"Il y a une communauté « végépolytaine » à construire"

La Tribune du Lundi #LaTribuneduLundi


Rédigé par Jean-Luc Gaignard, Directeur stratégie, Terre des Sciences - Angers, le 27/07/2015 - 08:09 / modifié le 27/07/2015 - 08:12


Contribuer au débat public sur le territoire angevin et, à notre niveau, participer à l'indispensable vie des idées, c'est l'objet de [La Tribune du Lundi]. Cette semaine, c'est le directeur Stratégie de Terres des Sciences, Jean-Luc Gaignard, qui nous parle de l'essor de l'Anjou végétal, de son potentiel et de son développement.



Les Jardins d'expression, réalisées entre autres par des écoliers de l'agglomération, sont visibles au Parc de Pignerolles jusqu'au 27 septembre.
Les Jardins d'expression, réalisées entre autres par des écoliers de l'agglomération, sont visibles au Parc de Pignerolles jusqu'au 27 septembre.
la rédaction vous conseille
L’envol de Terra Botanica, les Jardins embellis du Château d’Angers, la 3e édition des Jardins d’expression à Pignerolle, le Jardin éphémère Place du Ralliement, la Balade du roi René et le Son et lumière projeté sur le Grand Théâtre, les Randos végétales et les nombreuses visites et animations proposées par Angers Loire Tourisme, positionnent le végétal au cœur de l’été angevin.

Le rapprochement des acteurs du tourisme avec ceux du végétal donne des résultats probants cet été, dans les domaines de la culture, du loisir et du tourisme. Un beau chemin parcouru depuis l’étude prospective sur le tourisme végétal conduite en 1995 par l’INRA et Terre des Sciences.

Au travers des visites et des randos, on mesure bien aujourd’hui que les Angevins connaissent la place qu’a le végétal dans l’économie du territoire. Ils nous demandent l’hortensia d’Angers – Val de Loire, ils nous parlent des jardins d’expression créés par les jeunes, dont les 27 jardins d’écoliers accompagnés par Terre des Sciences. Cette dynamique et cette créativité enthousiasment les Angevins qui voient dans la jeunesse une force pour l’avenir.
"Au travers des visites et des randos, on mesure bien aujourd’hui que les Angevins connaissent la place qu’a le végétal dans l’économie du territoire"

A Terra Botanica, les visiteurs appréhendent de mieux en mieux la place de l’Anjou, pôle mondial du végétal, avec les hortensias qui les accueillent. Rappelons que 7 millions d’hortensias sont produits dans le bassin d’Angers, dont 70 % sont exportés. Les médias et la communication développée par les collectivités ont aussi un fort impact auprès des Angevins qui deviennent des ambassadeurs de Végépolys. Il y a là une communauté « végépolytaine » à construire. Vivre l’économie de sa région et l’accompagner la fortifiera.

Le jardin d’hortensias au Château. Photo Terre de sciences
Le jardin d’hortensias au Château. Photo Terre de sciences
La perspective d’évolution et de création de jardins à Sainte Gemmes-sur-Loire, à Bouchemaine et dans d’autres communes de la Loire à vélo va aboutir demain à la définition d’une « vallée des jardins ».
Les plantes nouvelles proposées par des entreprises locales et mises en scène, comme cet été à Bouchemaine, et dans les jardins au fil de la Loire permettront aux Angevins et aux touristes de voir que les plantes naissent ici et qu’il faut venir les découvrir et les acheter à Angers. L’installation de flash codes qui renvoient sur des vidéos présentant le pôle, la science et les innovations, est une nouvelle pratique en test. Elle permet aussi de commander en ligne les plantes coups de cœur !

Un parcours interactif sur le végétal dans les Tapisseries de l’Apocalypse, dans le bâti et dans les jardins a été créé cette année par une étudiante encadrée par le château et Terre des Sciences. Si les moyens financiers le permettent, il sera transféré sur tablettes et sur smartphones pour les publics qui évoluent de plus en plus dans un monde numérique. Cette pratique pourrait être transférée dans d’autres sites dans des contenus et des formes à adapter.

