Hervé Novelli, un touriste à Terra Botanica


Rédigé par Yannick Sourisseau - Angers, le 06/08/2010 - 09:42 / modifié le 07/08/2010 - 08:19


S’il y a bien un membre du gouvernement qui doit travailler pendant les vacances d’été, c’est Hervé Novelli, le Ministre du Tourisme. Ce dernier était de passage, hier à Angers, pour visiter Terra Botanica le parc ludo-éducatif dédié au végétal, en pleine saison touristique.



Hervé Novelli, au centre, entouré de Nicolas Moulin, le Directeur du parc et Roger Chevalier, Vice Président du Conseil Général et administrateur de Terra Bontanica
Hervé Novelli, au centre, entouré de Nicolas Moulin, le Directeur du parc et Roger Chevalier, Vice Président du Conseil Général et administrateur de Terra Bontanica
S’il n’était pas entouré d’un groupe d’élus locaux, de journalistes et de personnels de la Préfecture d’Angers, Hervé NOVELLI, le Secrétaire d’Etat chargé du commerce, de l’artisanat, des PME, du tourisme, des services et de la consommation, aurait presque pu passer inaperçu au milieu des nombreux touristes présents dans le parc Terra Botanica ce jeudi après-midi. D’ailleurs sa venue avait été bien orchestrée par les dirigeants du parc à thème et ne gênait en rien son fonctionnement, les visiteurs se promenant dans les allées comme si rien n’était. C’était aussi le souhait du ministre, qui voulait en quelque sorte se considérer (presque) comme un touriste ordinaire.

« Le gouvernement est en vacances, c’est vrai, mais pour ce qui me concerne j’ai souhaité cette visite en pleine saison estivale, cela me permet de déceler les grandes tendances en matière de tourisme », déclarait le Ministre en s’extasiant devant les plantations du parc dédié au végétal.

« La France a compté plus de 70 millions de touristes l’an dernier. Selon nos dernières estimations ce devrait être encore mieux cette année, car les étrangers reviennent et les français vont moins quitter le territoire. Il est donc important pour moi d’avoir une bonne connaissance des lieux qui les accueillent».

Pour Nicolas MOULIN, le Directeur du parc Terra Botanica, c’est un peu la consécration. Penser qu’un ministre en exercice vienne visiter les lieux, c’est une forme de reconnaissance. « Nous ne l’avons pas sollicité. Je crois qu’il est intéressé par le concept innovant du parc et son lien avec l’activité principale de la région angevine, le végétal. C’est une reconnaissance du travail effectué par les équipes du parc».

Visitant, sans vraiment se presser, une petite partie du parc, le ministre s’est même entretenu avec quelques visiteurs et s’est intéressé aux activités ludiques proposées aux enfants au cours de l’été. Ça tombait bien puisque les plus jeunes passaient leur « permis brouette », un jeu créé de toutes pièces par les animateurs du parc.

« Les touristes viennent en France pour sa culture et son patrimoine. Mais l’offre touristique doit évoluer et notamment vers les régions. Ces dernières doivent exploiter leurs atouts, ce parc en est le plus bel exemple », poursuit le ministre. « Les touristes partent moins longtemps, mais avec des objectifs précis. L’offre française doit s’organiser sur des thèmes et événements, d’autant que le tourisme représente 6.5% de notre économie ».

A l’issue de sa visite, le ministre a rencontré les représentants du pôle de compétitivité « VEGEPOLYS », le réseau d’entreprises, de centres de recherche et de formation des filières agricoles, horticoles et viticoles, installé à Angers et ses environs. Cette rencontre a permis de présenter le centre d’affaire situé à l’entrée du parc Terra Botanica.

« J’ai beaucoup apprécié cette visite et le travail qui a été réalisé. Le plus difficile c’est de faire en sorte que ce parc s’installe dans la durée et continue à intéresser les visiteurs », concluait le ministre avant de repartir vers Paris.

L’objectif du parc est de 250 000 visiteurs pour la première saison. A ce jour, la fréquentation est semble-t-il conforme à cet objectif, les dirigeants tablant sur les animations de l’été, des visites allégées et accompagnées pour les groupes, et surtout une bonne arrière saison pour conclure correctement cette première année.



Yannick Sourisseau
Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag











Angers Mag : Séance critique : "Ma'Rosa" de Brillante Mendoza: Dans Séance critique, deux fois par... https://t.co/UXYZ0kjrdt https://t.co/JrsEK1vwBv
Samedi 10 Décembre - 11:00
Angers Mag : « Ces pédagogies ne sont pas ignorées »: Et l’Education Nationale ? Quel regard... https://t.co/JnPQWXILNL https://t.co/5glkXOM6T3
Samedi 10 Décembre - 07:45
Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17



cookieassistant.com