Hollande en Israël : la mise en garde de Philippe Bodard


Rédigé par - Angers, le 17/11/2013 - 12:07 / modifié le 17/11/2013 - 12:08


L’État hébreu déroule ce dimanche le tapis rouge au président de la République François Hollande. Intervenu récemment dans les pourparlers sur le programme nucléaire iranien, ce dernier devrait être accueilli à bras ouverts. Philippe Bodard, maire de Mûrs-Erigné (Angers) et conseiller général lui a écrit une longue lettre lui rappeler la situation du pays qui l’accueille.



Philippe Bodard, lors de l'ouverture du Festival du Film Nature et de l'Environnement qui se déroule en ce moment à Murs-Erigné
Philippe Bodard, lors de l'ouverture du Festival du Film Nature et de l'Environnement qui se déroule en ce moment à Murs-Erigné
la rédaction vous conseille
Monsieur le Président, « je me permets de vous écrire pour vous demander de faire honneur à notre pays en exigeant que l’état Israélien cesse ces comportements inacceptables vis-à-vis de l’état palestinien, de son peuple et de la communauté internationale », écrit Philippe Bordard, le maire de Mûrs-Erigné et conseiller général de Maine-et-Loire, lui rappelant au passage que l’état Hébreu ne respecte toujours pas les accords d’Oslo et la Convention de Genève.

Osé de la part d’un maire, mais l’homme de gauche qui prend fait et cause pour le peuple palestinien et d’autres minorités opprimées, n’a jamais fait mystère de ses choix personnels et de ses convictions. Lui qui avait annoncé que « le PS lui avait redonné sa liberté de parole » lors des dernières cantonales, n’a pas hésité pas à prendre la plume, même pour interpeller le Président de la République.

« Je suis moi-même allé sur place et j’ai constaté de visu à quel point l’État Israélien, étouffait à petit feu la Palestine », poursuit le maire.

« Vous préparez en ce moment le centenaire du conflit de 1914-1918, mais le 31 juillet prochain sera aussi le centième anniversaire de l’assassinat de Jaurès. Je me sens personnellement « l’héritier de Jaurès » et je pense modestement que tous ceux qui se sentent héritiers de Jaurès ne peuvent, en leur âme et conscience, accepter le comportement de l’État israélien ».

« Monsieur le Président, je compte donc sur vous ! » conclut Philippe Bodard.

Lire la lettre de Philippe Bodard




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur




Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

16.Posté par villard le 19/11/2013 14:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
De quoi je me mêle Bodard, l'héritier personnel de Jaurès , il n'aurait un peu pété un câble?

15.Posté par bansard le 19/11/2013 13:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Longue vie a l amitié entre la France et la palestine
Une mise en garde aux israéliens, éxigé l arrét total et définitif de la colonisation
Une Jérusalem capitale des deux peuples
Voila qui est dit. et grace à qui !! a Monsieur Philippe BODARD Maire des ponts de Cé qui a mis en garde
le Président de la France avant son voyage.
Monsieur BODARD quand prendrez vous le temps de crier haut et fort qu il est temps d arréter les
massacres en SYRIE 120.000 morts à ce jour et que les seuls Chrétiens en sécu...

14.Posté par Grossvak le 19/11/2013 12:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On ne peut présenter de façon aussi anodine cette guerre. Ce n'est pas une "banale" guerre et c'est cela qui génère de la colère, de la rage : il y a du mépris, un immense mépris. Et du silence.
Le mépris du droit comme nul part ailleurs. Le droit international a reconnu 2 états, a reconnu les frontières de 67. Et Israel méprise ce droit, et tolère sinon accepte ce mépris. Il y a mépris d'un peuple qui est écrasé entre blocus pour une partie, enfermement-expropriation pour l'autre... et cela d...

13.Posté par shalom aleichem le 19/11/2013 10:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Maya, dans chaque colère il y a un petit cœur qui saigne. Le votre se trompe de colère. La Shoah n'a rien à voir avec ce qui se passe à Jérusalem. On ne peut par comparer l'Industrialisation de la mort à une divergence entre peuples qui se partagent dans la violence des frontières communes.

שלום עליכם

12.Posté par Dreyfus Jean-François le 19/11/2013 09:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne soutiens pas l'extrême droite israélienne, ni ne cautionne le traitement infligé à la population palestinienne . et je dénie à quiconque le droit d'insinuer que je joue double-jeu. Mais la réponse que fait Maya anonyme est des plus choquantes. " Mon chef de gouvernement ", écrit-elle et le reste du propos est à l'avenant. Je suis Français, chère Maya. Voilà pourquoi je ne défilerai jamais avec des gens comme ça. Ils ont une vue très sélective des atteintes aux droits de l'homme.
Oui pour...

1 2 3 4














Angers Mag