A Angers, associer végétal et numérique « coule de source ». Le projet de living lab, monté par Végépolys et ses adhérents, sera opérationnel en 2016. Les angevins et les touristes pourront donner leur avis sur les fleurs, les fruits et légumes de demain, en visitant Terra Botanica. L’interactivité sera aussi « en live ».

Le rapprochement récent entre le Château, Terra Botanica, Angers Loire Tourisme, le Petit train et Terre des Sciences va permettre de construire pour 2016 une offre touristique nouvelle qui collera au plus près des attentes des publics qui recherchent la nature, l’étonnement, l’émotion, qui veulent apprendre avec le plaisir, au milieu des paysages, des jardins qui révèlent le patrimoine et des nouveautés florales. Des beaux chantiers en perspective dans une démarche qui s’est structurée ces derniers mois entre les acteurs du végétal, de la culture et du tourisme, avec le soutien des élues en charge du tourisme en Anjou et à Angers. Une autre étape serait le rapprochement avec les chercheurs en sciences humaines et sociales qui pourraient apporter leur expertise et ouvrir d’autres voies de développement."








Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

6.Posté par isabel le 24/08/2015 11:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On aurait bien aimé profiter du végétal en Anjou... mais avec des sentiers de rando qui n'en sont pas on a finalement opté pour les châteaux ! Du végétal et du numérique : il a fumé quoi ce mec ?

5.Posté par pontre le 24/08/2015 11:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ca pue le "copain/coquin" a plein nez... TerraBotanica qui reçoit des subventions de l"état... bientôt ce Gaignard va nous dire que VENIR en voiture a angers pour acheter 2 pétunias ça ne POLLUE pas, c'est gratuit, écologique, économique, merveilleux, vert... Ce mec ne fait que défendre SES intérêts ... point barre !

4.Posté par barreau le 28/07/2015 16:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je suis d'accord avec ce qui a été dit (article et commentaires) . Je trouve que depuis quelques temps, il y a un certain réveil, il y a eu des bonnes choses de faites mais c'est encore trop peu. Il y a un énorme potentiel, il faut fédérer et se bouger pour aller vite.
Pour gagner en notoriété, rapprochons nous aussi de nos voisins de Touraine: n'oublions pas qu' Anjou et Touraine forment le coeur du Val de Loire " jardin de la France". Il faut créer une communauté forte Val de Loire dans laq...

3.Posté par Jean Bourre le 27/07/2015 12:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Une desserte de bus également jusqu'à Pignerolle serait appréciable.....Musée de la Communication, les bunkers !!! ...et les jardins...

2.Posté par Gaignard Jean Luc le 27/07/2015 12:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oui, le Parc oriental de Maulévrier qui a accueilli 100 000 visiteurs en 2014. Un parcours végétal qui pourrait associer aussi Camifolia, les spectacles de la Compagnie A travers champs dans les parcelles de plantes médicinales, les vignobles et le Musée de la Vigne....

1 2







Angers Mag















Angers Mag : #Angers Le directeur de Keolis Angers a été licencié pour fautes graves https://t.co/n6HJqX081U
Lundi 5 Décembre - 15:10
Angers Mag : Keolis Angers : Christophe Reineri a été licencié pour fautes graves: Trois semaines... https://t.co/d3ujV5hSiJ https://t.co/cPMN0twREP
Lundi 5 Décembre - 15:01
Angers Mag : Orphée aux enfers, mais aussi au Quai: Entretien croisé avec Jean-Paul Davois (directeur... https://t.co/NJjZLJnXMH https://t.co/pTRfJd77AD
Lundi 5 Décembre - 08:00
Angers Mag : Enseignement, quand l'instruction se "fait maison": Depuis trois ans, Barbara a décidé... https://t.co/2EbbolDZYe https://t.co/q2lbjICkRQ
Lundi 5 Décembre - 07:20


cookieassistant.com