L’île Saint-Aubin, le bio lui va si bien


Rédigé par - Angers le Dimanche 28 Juin 2015 à 07:00


Les agriculteurs biologiques de Maine-et-Loire y font découvrir leurs productions tout l’été. Une aventure saisonnière riche de sens pour Emilien et Cathy Brochet, le jeune couple à qui ils ont confié les fourneaux.



Emilien Brochet, boulanger d'un été à la ferme de l'île Saint-Aubin.
Emilien Brochet, boulanger d'un été à la ferme de l'île Saint-Aubin.
la rédaction vous conseille
On peut avoir vécu plusieurs années à Bonac-Irazein et ses quelques 134 habitants, aux fins fonds de l’Ariège, chérir un « rapport intuitif » à la nature et ne pas sentir dépaysé à Angers. « Des bêtes, un écrin de verdure, trois rivières… S’il y avait eu un peu de relief, on aurait pu s’y croire. Il y a une belle énergie ici » glisse Cathy Brochet, en évoquant sa rencontre toute récente avec l’île Saint-Aubin. Originaire de Menton (Alpes-Maritimes), Cathy et son mari, Emilien, natif lui de Montjean-sur-Loire, ont pris leurs quartiers d’été le 24 mai à la Maison de l’île dans le cadre d’une opération conduite par le Groupement des agriculteurs biologiques et biodynamistes de Maine-et-Loire.

En partenariat avec la Maison de la nature et de l’environnement et la Ville d’Angers, propriétaire du bâtiment, le Gabb Anjou y propose tout l’été restauration et animations. Une occasion pour lui de faire connaître la diversité et le dynamisme de l’agriculture bio angevine dans un site naturel emblématique à deux pas de la ville, en espérant toucher une nouvelle clientèle.  « Quand on a lu et relu l’appel d’offres, on s’est dit qu’il était fait pour nous, s’éclaire Cathy, Utiliser nos savoir-faire, la boulangerie pour Emilien, l’accueil et la restauration pour moi, dans un rapport privilégié avec le public, c’est ce vers quoi on tend. »

Après quatre années à la tête d’un fournil bio dans les Pyrénées et des parcours de vie déjà bien remplis, le couple a souhaité revenir sur les terres angevines d’Emilien. Depuis septembre 2013, ce dernier travaille dans une boulangerie coopérative, Le Pain Virgule au Landreau (Loire-Atlantique), dont il utilisera la farine tout l’été pour le fournil de l’île Saint-Aubin. « Les blés viennent de chez Grégroire Gabillard, un agriculteur de Combrée dans le Segréen. Ils ont une bonne valeur boulangère » indique Emilien, soucieux de ne pas oublier son fournisseur principal.
"Utiliser nos savoir-faire, la boulangerie pour Emilien, l’accueil et la restauration pour moi, dans un rapport privilégié avec le public, c’est ce vers quoi on tend."
A ses côtés, Cathy proposera une petite restauration, qui tournera autour du pain : fouées, tartines chaudes et froides mais aussi salades de saison, fromages, fruits et boissons, tous issus de productions locales. L’occasion pour elle d’éprouver une nouvelle vocation. « En arrivant en Anjou, j’ai suivi une reconversion professionnelle dans le tourisme dont j’ai découvert des facettes que je ne connaissais pas. J’en suis sortie réconfortée dans mon envie de créer quelque-chose au contact des gens. » Pour leur premier week-end, Cathy et Emilien ont été servis : plus de 1000 personnes ont participé à la Fête de la nature organisée pour l’ouverture de l’île le 24 mai, « dont beaucoup d’Angevins qui connaissent l’île bien mieux que moi » s’amuse Emilien.

Ouvert seulement les week-ends en juin, ils seront là tous les jours sauf le lundi en juillet et août, et proposeront même des stages de boulangerie (payants et sur inscription). Parallèlement, plusieurs animations seront proposées par le Gabb Anjou (lire ci-dessous) dont des ateliers d’œnologie, une découverte des huiles essentielles autour d’un mini-alambic, en sus de toutes les autres propositions estivales de la Maison de la nature et de l’environnement et de ses partenaires.
 
Jusqu'au 30 août de 12h à 18h (tous les jours sauf le lundi en juillet et août). Renseignements et inscriptions pour les stages : 06.38.03.73.42

Mélanie Cunin, vigneronne bio et oenologue.
Mélanie Cunin, vigneronne bio et oenologue.
Le programme d'animations
- Ateliers oenologie. Découvertes des vins bio du Val de Loire avec l’animation de Mélanie Cunin les 27 juin, 18 juillet et 1er aout de 10h30 à 12h
- Pique nique à thème le 3 juillet avec l'association Terre de Liens à partir de 11h30 autour du thème de l'accès à la terre pour les projets en agriculture biologique
- Balade matinale le 7 juillet "à la découverte des petits secrets des plantes de santé" avec Jérome Allain de 10h30 à 12h
- Apéro bio le 7 juillet à midi suivi d'un pique-nique partagé
- Découverte des huiles essentielles le 8 août autour d'un mini alambic, avec Frédéric Bourasseau,
pharmacien et producteur de plantes et d'huiles essentielles de 15h à 16h
- Fête de clôture le 30 aout, coorganisée avec la Maison de l’Environnement de la Ville d’Angers autour du thème « Agriculture et Biodiversité »

Toutes les infos, programmes détaillés et contacts sur www.gabbanjou.com.




Journaliste, rédacteur en Chef d'Angers Mag En savoir plus sur cet auteur

Actualité | Société | Economie | Politique | Culture | Sports - Loisirs | Services | Zoom sur ... | Billet d'humeur | video | vacances | Administration - Gestion | Jeux | le mensuel Angers Mag | Archives | Publicité | L'oeil de Fanch Juteau










Angers Mag











Angers Mag : Ce qui ne tue pas... Le jour d'après #ASNLSCO. Billet de @LardeuxT @IncroyableSCO @AngersSCO @LaDalleAngevOFF https://t.co/g08bfmWb8e
Dimanche 11 Décembre - 12:41
Angers Mag : Ce qui ne tue pas…: Un cinquième match d'affilée sans succès en championnat, soldé... https://t.co/a1aB03FqOQ https://t.co/WArKQD0AYh
Dimanche 11 Décembre - 12:36
Angers Mag : Séance critique : "Ma'Rosa" de Brillante Mendoza: Dans Séance critique, deux fois par... https://t.co/UXYZ0kjrdt https://t.co/JrsEK1vwBv
Samedi 10 Décembre - 11:00
Angers Mag : « Ces pédagogies ne sont pas ignorées »: Et l’Education Nationale ? Quel regard... https://t.co/JnPQWXILNL https://t.co/5glkXOM6T3
Samedi 10 Décembre - 07:45




cookieassistant.com