Jeux de guerre.


Rédigé par yannick Sourisseau - Angers, le 05/04/2009 - 16:15 / modifié le 05/04/2009 - 16:16




Jeux de guerre.
Comme disait ma grand-mère, laquelle avait vécu deux conflits majeurs : « Il faudrait une bonne guerre pour remettre les choses à plat ». C’est vrai qu’en France, les périodes d’après guerre ont toujours été fastes et les plus anciens, au regard de la profonde crise que nous traversons, parlent avec nostalgie de cette époque de solidarité où chacun s’entraidait pour tout reconstruire.

Mais de là à souhaiter un conflit, il y a un grand pas que personne n’envisage de franchir, fort heureusement, tout au moins si l’on en croit ce que viennent de dire les grands de ce monde. Et pourtant de plus en plus d’hommes aiment tâter de la gâchette. Pour preuve ces passionnés de jeu de guerre qui s’entrainent à tirer sur tout ce qui bouge sur leur console de jeu ou encore mieux ceux qui se prennent pour des tireurs d’élites, en rangers et treillis de combat, avec des fusils d’assaut parfaitement imités, touchant leurs adversaires d’un jour à coups de billes en plastique ou de peinture.

Bien sûr, dans les deux cas il ne s’agit que de jeux, guerriers tout de même. Mais que se passe-t-il dans le subconscient de ces joueurs ? On imagine aisément que certains en viennent passer à l’acte avec une facilité déconcertante, entrainés qu’ils sont, en tirant sur des écoliers ou des civils sans défense, comme dernièrement aux USA. Au fond, ces joueurs comme ils se définissent ne seraient-ils pas en manque de conflit ? Le service militaire qui permettait à certains d’assouvir leur passion pour le combat ayant été supprimé, s’entraineraient-ils, dans l’espoir secret de passer un jour à l’action et de tuer pour de vrai ? Il nous reste seulement à espérer qu’ils ne franchiront pas l’univers du jeu.


















Angers Mag











Angers Mag : RT @AngersSCO: 📣 Le TGV Scoïste au départ d'Angers et à destination de Paris a quitté la gare ! Débarquement massif d'Angevins à venir ! #L…
Samedi 27 Mai - 15:57
Angers Mag : #Angers ChroniK'Ô Noir #24 - Sandrine Collette : "J’écris dans la joie" @EDITIONSDENOEL https://t.co/yFLaMksShX https://t.co/dSwrRhaKj5
Samedi 27 Mai - 08:04
Angers Mag : Séance critique : "Les fantômes d'Ismaël" d'Arnaud Desplechin: Dans Séance critique,... https://t.co/ADdyx6sLW8 https://t.co/mHPw1SlgH6
Samedi 27 Mai - 08:04
Angers Mag : #Angers A J-1, la pression monte. De tout cœur avec @AngersSCO pour cette finale historique. @IncroyableSCO… https://t.co/jhgonIpBDI
Vendredi 26 Mai - 12:15