Jeux paralympiques : l’Anjou à l’honneur avec Arnaud Assoumani


Rédigé par - Angers le Lundi 3 Septembre 2012 à 08:38


Médaillé d'or au saut en longueur aux Jeux paralympiques de Pékin en 2008, l’Angevin Arnaud Assoumani, qui tentait le triple saut aux jeux de Londres, a obtenu l’argent vendredi soir, ouvrant ainsi la série pour les athlètes tricolores handisport.



Arnaud Assoumani savoure sa médaille d'argent (photo page Facebook Arnaud Assoumani)
Arnaud Assoumani savoure sa médaille d'argent (photo page Facebook Arnaud Assoumani)
la rédaction vous conseille
Alors qu’il partait à Londres pour défendre son titre au saut en longueur acquis de haute lutte à Pékin, il y a quatre ans, l’enfant de Rochefort sur Loire, Arnaud Assoumani qui réside désormais à Paris pour cause d’entrainement , s’est fait devancer au triple saut par le Chinois Liu, considéré désormais comme l’extra-terrestre de la discipline avec un triple bond à 15m20.

L’Angevin qui n’avait pas fait mieux que 13m78 risquait fort d’être écarté du podium. Heureusement au sixième essai l’athlète angevin a réussi un saut de 14m28, améliorant ainsi son record personnel et d’Europe.

Placé en seconde place, l’Angevin se contentera donc de l’argent, ce qui somme toute n’est pas si mal compte tenu du niveau relevé de cette compétition et du fait qu’il s’agissait d’une première tentative au niveau international.

« Sur le coup j'étais un peu déçu de ne pas avoir pu gagner, car je sais que la victoire était dans mes cordes. Mais avec du recul, c'est une superbe médaille d'argent, car le triple saut est une superbe discipline que je maitrise très peu. Je me suis entraîné un peu plus de deux mois cette saison sur les quatre ans », déclare Arnaud Assoumani sur sa page Facebook.

« J'ai tenté un pari, celui de se dire que je pouvais faire une médaille aux Jeux paralympiques au triple saut. J'ai réussi malgré une saison compliquée ». Blessé au tendon d'Achille le sauteur ne savait pas s’il allait réellement pouvoir sauter il y encore 2 ou 3 semaines de cela.

« Je savoure donc cette médaille qui me lance dans ces Jeux, avec mes proches qui sont présents à Londres », ajoute Arnaud Assoumani lequel poursuit un rêve, celui de faire comme Oscar Pistorius, c'est-à-dire participer aux J.O. avec les valides.

Arnaud Assoumani n’a pas oublié son entraineur Jean Hervé Stievenart. « Il a réussi en quelques séances à me faire progresser et prendre du plaisir sur cette discipline. C'est grâce à lui que j'ai pu décrocher cette médaille d'argent ».

Soutenu par le Conseil Général de Maine et Loire, Arnaud Assoumani honore le sport angevin dans son ensemble et notamment le mouvement handisport, très actif en Anjou.

Lire l'interview d'Arnaud Assoumani sur l'Avenir pousse en Anjou




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur

Sport Pro | Sport détente | Tourisme | Cuisine










Angers Mag











Angers Mag : RT @IncroyableSCO: Angers SCO à la pêche aux points face aux Merlus du @FCLorient ce soir (20h) à Jean-Bouin ! #SCOFCL #VibrezSCO https://t…
Samedi 3 Décembre - 12:56
Angers Mag : ChroniK'Ô Noir - #18 : "Plateau", de Franck Bouysse: Chaque mois, la journaliste Martine... https://t.co/V0soKdy4ie https://t.co/07YeiZrSfq
Samedi 3 Décembre - 09:00
Angers Mag : Report'Cité : portez la plume, s'il vous plaît !*: Un an et demi après son lancement, le... https://t.co/Qf1FyGW1iJ https://t.co/P8YYlZPYdm
Vendredi 2 Décembre - 19:06
Angers Mag : #musique De Macao à Pergolèse,la riche actualité de l'ensemble Amarillis @Angers https://t.co/hAW8WkdOUw
Vendredi 2 Décembre - 10:46




cookieassistant.com