Green Code Lab Challenge : des étudiants Angevins gagnent le séjour à San Francisco


Rédigé par - Angers, le 29/11/2014 - 10:16 / modifié le 14/12/2014 - 10:46


Epilogue heureux pour cinq des 370 élèves ingénieurs qui participaient à la seconde édition du Green Code Lab Challenge. Etudiants à l’ESAIP de Saint Barthélémy d’Anjou (Angers), l'une des structures organisatrices du challenge, ils vont pouvoir partir vers les USA pour visiter les entreprises de la Silicon Valley et se faire les porte-paroles d'une informatique respectueuse de l’environnement.



Quatre des cinq étudiants de l'équipe lauréate, avec leur billet pour les USA
Quatre des cinq étudiants de l'équipe lauréate, avec leur billet pour les USA
la rédaction vous conseille
On en rêvait depuis le début de la compétition. On ne réalise pas encore que nous avons gagné le premier prix, mais nous sommes très heureux car nous ne sommes jamais allés aux USA », déclaraient, encore émus, les membres de l’équipe « Gream ESAIP »,  Florian, Simon, Clément, Tony et Jean, étudiants en première année de cycle d’ingénieur à l’école supérieure angevine en informatique et productique (ESAIP). Cette école d’enseignement supérieur est installée à Saint Barthélémy d’Anjou, une des villes de la périphérie d'Angers. Elle forme des ingénieurs informatique dans les domaines de l’environnement et de la prévention des risques.
 
«  Nous avons surtout envie de dormir, car travailler le code pendant 48h sans discontinuer ce ne fut pas de tout repos », poursuivaient-ils. « Au début, nous avons  eu de la difficulté à comprendre le sujet. Mais finalement nous l’avions peut-être bien compris puisque nous avons gagné. Honnêtement on pensait être dans les 20 premiers, mais pas emporter le billet d’avion pour San Francisco ». Confirmant qu’ils avaient beaucoup appris pendant ce challenge, les étudiants vont partir avec un souhait : « Pouvoir dire aux Américains que les Français n’ont pas cinq ans de retard comme ils le croient. Nous allons aussi partir avec nos CV ». C’est la seconde fois qu’une équipe de l’ESAIP remporte le Green Code Lab Challenge.
 
« Demain il serait bien que vous soyez les ambassadeurs du Green Code ».

Organisée pour la seconde année consécutive, cette compétition pendant laquelle des étudiants de plusieurs écoles, réparties sur la France et l’Europe doivent travailler le code d’un programme informatique pour le rendre moins gourmand en énergie, « intéresse de plus en plus d’écoles », soulignait Nicolas Gutowski , enseignant chercheur à l’ESAIP. « Nous aimerions bien faire en sorte que la vague verte que nous avions initiée ici à Angers, traverse les océans. Mais ça va demander de gros moyens logistiques ».
 
Un point est acquis, le numérique dont personne ne se souciait tant chacun était convaincu que c’était la solution à tous les maux en matière d’environnement, est bel et bien en train de faire sa révolution. Et celle-ci passe par la prise en compte de l’énergie consommée lors de l’utilisation d’une application numérique. «  Aujourd’hui il faut près de 30 centrales nucléaires pour alimenter tous les data center implantés dans le monde et en France ils utilisent déjà 9 % de l’électricité », expliquait Christophe Rouvrais, directeur général de l’ESAIP lors de la cérémonie de remise des prix. « Vous vous êtes battus pendant 48h pour démontrer que l’on pouvait réduire, en codant mieux, la facture d’électricité. Demain, il serait bien que vous soyez les ambassadeurs du Green Code ».
 
Evalués sur les sollicitations serveurs, les quantités de données échangées, l’énergie et la mémoire utilisés sur les ordinateurs et sur les mobiles, sur la qualité du code en termes d’éco-conception, grâce à des outils conçus pour l’occasion, sur les 70 équipes engagées dans la compétition, « 40 ont produit des choses intéressantes et fonctionnelles », soulignaient les organisateurs lors de la remise des prix.
 
L’équipe gagnante partira à San Francisco pendant une semaine, en août 2015. Les deux équipes suivantes emportent chacune un chèque de 1000 €.

- 1ère place : ESAIP Angers, équipe « Gream ESAIP »
- 2ème place : ISTIA (Université d’Angers), équipe « Green Balls »
- 3ème place : Universidad Valladolid (Espagne), équipe « Los Hombres de Eusevio »
- 4ème place : ESEO Angers, « Green Alchimie »
- 5ème place : EPITA Paris, équipe « Noleak »

Le jury était composé de l’association « Green Code Lab » et des sociétés SIGMA, Kaliterre et HumanIT basées à Nantes.

Pour en savoir plus sur le challenge et sur le Green Code IT et l'éco-conception : www.greencodelab-challenge.org
 




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : Séance critique : "Ma'Rosa" de Brillante Mendoza: Dans Séance critique, deux fois par... https://t.co/UXYZ0kjrdt https://t.co/JrsEK1vwBv
Samedi 10 Décembre - 11:00
Angers Mag : « Ces pédagogies ne sont pas ignorées »: Et l’Education Nationale ? Quel regard... https://t.co/JnPQWXILNL https://t.co/5glkXOM6T3
Samedi 10 Décembre - 07:45
Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17


cookieassistant.com