Grégoire Lindé, un « fou » sur les sommets de la Réunion


Rédigé par - Le Samedi 13 Octobre 2012 à 09:11


Deux ans et demi de préparation et bientôt l’aboutissement d’un rêve, le cornéen Grégoire Lindé, sera au départ, ce jeudi 18 octobre, du plus mythique des raids : la Diagonale des fous, sur l’ile de la Réunion. En compagnie de deux autres angevins, David Maillochon, son coach et Richard Marionneau, il avalera les 171 km de ce Grand Raid dans les cirques et sur les sommets de l’océan indien.



Grégoire Lindé, lors d'un raid en France (photo personnelle)
Grégoire Lindé, lors d'un raid en France (photo personnelle)
Je me sens impatient de partir », déclarait hier Grégoire Lindé dont nous suivons la progression depuis le jour où il décidé de s’inscrire à ce raid presque inhumain qu’est la Diagonale des fous. « Deux ans et demi que j’en parle, j’ai donc hâte d’être sur la ligne de départ ». Le sportif angevin a des fourmis dans les jambes et fait des rêves de montée impossible vers le piton de la Fournaise, l'un des plus hauts sommets de l’ile de la Réunion et de descentes vertigineuses dans les cirques de Mafate et de Cilaos, au cœur des plus beaux pays paysages du monde.

Mais pas le temps de faire du tourisme et d’admirer la végétation luxuriante qui s’offrira aux trois coureurs. En moins de 66 heures, le temps imparti pour être classé, ils devront avaler sans presque se reposer, les 171 km et 11 000 m de dénivelée positive qui les emmèneront du Cap Méchant (ça ne s’invente pas …) à Saint-Denis de la Réunion.

Mais avant d’en arriver là Grégoire Lindé, tout comme ses camarades, a effectué des heures d’entrainement qui lui donnent le vertige (déjà...), participé aux raids les plus fous de France et de Navarre et empilé 30 km de dénivelée positive depuis janvier dernier, soit pratiquement la distance de la terre à la stratosphère, ne laissant aucune place au hasard.


Une aventure humaine et sportive

David Maillochon qui l’accompagne et le coache effectue sa 9e Diagonale des fous. Véritable expert en la matière, il connaît parfaitement le terrain et ses nombreux pièges. Tout comme Richard Marionneau, Grégoire Lindé participe pour la première fois à l’épreuve. Tous les trois ont mémorisé le parcours, le visionnant même sur des vues satellites, dans Google Earth, pour en connaître les moindres détails.

Mais chacun sait que le plus dur reste à faire. « Le départ est plat sur huit kilomètres, il ne faut donc pas se laisser entrainer par les plus rapides. Il faut savoir être humble et patient, ne pas se sentir trop facile », poursuit Grégoire. « Nous nous sommes fixés 50h ce qui fait pratiquement du 3 km/h, ce n’est donc pas insurmontable, mais je sais que ce ne sera pas une partie de plaisir ».

Ce que craignent les sportifs angevins c’est surtout le temps. C’est l’été dans l’océan Indien et en cette saison les pluies sont parfois violentes, rendant du même coup le terrain impraticable pour les véritables « zombies » qui vont l’emprunté pendant plus de trois jours durant, sans discontinuer.

Pour cette véritable expédition, Grégoire Lindé qui est dans la vie dirigeant d’une entreprise d’aide à la personne, « Acasaide », vendait ses kilomètres de parcours, afin de financer les 4000 euros de budget dont il avait besoin, mais aussi pour venir en aide aux enfants de « l’étoile de Martin ». Première partie réussie puisque tous les kilomètres ont été vendus à des entreprises locales. Reste donc à Grégoire, Richard et David, sportifs de l’extrême à effectuer la seconde. Avec le moral d’acier qu’ils se sont forgés au fil des précédentes épreuves ce ne devrait-être qu’une formalité pour ces trois « fous de la diagonale ».

Progression à suivre sur le site web de la Diagonale des fous : www2.grandraid-reunion.com

Grégoire Lindé : dossard N° 673
David Maillochon : Dossard N° 2721
Richard Marionneau : Dossard N° 919




Yannick Sourisseau
Directeur publication Angers Mag et Angers Mag Info Journaliste web suivant plus particulièrement... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par John le 15/10/2012 19:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Petite réctification: Le plus haut sommet de l'ile de la Réunion est le Piton des Neiges culminant à 3070 m d'haltitude,
Le Piton de la Fournaise culmine quant à lui à 2631 m d'altitude.

2.Posté par Yannick Sourisseau le 15/10/2012 22:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci pour cette petite précision, j'ai modifié la phrase en conséquence. Cdt

3.Posté par monte escalier le 02/11/2012 20:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'aboutissement d'un rêve, oui, pour le sportif angevin ! Et il y a survécu. Toutes mes félicitations.

Sport Pro | Sport détente | Tourisme