La désobéissance civile pour défendre la liberté de semer


Rédigé par Michel Barini - Angers, le 08/06/2009 - 17:05 / modifié le 15/06/2009 - 18:08


Ils ont osé la contestation qu’ils avaient programmée. Au milieu de sympathisants conviés à les rejoindre, les « Semeurs volontaires de l’Anjou » ont répandu les germes de la désobéissance civile en semant méthodiquement les graines paysannes que la loi leur interdit d’échanger et de vendre.



A travers une action collective de désobéissance civile, « semeurs volontaires » et sympathisants ont procédé à un semis de graines paysannes.
A travers une action collective de désobéissance civile, « semeurs volontaires » et sympathisants ont procédé à un semis de graines paysannes.
la rédaction vous conseille
Ce n’était pas une grande parcelle, juste une bande de terre de 2,50 m de large sur 90 mètres de long consciencieusement bêchée et retournée les jours précédents. Une petite surface librement prêtée par les organisateurs de la fête bio de Mûrs-Erigné avec la connivence revendiquée de la municipalité. Côté rue, un petit portillon de bois était dressé pour signifier le passage qui mène de l’intention à l’action. Une frontière symbolique qui allait allègrement être abolie.

Parce qu’ils s’élèvent contre la loi qui prône un usage quasi exclusif de semences inscrites à un catalogue officiel, lequel est régi par des semenciers agréés, les semeurs volontaires se sont organisés localement dans un collectif angevin. Préoccupés par les restrictions drastiques qui encadrent l’échange et la commercialisation des semences paysannes, ils ont attiré l’attention de la population sur les stupidités de la réglementation. Afin de sensibiliser l’opinion, ils ont organisé un acte illégal de désobéissance civile en semant les graines de la discorde.

Entre averses et rafales de vent, les militants ont d’abord justifié leur action en expliquant les raisons de leur colère. Comme Thérèse Lorre, l’une des responsables du collectif angevin : « Premier maillon de la chaîne alimentaire, les semences sont en passe d’être confisquées, la répression s’exerce sur ceux qui en possèdent. La biodiversité s’en trouve menacée ». Ou encore François Delmont, agriculteur à Baugé et membre du réseau Semences paysannes : « Un agriculteur n’a plus le droit de produire pour donner ou pour vendre.

Les brigades de clowns activistes ont manifesté leur soutien aux associations paysannes.
Les brigades de clowns activistes ont manifesté leur soutien aux associations paysannes.
Outre les atteintes évidentes aux équilibres de la biodiversité, les observateurs auront bien compris qu’afin d’inonder le marché de masse, les multinationales de la semence ont pris le parti d’une standardisation parfaitement orchestrée. Une politique qui tend à « aliéner les paysans » selon Philippe Bodard, le maire. Toute honte avouée, certains curieux auraient tout simplement découvert à l’occasion de cette manifestation que les droits du paysan étaient sévèrement réglementés par les institutions qui considèrent le libre semeur comme un contrefacteur.

Sitôt les diverses interventions et discours achevés, plusieurs dizaines de spectateurs ont participé à la résistance en semant des graines de tournesol, de blé, de maïs. Émoustillés comme des doryphores dans un champ de pommes de terre, ils ont investi le lopin de la dissidence sous l’œil goguenard de la « brigade des clowns activistes », ce collectif non-violent qui se donne pour objectif d’accompagner, de dédramatiser et même, si nécessaire, de faire écran entre les forces de l’ordre et les manifestants.




Michel Barini
Michel Barini
Contributeur Angers Mag - pour le secteur des Ponts de Cé et Murs Erigné. Collabore à la rédaction... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : #Angers REPORT'CITÉ trace sa route @Angers @MinistereCC @KeolisAngers https://t.co/5jrXBWmmjE https://t.co/dULolkaDWK
Mercredi 21 Juin - 12:33
Angers Mag : #Angers Ouest eMedia Presse (@angersmaginfo) a été placée en liquidation judiciaire https://t.co/vMG2O392Qi https://t.co/N9IyhvEjS3
Mercredi 21 Juin - 12:23
Angers Mag : « En Indonésie, le tourisme engendre des transformations profondes » #Angers https://t.co/gJQfDIqgwP https://t.co/bn8ODsUAFu
Jeudi 15 Juin - 10:03
Angers Mag : JoeyStarr, les différents visages de l'éloquence: Sur la scène du Festival d'Anjou le 15... https://t.co/9fZW6XZ2i2 https://t.co/bB4ZKtREuR
Mercredi 14 Juin - 12:03