Angers Mag Info

Un autre regard sur l'actualité d'Angers et sa région

Document sans nom

Jeudi 2 Octobre 2014







Greenpeace se mobilise pour sauver l’Arctique


Rédigé par - Le 25/06/2012 - 10:51 / modifié le 25/06/2012 - 11:04


En trente ans la banquise a perdu le tiers de sa surface. Elle pourrait même disparaître complètement l’été, d’ici 2030, laissant alors le champ libre aux pétroliers et industriels de la pêche qui voient là une véritable opportunité. 200 villes dans le monde et 20 en France, dont Angers, se sont mobilisées ce samedi 23 juin pour inviter chaque citoyen à devenir un défenseur de l’Arctique.



Le stand Greenpeace, ce samedi, rue Lenepveu
Le stand Greenpeace, ce samedi, rue Lenepveu
L’Arctique fond à une vitesse inquiétante, la banquise a perdu le tiers de sa surface en 30 ans, et pourrait disparaître complètement, en période estivale, dans 20 ans. Plutôt que de considérer cet état comme alarmant, les industriels du pétrole et de la pêche y voient l’opportunité d’exploiter des ressources jusque-là inaccessibles.

« La banquise, en réfléchissant l’essentiel de la chaleur des rayons du soleil qu’elle reçoit, aide à réguler les températures, et ce pour les 7 milliards d’habitants de notre planète. La disparition de la banquise serait un point de non retour pour le climat », affirme Nicolas COCUAUD, le coordinateur local de Greenpeace, lequel relayait l’information, avec ses militants, auprès des Angevins.

L’Arctique est aussi et surtout la zone géographique où les symptômes du dérèglement climatique sont les plus flagrants, symbole et témoin de ce qui pourrait se passer sur l’ensemble du globe si rien n’est fait pour endiguer cet état.

C’est un des derniers endroits préservés de la planète, une réserve de biodiversité unique, et le lieu de vie de centaine de milliers de personnes qui est menacé. D’où le cri d’alarme lancé par les militants, partout dans le monde. De nombreuses stars internationales, parmi lesquelles Robert Redford, Pénélope Cruz ou encore Thom Yorke on apporté leur soutien à l’action de l’ONG.

« L’exploitation du pétrole de l’Arctique, particulièrement chère et risquée, est un non sens absolu à plusieurs titres. Les réserves de pétrole de l’Arctique ne correspondant qu’à 3 ans de notre consommation actuelle », poursuivent les militants.
Selon ces derniers, l’extraction dans ces conditions extrêmes pourrait coûter jusqu’à 10 fois plus cher que le prix actuel du pétrole. Enfin une marée noire en Arctique, du fait là encore des conditions climatiques, serait quasiment impossible à contenir et à nettoyer.

Installés rue Lenepveu à Angers, les huit militants de Greenpeace ont rencontré un public plutôt réceptif, nombreux sont ceux qui ont accepté de signer la pétition qui leur était présentée. Le stand a permis d’informer les consommateurs qui empruntent cette rue piétonne, très fréquentée le samedi, les militants les accueillants avec des boissons et des gâteaux « Bio ».
Une prochaine action nationale est prévue le samedi 14 juillet prochain.

Devenez vous aussi défenseur de l’Arctique sur www.savethearctic.org




Yannick Sourisseau
Directeur publication Angers Mag et Angers Mag Info Journaliste web suivant plus particulièrement... En savoir plus sur cet auteur












Angers Mag













Instagram


A PROPOS