Gestion de l’eau : le Préfet de Maine-et-Loire assouplit les mesures


Rédigé par - Angers, le 18/08/2015 - 21:37 / modifié le 15/10/2015 - 08:20


Si la situation reste toujours préoccupante sur le front de la sécheresse, les pluies orageuses de la fin de semaine dernière ont eu pour effet d’améliorer légèrement le débit de plusieurs rivières et le niveau des nappes souterraines en Maine-et-Loire. L’arrêté préfectoral du mardi 18 août assouplit donc les restrictions qui étaient en vigueur.



Le niveau de l'Aubance, une petite rivière du sud Loire a légèrement remonté, mais elle reste en situation de coupure
Le niveau de l'Aubance, une petite rivière du sud Loire a légèrement remonté, mais elle reste en situation de coupure
la rédaction vous conseille
Ce n’est pas encore le retour à la normale en matière de débit des rivières du Maine-et-Loire et la sécheresse se fait toujours sentir dans les zones rurales. Mais il semble bien que les pluies orageuses de la fin de semaine dernière aient sensiblement amélioré la situation. Au point que le Préfet de Maine-et-Loire a pu, dans son dernier arrêté, assouplir les mesures prises les semaines précédentes.
 
En premier lieu pour la Loire qui, alimentée par des affluents traversant des territoires copieusement arrosés, a vu son niveau remonter d’une vingtaine de centimètres. Suffisant pour la Direction Départementale des Territoires, cette dernière ayant proposé au Préfet de lever les mesures de restriction qui concernait le fleuve, principalement utilisé pour l’alimentation en eau potable du département. Le niveau d’alerte de l’Authion, la rivière qui prend sa source à Bourgueil (37) et qui se jette dans la Loire entre Ste Gemmes et les Ponts de Cé, de la Mayenne et du Loir, deux affluents de la Maine, est également levé.
 
Si le débit des petites rivières s’est légèrement amélioré, les mesures de restrictions les concernant ont peu changé. L’une d’elles, la Romme qui prend sa source à Bécon-les-Granits, dans le Segréen, pour se jeter dans la  Loire, dont le débit est jugé insuffisant, a même franchi le seuil de la coupure. Les prélèvements, sauf pour usages vitaux et prioritaires, sont interdits.
 
Pour ce qui concerne le prélèvement des eaux souterraines, les bassins du Layon, de la Mayenne et de la Romme-Brioneau sont toujours en alerte et les usagers sont invités à limiter leurs pompages. Le bassin de l’Erdre est toujours en alerte renforcée et les prélèvements sont interdits entre 10h et 20h. Par contre les alluvions de la Loire-Thau et celles de l’Authion ne sont plus en état d’alerte.

L'arrêté d’étiage, c'est-à-dire le point où le niveau d’eau est au plus bas pour les rivières angevines, publié ce mardi 18 août, entre en application dès demain mercredi. Il sera consultable dans toutes les mairies du département.  

 

Comment sont fixées les mesures de restriction de l’eau ?
Eaux superficielles : Le département est divisé en 21 zones d’alerte, chacune portant le nom de la rivière qui la traverse. Sur ces zones, ce sont les débits en m3/seconde de chacune des rivières, qui lorsqu'ils s'effondrent, déterminent successivement l'entrée en vigueur de 4 niveaux de mesures de plus en plus contraignantes (alerte, alerte renforcée, coupure, crise).
 
Ces mesures concernent alors les prélèvements en surface, dans la rivière et ses affluents, leurs nappes alluviales, ainsi que d'éventuels plans d'eau s'ils sont alimentés par cette rivière ou par l'un de ses affluents.
 
Eaux souterraines : Le département est divisé en 14 zones d’alerte. Sur zones qui portent souvent le nom d’une rivière, ce sont les hauteurs des nappes souterraines, mesurées chaque jour par un réseau de piézomètres, qui vont déclencher successivement les 4 niveaux de mesures. Ces dernières concernent. les prélèvements d'eaux souterraines (puits ou forages), indépendamment du réseau hydrologique.
 
A noter que pour l'eau potable, les niveaux de mesure sont également dictés par le débit de la Loire, ce qui se comprend aisément, dans la mesure où la majorité des habitants de Maine-et-Loire utilisent une eau pompée en Loire, lorsqu'ils ouvrent leurs robinets. (source Direction Départementale des Territoires de Maine-et-Loire).

Pour en savoir plus et notamment consulter les arrêtés préfectoraux : www.maine-et-loire.gouv.fr

Carte des prélèvements directs dans les eaux superficielles

Gestion de l’eau : le Préfet de Maine-et-Loire assouplit les mesures

Carte des prélèvements directs dans les eaux souterraines

Gestion de l’eau : le Préfet de Maine-et-Loire assouplit les mesures




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag











Angers Mag : Au comptoir de Mathilde... et de Catherine: Depuis la fin du mois d'octobre, la rue... https://t.co/wkV9xA1N3F https://t.co/6yuEQFFF5o
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Angers Mag : A l’Ecole démocratique, on fait ce qu’on veut… ou presque: Basée sur la liberté... https://t.co/j0ywJZAzgI https://t.co/jEK0S9wvGs
Mercredi 7 Décembre - 07:31
Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30



cookieassistant.com