Hey, what's Apening Maxime ?


Rédigé par Cyrille GUERIN - Angers, le Samedi 3 Mai 2014 à 08:27


Depuis un mois à Angers, Maxime Weis accueille les fans d'électro, et les amoureux du poireau, dans sa boutique-concept-store, Mixape. Antre idéal pour se relooker, converser entre potes ou acquérir du son qui dépote. Esprits chagrins, passez votre chemin. Ape signifiant singe, le lieu est aussi vivement déconseillé aux bons à rien...



Maxime Weis, créateur de Mixape (photo Cyrille Guérin)
Maxime Weis, créateur de Mixape (photo Cyrille Guérin)
la rédaction vous conseille
"La fête ne se fait pas dans des boîtes de nuit avec des plumes / Mais dans le noir entre amis". Il y a 60 ans, Françoise Sagan définissait ainsi la fête dans Bonjour Tristesse. Maxime Weis, 29 ans, proprio de Mixape, a-t'il lu ce panthéon de la littérature ? On ne le sait pas. Et puis, neurasthénie ne semble pas rimer avec l'état d'esprit du jeune homme.

En revanche, on devine aisément que cette gueule d'ange à la Jeff Seid n'est pas le dernier pour la déconne. Et la teuf. Outre des punchlines ciselées et totalement improvisées qui lui confèrent des airs de mini Pierre-Antoine Barré, chroniqueur canalplussien faisant passer Guillon pour un comique troupier, Maxime, gendre idéal matriciel, est un agent matrimonial exemplaire, unissant fastoche causticité bienveillante et sens de l'accueil chaleureux. A l'image de son bébé, sa petite entreprise : Mixape.

Hors contexte, ce qui frappe quand on pénètre au 7 rue Pocquet de Livonnières, c'est le côté a priori ultra bobo. Parquet, tuffeau, vieilles poutres, cheminée limite haussmannienne, tons sobres qui nous font de l’œil, intégrale Tsugi que voisinent quelques bibelots top design et qui, roublards, semblent gentiment nous toiser : ne manquent que les moulures. Et puis, déboule le boss, mains dans les poches, démarche ûber coole, sourire discret mais franc, regard d'emblée taquin. On se dit alors qu'on s'est planté niveau constat.

Du métal à l'électro, du Saumur à "24 heures chrono"

"Mixape est d'abord un lieu de vie, d'échanges entre connaisseurs et novices, commence Maxime, on peut y boire un coup (il a la licence 3, NDR) sans qu'y soit effectué pour autant un acte d'achat". Ça, c'est pour le volet Life du triptyque "Life-Culture-Electro" qui figure sur ses flyers. A l'image des parutions trendy type "Snatch", "Technikart" ou autre "Next". A la différence que là nous sommes dans un magasin, non dans un magazine. Nous sommes dans la vie, le réel.

La Culture ? Ce sont "des copains artistes, des clippeurs ou des DJ" qui la font vivre. Ainsi mercredi dernier, veille de fête pétainiste du travail, Maxime a organisé un apéro sous forme de battle Angers-Nantes. Plus fort, la semaine même de l'ouverture des lieux, 43 m2 dont 3 de terrasse - de quoi faire groover ton booty, Alex Millan, figure emblématique de la scène électro montpelliéraine, est venu présenter son nouvel album. Pas mal pour un baptême du feu.

Itou s'agissant de la 3ème et dernière dimension de l'univers Mixape, l'électro. Lequel est constitué d'un fonds de quelque 350 vinyls "rangés par pays et non par labels ou artistes, ce qui oblige les gens à creuser, à chercher", indique le tout jeune patron. Comme chez nombre de ses congénères, la fameuse génération Y, cet ex-ingénieur consultant semble carburer à l'adrénaline, à la prise de risques calculée - c'est pas à un jeune singe... "Je ne compte pas le nombre de banques qui m'ont envoyé balader. J'ai donné ma démission début 2013. Je ne me laisse que 15 mois avant de jauger de la viabilité de l'affaire".

Biberonné au métal hargneux, passé à la culture DJ sans oublier ses racines - "mon album préféré reste le "2 many DJ's" très rock de Soulwax", bénévolant au Chabada, aficionado de "24 heures chrono" dont il assure n'avoir vu aucun teaser de la saison 9 débarquant ce lundi sur la Fox, Maxime Weis sait faire le grand écart. Ainsi le soir venu, après 19h, son concept-store et ses fringues "100% made in France comme Tealer, Coontak ou 415 et dont je suis le seul distributeur à Angers", se métamorphose en potentiel dancefloor. Le vin, saumurois, coule a flot. Les beats à flow. En pleine nuit. Pas dans le noir complet. Ça se passe entre ami.e.s et nouveaux-venus. Tous les mélanges sont alors permis. Adieu tristesse. Mixape ?

Mixape, 7, rue Pocquet de Livonnières / 02 41 86 05 90 / Ouvert du mardi au samedi de 10h30 à 13h30 puis de 14h30 à 19h. Retrouvez la play list (Cool; apéro; boom boom) de Maxime sur le www.mixape.fr.











1.Posté par pequin le 03/05/2014 18:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ca envoie! Pressé de venir y faire un tour!!








Angers Mag












Angers Mag : RT @IncroyableSCO: Angers SCO à la pêche aux points face aux Merlus du @FCLorient ce soir (20h) à Jean-Bouin ! #SCOFCL #VibrezSCO https://t…
Samedi 3 Décembre - 12:56
Angers Mag : ChroniK'Ô Noir - #18 : "Plateau", de Franck Bouysse: Chaque mois, la journaliste Martine... https://t.co/V0soKdy4ie https://t.co/07YeiZrSfq
Samedi 3 Décembre - 09:00
Angers Mag : Report'Cité : portez la plume, s'il vous plaît !*: Un an et demi après son lancement, le... https://t.co/Qf1FyGW1iJ https://t.co/P8YYlZPYdm
Vendredi 2 Décembre - 19:06
Angers Mag : #musique De Macao à Pergolèse,la riche actualité de l'ensemble Amarillis @Angers https://t.co/hAW8WkdOUw
Vendredi 2 Décembre - 10:46







cookieassistant.com