L’INAO reste à Angers et se renforce


Rédigé par - Angers, le 09/07/2013 - 20:34 / modifié le 10/07/2013 - 11:38


Les professionnels des filières agricoles et vinicoles du Maine et Loire sont soulagés : le Conseil permanent de l'Institut national de l’origine et de la qualité (INAO) vient de donner son accord pour regrouper à Angers, en une seule unité territoriale Val de Loire, l’ensemble des départements de la région des Pays de la Loire et de la région Centre.



L’INAO reste à Angers et se renforce
Les élus locaux et les professionnels des filières agricoles et viticoles de la région angevine se félicitent de ce choix. « Il confortera le rôle national et international d’Angers dans le domaine des productions végétales, autour des centres de recherche et d’enseignement supérieur, de Végépolys, du Geves et des acteurs économiques des filières horticoles, viticoles, maraîchères et semencières », déclare ce soir le Maire d’Angers dans un communiqué.

« Je me réjouis que les arguments que je porte depuis le début aient été entendus avec autant de clarté et je ne doute pas qu’ils ont pesé dans la décision finale », déclare à son tour le président du Conseil Général de Maine et Loire, Christophe Béchu, tout « en s’étonnant sur la manière et la méthode qui ont prévalu dans la conduite de ce dossier ».

L’INAO regroupera les équipes de Vertou (44) et Angers, soit un total de 20 ingénieurs, techniciens et personnels administratifs, lesquels contribueront avec l’ensemble des organisations professionnelles concernées, au développement des productions agricoles, à leur origine et à leur qualité.

« Un partenariat renforcé entre l’INAO, la Ville et l’agglomération d’Angers sera engagé », annonce le maire d’Angers. L’agglomération angevine participera à l’accueil des équipes de l’INAO, proposant même de mettre à disposition des locaux correspondant à la nouvelle configuration de cette unité territoriale Val de Loire

« Ce partenariat témoigne de la volonté partagée d’Angers et de l’INAO de participer conjointement au développement d’une agriculture de qualité », ajoute le maire.

Et le président Béchu d'ajouter : « le Conseil général continuera à accompagner les entreprises et à investir en cohérence avec l’ensemble des politiques mises en œuvre dans le département pour créer toujours plus de synergies autour du végétal ».




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par barreau le 10/07/2013 09:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comme quoi, quand les angevins veulent se mobiliser pour défendre leur territoire, cela marche....
Il faut être acteur et non spectateur dans tous les domaines, ne pas laisser les nantais et autres nous représenter. Rappelons nous qu'on ne peut être mieux défendus que par soi même !!!

2.Posté par Cyril FERNAGU le 11/07/2013 10:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le Conseil permanent de l’Institut National des Appellations d’Origine a, lors de sa session du 9 juillet 2013, approuvé le rapport de son directeur sur la nouvelle organisation territoriale de l’institut. Ce projet appuyé par le Conseil permanent permettra non seulement de conserver le site angevin mais aussi d’en renforcer les équipes, ce qui est une excellente nouvelle.

Les parlementaires socialistes du Maine et Loire, qui s’étaient émus de la fermeture éventuelle du site de l’INAO d’Angers...

3.Posté par matelas merinos le 12/07/2013 12:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler















Angers Mag