L’ex-maire de Bouchemaine claque la porte du PS


Rédigé par Patrick TOUCHAIS et Sébastien ROCHARD - Angers, le 10/04/2014 - 12:33 / modifié le 10/04/2014 - 12:33


Anne-Sophie Hocquet de Lajartre, tout juste battue lors des élections municipales de Bouchemaine, jette un pavé dans la mare : elle a adressé sa démission du Parti socialiste à la fédération, motivant sa décision et la rendant publique. Pour provoquer un électrochoc ?



Anne-Sophie Hocquet de Lajartre claque la porte du PS et règle ses comptes.
Anne-Sophie Hocquet de Lajartre claque la porte du PS et règle ses comptes.
la rédaction vous conseille
Anne-Sophie Hocquet de Lajarte a décidé de démissionner du Parti socialiste. "Une décision mûrement réfléchie", dit-elle dans un courrier adressé au 1er secrétaire du PS, Grégory Blanc. "La défaite sur ma commune n'est en rien liée aux raisons de ma démission", ajoute l’ancienne maire de Bouchemaine.

Premier grief, elle reproche à Grégory Blanc, d’avoir, dans une interview, avancé l’idée que ni Frédéric Béatse, ni Jean-Luc Rotureau, ne puissent être candidats à Angers en 2020. Elle met aussi en cause Joël Bigot, le maire des Ponts-de-Cé, "qui semble se vendre à la nouvelle majorité".

Le mal est plus profond et tient au mode de fonctionnement du parti.

"Je démissionne parce que je veux que le Parti, qui reste le mien dans ses valeurs, même si je le quitte aujourd'hui, change de gouvernance comme je voulais que l'agglomération change sa gouvernance et que je me suis tue par peur de faire ombrage à la gauche. En disant tout cela je ne mets pas en cause le premier secrétaire fédéral mais ceux qui l'empêchent d'agir et ceux qui décident des places de candidats comme on choisit des chevaux avant une course", écrit Anne-Sophie Hocquet de Lajarte, pointant ainsi du doigt la façon – plus que décriée – avec laquelle quelques élus du PS angevin ont "installé" Frédéric Béatse dans le fauteuil de maire d’Angers en 2012.

Des pratiques féodales, au sein du PS

"Il est temps désormais pour ce Parti que je quitte de se débarrasser de pratiques féodales pour se consacrer à sa mission première : conquérir l'électorat populaire et donner de l'espoir aux jeunes générations de se battre pour les valeurs de la gauche", conclut l’ancienne maire de Bouchemaine, encartée depuis plus de 10 ans, qui affirme avoir reçu "pas mal de SMS de soutien".

Cette démission fracassante, rendue publique, confirme l’ambiance tendue au sein du PS angevin après les élections.

Confirme, car si le grand déballage n'a pas encore eu lieu au sein de la maison socialiste, les langues se délient peu à peu, dénonçant, au-delà d'un problème de gouvernance, l'existence d'un état dans l'état : la section locale d'Angers du PS. Et plus exactement ceux qui la tiennent. Ce sont eux, notamment, que Grégory Blanc visait en appelant les uns et les autres à faire leur autocritique.

Le temps de l'autocritique ?

Eux aussi, sans doute, que le député maire de Trélazé, Marc Goua -l'un des seuls rescapés du naufrage- interpellaient, au soir-même du second tour de l'élection municipale : "Il y a eu tout un nombre d'erreurs, au-delà du contexte national, qui sont sanctionnées : le cas de Jean-Luc Rotureau, la lettre très maladroite envoyée durant l'entre-deux tours... Un élu local doit être très près des gens, expliquer, écouter, ce qui n'a sans doute pas été fait lors de l'annonce triomphale de la mise en place de la réforme des rythmes scolaires."

Ces voix portent-elles seulement au sein de la section PS d'Angers ? Les premiers échos semblent indiquer le contraire. La garde rapprochée de Frédéric Béatse n'en démord pas : si leur poulain a perdu à Angers, c'est la faute à "la traîtrise" de Jean-Luc Rotureau, à la campagne de dénigrement menée par Christophe Béchu et au contexte national. La lettre d'entre-deux tours ? La réforme des rythmes scolaires ? Totalement assumés par les barons locaux, le député Luc Belot en tête.

Des échéances à venir

"Le temps de l'analyse viendra", expliquait Frédéric Béatse lors du premier conseil municipal de la nouvelle mandature. Lors de l'assemblée générale de la section locale d'Angers, en début de semaine, l'ancien maire a indiqué qu'il n'était pas encore dans l'optique de se représenter.

Mais parmi les militants, l'homme semble d'ores et déjà incontournable. "Parce que c'est le plus fin connaisseur des dossiers et qu'il est le plus à même de poursuivre ce qu'il a initié lors de cette campagne : le rassemblement de la gauche", explique un militant.

Première étape : rassembler, déjà, les socialistes entre eux...Sauf que les prochaines échéances électorales sont sans doute trop proches (régionales, cantonales) pour permettre un débat serein chez les militants. Certains veulent se placer sur les listes, d’autres ont peur de faire perdre leur parti. Des arguments qui n’ont plus de poids pour Anne-Sophie Hocquet de Lajarte qui a décidé d’« arrêter la politique ».









1.Posté par Philippe Markowicz le 10/04/2014 14:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

Voilà, les langues se délient pour dénoncer maintenant des dysfonctionnements majeurs au sein du PS angevin. Je ne me permettrai pas de juger ce qui se passe à la fédération socialiste de Maine et Loire, n'ayant jamais été encarté au PS, mais pour ce qui concerne le fonctionnement des élus PS à Angers, là je ne peux qu'approuver ce que dénonce l'ancienne maire de Bouchemaine. Un fonctionnement en vase clos, coupé des réalités du terrain, dogmatique, et c'est bien cela qui explique la ...

2.Posté par Oumane Sar le 10/04/2014 20:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il serait grand temps que les projecteurs se dirigent donc sur monsieur le député Belot, et que ses camarades lui demandent des comptes, non ? Que sa responsabilité, en remontant jusqu'au temps où il avait des responsabilités officielles dans son parti, soit clairement établie.















Angers Mag











Angers Mag : Le SCO passe à l’orange: Tenus en échec à Jean Bouin samedi par la lanterne rouge du... https://t.co/QADPR1iLiN https://t.co/YP52GPOoB9
Dimanche 4 Décembre - 13:50
Angers Mag : #Angers En panne d'idée de cadeaux ? @Revue_BDM #carnetsdevoyage #publicité https://t.co/VsebE5LDp8
Samedi 3 Décembre - 18:56
Angers Mag : RT @IncroyableSCO: Angers SCO à la pêche aux points face aux Merlus du @FCLorient ce soir (20h) à Jean-Bouin ! #SCOFCL #VibrezSCO https://t…
Samedi 3 Décembre - 12:56
Angers Mag : ChroniK'Ô Noir - #18 : "Plateau", de Franck Bouysse: Chaque mois, la journaliste Martine... https://t.co/V0soKdy4ie https://t.co/07YeiZrSfq
Samedi 3 Décembre - 09:00



cookieassistant.com