 12/08/2011 - 08:04 / modifié le 12/08/2011 - 08:36


Décédé mardi dernier à l’âge de 88 ans, le sculpteur François Cacheux entretenait d’étroites relations avec Angers, sa ville d’adoption. Ancien directeur de l’école des Arts Déco de Strasbourg, organisateur de plusieurs expositions, il avait ouvert un atelier à Port Thibault sur la commune de Sainte Gemmes sur Loire.



L'Aphrodite dansant, l'une des sculptures de Cacheux du musée en plein air de l'Arboretum
L'Aphrodite dansant, l'une des sculptures de Cacheux du musée en plein air de l'Arboretum
la rédaction vous conseille
Angers perd un grand sculpteur et un ami ». C’est ainsi que s’exprimait hier le Maire d’Angers dans un communiqué. Il est vrai que l’histoire de François Cacheux, Angevin d’adoption, est étroitement liée à la cité du roi René. C’est à lui que l’on doit notamment la statue de Jean Moulin, érigée devant le lycée du même nom, à Angers. François Cacheux a réalisé des statuts des grands hommes de l'histoire : Jaurès, Churchill, de Gaulle, Roosevelt, Lénine.

D’origine franco-suisse, André Cacheux est né à Paris le 24 janvier 1923. Entré à l’École des Arts appliqués en 1940, son travail attire rapidement l’œil des plus grands spécialistes, la Ville de Paris se portant acquéreur de l’un de ses premiers dessins.

Résistant pendant la dernière guerre, il est arrêté, condamné à mort et déporté dans le camp de sinistre mémoire de Mauthausen. De retour de déportation il se remet au travail, ses œuvres s’inspirant, comme pour exorciser ses souvenirs atroces, de la vie et de l’amour pour la beauté de la femme. Se considérant comme le petit fils du sculpteur Rodin, il se définit aussi comme plus gai et plus optimiste que son maître.

François Cacheux en 2001 (Photo Thierry Bonnet - Service Communication Ville d'Angers)
François Cacheux en 2001 (Photo Thierry Bonnet - Service Communication Ville d'Angers)
Nommé professeur du dessin de nu à l'École des beaux-arts de Clermont-Ferrand, il obtient la direction de l'École supérieure des arts décoratifs de Strasbourg. Il la quittera en 1989, pour s’installer au sud d’Angers, sur les bords de la Loire, à Port Thibault, sur la commune de Sainte Gemmes sur Loire.

Mais dès 1982, il avait été repéré par le peintre Jean Commère qui l’invitera pour le premier Salon d’Angers, dont il sera par la suite l’une des figures marquantes.

Les relations amicales que l’artiste entretenait avec Jean Monnier, le maire de l’époque, a conduit la ville d’Angers à organiser plusieurs salons permettant aux Angevins de découvrir l’ensemble de son œuvre (sculptures, sanguines et pastels). Plusieurs réalisations ont été acquises par la municipalité. Elles ornent les salons de l’Hôtel de Ville et des points remarquables de la ville.

Très attaché à la Loire et à la région qu’il l’avait accueilli, François Cacheux, fit don d’une part importante de ses œuvres à la ville d’Angers, en 1989. Ainsi 70 dessins, 12 pastels et 22 bronzes, ainsi qu’une grande sculpture, la Loire pensive, entrèrent dans le patrimoine des musées de la ville d’Angers.

C’est en 2001 que l’actuel maire d’Angers, Jean-Claude Antonini, inaugure dans le jardin de l’Arborétum, un musée de sculptures en plein air dédié à l’artiste. Plusieurs de ses œuvres et notamment « la Première Promesse », « l’Aphrodite dansant », et « la Grande danseuse » sont installées dans les jardins. L’orangerie de l’Arboretum, ouverte au public en 2003, contient les esquisses en bronze, les dessins et pastels de l’artiste.

Compte tenu de la longue histoire d’amitié et de générosité entretenue entre l’artiste et sa ville d’adoption, le Maire d’Angers et l’ensemble du conseil municipal s’associent à la peine de sa famille. La cérémonie religieuse sera célébrée ce samedi 13 août, à 10 h, au temple de l’Église réformée d’Angers.

L'orangerie de l'Arboretum
L'orangerie de l'Arboretum




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par Raphaël BRITSCHU le 12/08/2011 12:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Adieu l'ami qui a été a nos côtés à nombreuses reprises (mariage des parents, collègue de mon père pendant de longues années aux Arts Déco, Athena, ...). Resterons de toi de bons souvenirs et quelques oeuvres de toi dans la famille pour ne pas t'oublier.















Angers Mag











Angers Mag : #Angers REPORT'CITÉ trace sa route @Angers @MinistereCC @KeolisAngers https://t.co/5jrXBWmmjE https://t.co/dULolkaDWK
Mercredi 21 Juin - 12:33
Angers Mag : #Angers Ouest eMedia Presse (@angersmaginfo) a été placée en liquidation judiciaire https://t.co/vMG2O392Qi https://t.co/N9IyhvEjS3
Mercredi 21 Juin - 12:23
Angers Mag : « En Indonésie, le tourisme engendre des transformations profondes » #Angers https://t.co/gJQfDIqgwP https://t.co/bn8ODsUAFu
Jeudi 15 Juin - 10:03
Angers Mag : JoeyStarr, les différents visages de l'éloquence: Sur la scène du Festival d'Anjou le 15... https://t.co/9fZW6XZ2i2 https://t.co/bB4ZKtREuR
Mercredi 14 Juin - 12:03