L’Ultimate Frisbee prêt pour le décollage


Rédigé par Yves BOITEAU et Matthieu GRUAZ - Angers le Mercredi 15 Mai 2013 à 08:28


Importé des USA à la fin des années 1970, l'ultimate réunit à Angers quelques dizaines de passionnés de frisbee au sein d'un club encore méconnu. Mais les Magic Disc rêvent de lendemains qui chantent.



Les magic Disc. L’équipe  de Frisbee angevine compte une quarantaine de licenciés.  Objectif : sortir de l’anonymat.
Les magic Disc. L’équipe de Frisbee angevine compte une quarantaine de licenciés. Objectif : sortir de l’anonymat.
C'est une histoire à éviter de raconter à la cantine. Des fois que... Né aux Etats-Unis peu après la guerre, le frisbee doit son nom à une marque de moules à tartes que des étudiants de l'université de Yale à New-Haven (Connecticut) prenaient un malin plaisir à se lancer en fin de repas. Des plages américaines au sport de compétition, le frisbee a connu outre-Atlantique un essor considérable, porté par la réussite commerciale de Wham'O, la compagnie californienne qui a industrialisé et popularisé l'objet dès la fin des années 1950. Le disque volant a mis quelques années avant de traverser l'océan.

L'association française de frisbee a vu le jour en mai 1977, le premier championnat individuel, l'année suivante, et le tout premier club, trois ans plus tard, à Paris. à Angers, il a fallu attendre 1998 pour que des passionnés se fédèrent en association autour de ce sport. « J'étais en 6e. C'est un parent d'élèves qui a lancé l'idée après la création d'une section UNSS au collège Jean Mermoz », raconte Arnaud Kerbart, le président actuel des Magic Disc.

La dure réalité de l'anonymat

Formé autour d'un groupe de copains particulièrement doués, le club a vite progressé sous l'impulsion de son fondateur, Yann Lepleux, grimpant jusqu'en 1ere division nationale. Mais l'éclatement du noyau initial de joueurs a mis un coup d'arrêt à son développement. Comment s'inscrire dans la durée ? Comment séduire les jeunes ? Comment faire sa place à Angers aux côtés du football, du basket, du hand, du hockey quand on n'a pas de moyens ? Comme tous les clubs français, les Magic Discs ont été confrontés à la dure réalité de l'anonymat.

Avec 2 500 licenciés et 70 clubs, l'Ultimate Frisbee reste un sport confidentiel. Mais les choses sont peut-être bien en train de changer. En juin 2012, le Ministère de la Jeunesse et des Sports a enfin accordé son agrément à la FFDF (Fédération Flying Disc France), une reconnaissance des valeurs éducatives du frisbee qui lui ouvre les portes, sinon de Stade 2, des établissements scolaires et des centres de loisirs. Pour le club angevin, remonté depuis à 40 licenciés, et qui dispose depuis trois ans d'une section « jeunes » (12-17 ans), l'opportunité est belle de grandir. «Nous ne sommes pas encore affiliés à l'OMS (Office municipal des sports), mais notre sport est aujourd'hui reconnu», apprécient Arnaud Kerbart et Nicolas Picherit, l'entraîneur général des Magic Disc.

Auto-subventionnée à 100 %, l'association ne ménage pas ses efforts pour se faire connaître, à l'image de la journée de Championnat de nationale 2 outdoor qu'elle a organisée les 20 et 21 avril derniers au Lac de Maine. Apprécié des profs de sports, l'Ultimate angevin sait où trouver ses futurs nouveaux pratiquants. Et si on l'associait au réaménagement des rythmes scolaires ?

Contacts : ici

[EN CHIFFRES]

70
C’est le nombre de clubs en France, regroupant près de 2500 licenciés. En Pays de la Loire, environ 800 joueurs adhèrent à un club. Le club des Magic regroupent cette année, 40 adhérents, tous âges confondus. Depuis sa création en 1998, le club a formé environ 200 joueurs.

3
Soit, le nombre de surfaces de jeu pour l’ultimate. L’Outdoor (extérieur), L’Indoor (salle), le Beach (plage) sont les aires officielles du championnat de France.

175

C’est en grammes, le poids d’un frisbee de compétition. Son prix varie entre 10 et 12 euros

“Un sport atypique rempli de valeurs”

L’Ultimate Frisbee prêt pour le décollage
Avant de décoller pour les Mondiaux U23 de Toronto en juin prochain, l’Angevin, Romain Chemineau, joueur de l’équipe de France, s’exprime sur sa discipline.

Angers Mag : Comment êtes-vous venu à ce sport ?
Romain Chemineau :
« Mon professeur de sport au collège Jean Vilar y est pour beaucoup. Lors des cours d’EPS, ou encore des séances de l’association sportive du collège, il m’a fait découvrir cette discipline. J’ai quitté Angers pour mes études à la fin de mes années collège. Lorsque je suis revenu ici, j’ai repris contact avec une amie du collège, licenciée au Magic Disc. À 18 ans, j’ai décidé de m’inscrire. Je me souviens très bien de mon premier entraînement. La technique des joueurs m’impressionnait ! Avec de la pratique et de l’assiduité, j’ai su progresser assez rapidement. »

Quelles sont les valeurs de l’ultimate ?
« C’est un sport atypique, rempli de valeurs. Le fair-play et l'auto-arbitrage ne sont pas courants dans les autres disciplines sportives. Même si cela est parfois compliqué avec l’enjeu, ça marche plutôt bien ! À la fin du match, les deux équipes forment une ronde et discutent des points à améliorer mais aussi des points positifs de l’arbitrage. Le respect de l’adversaire, c’est essentiel en ultimate. »

L’équipe de France, une surprise ?
« C’est un rêve d’enfant. Représenter son pays, ce n’est pas donné à tout le monde. Aujourd’hui j’ai cette chance, c’est une aventure humaine et sportive exceptionnelle. Avant de commencer l’ultimate, je n’y pensais pas ! »




Actualité | Société | Economie | Politique | Culture | Sports - Loisirs | Services | Zoom sur ... | Billet d'humeur | video | vacances | Administration - Gestion | Jeux | le mensuel Angers Mag | Archives | Publicité | L'oeil de Fanch Juteau










Angers Mag











Angers Mag : Séance critique : "Ma'Rosa" de Brillante Mendoza: Dans Séance critique, deux fois par... https://t.co/UXYZ0kjrdt https://t.co/JrsEK1vwBv
Samedi 10 Décembre - 11:00
Angers Mag : « Ces pédagogies ne sont pas ignorées »: Et l’Education Nationale ? Quel regard... https://t.co/JnPQWXILNL https://t.co/5glkXOM6T3
Samedi 10 Décembre - 07:45
Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17




cookieassistant.com