La guerre des webTV aura-t-elle lieu à Angers ?


Rédigé par Yannick Sourisseau - Angers, le 11/05/2011 - 10:04 / modifié le 12/05/2011 - 08:13


Depuis la fermeture de l’antenne d’Angers 7, en mai 2010, la diffusion de reportages télévisuels, notamment sur le web, excite l’appétit des communicants. Après Angers TV, lancée au cours du second semestre 2010, et Télé Angers ouverte fin avril, voici maintenant Angers Loire Télévision. L’internaute angevin risque d’avoir de la difficulté à s’y retrouver.



La guerre des webTV aura-t-elle lieu à Angers ?
La télévision sur le web, qui rappelons-le n’a rien à voir dans l'immédiat avec la télévision classique (Hertzienne, satellitaire, ou ADSL) serait-elle si intéressante pour que des structures déjà présentes sur le réseau Internet au travers de la réalisation de sites web classiques s’investissent dans ce nouveau média ? C’est la question que l’on peut se poser en voyant autant de web TV se créer sur la place d’Angers, en quelques mois.

L’an dernier Sacha El Wardi, un jeune développeur de nouveaux services sur le web (El Wardi technology), lance Angers TV. Même si cette télévision, puisque c’est ainsi que la définissait ses concepteurs, n’arrivait à la cheville de la défunte Angers 7, il y avait là l’embryon d’une vrai webTV locale, promise à un avenir certain pour peu que ses concepteurs s’entendent et définissent un modèle économique, une ligne éditoriale et recrutent du personnel compétent pour gérer le contenu et sa diffusion.

Mais l’affaire ne fait pas long feu. Sans crier gare, Olivier Rodriguez gérant de la société Victoriaa, une agence web angevine, lance à son tour « Téa » (Télé Angers) en collaboration avec Valentin Rambault, un jeune gestionnaire de sites web éditoriaux et une partie de l’équipe d’Angers TV. Sacha El Wardi, dépité, ferme sa Web TV et attend des jours meilleurs en se lançant à son tour dans du contenu éditorial.

Du coté de « Téa », sans avoir d’objectifs précis en matière de ligne éditoriale on prend tout ce qui bouge, en profitant notamment de la rencontre de Coupe de France Angers SCO- PSG pour se lancer. Mais ça patine, la qualité n’est pas au rendez-vous et le contenu potentiel, pourtant riche lors d’une telle rencontre, n’est pas à la hauteur : à peine trois reportages tournant en boucle pendant la soirée, mais aucune image du match, des supporters, de l’ambiance. Le site web de « Téa » devient indisponible au bout de quinze jours. C'est l'écran noir pour ceux qui s'étaient intéressés à cette nouvelle télévision en ligne.

Et pour cause, rien ne va plus au sein de l’équipe dirigeante, entre Olivier Rodriguez et Valentin Rambault. Ce dernier propriétaire de plusieurs noms de domaines, dont celui de Télé Angers, ne veut pas partager avec son associé. Résultat les deux hommes sont dos à dos, décidant de créer chacun leur Web TV.

Olivier Rodriguez, reprenant le site de diffusion de « Téa », créé par sa société, lance à son tour « Téléa Angers Loire Télévision ». Si celui-ci déclare avoir été animateur de radio, ce n’est pas vraiment un homme de télévision et encore moins un journaliste. Mais visiblement il a de l’argent et dans ce genre d’aventure il vaut mieux en avoir. D’autant que ce dernier qui a visiblement de l’appétit, lorgne vers la fréquence, désormais libre, d’Angers 7. Mais pour cela il faudra convaincre le CSA, car si sur le web le passage par la case CSA n’est pas nécessaire, en hertzien il vaut mieux avoir un dossier en béton. Et ce n’est pas qu’une simple histoire d’argent.

« Tout est allé trop vite, je voulais que l’on prenne plus de temps, je n’étais pas d’accord avec les orientations », déclare Valentin Rambault. De son coté, son ex-associé, sûr de son modèle économique considère que son projet est rentable : « nous allons faire des publi-reportages vidéo pour les entreprises, du contenu inédit, faire rayonner la ville d’Angers ». Des grandes ambitions certes, mais qui ne suffiront certainement pas à convaincre le CSA, qui en dehors d’un projet financièrement viable, exigera certainement un projet éditorial solide. Affaire à suivre.



Yannick Sourisseau
Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par El Wardi le 11/05/2011 13:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La guerre : C'est pour ceux qui n'aiment qu'eux mêmes et leurs intérêts.
La guerre: Effectivement certains me l'ont déclaré il y a quelques mois:
menaces, insultes, bâtons dans les roues.

J'aime ma ville, j'aime celles et ceux qui participent à la rendre lumineuse. Dont ce site AngersMag Info. Je ne déclare la guerre à personne. Je suis hors course.

Hors des coups bas, traitrises.

J'ai qu'une hâte c'est que notre belle ville d'Angers s'offre une belle vrai télé ! Ainsi, fini les projets ou produ...















Angers Mag











Angers Mag : #Angers REPORT'CITÉ trace sa route @Angers @MinistereCC @KeolisAngers https://t.co/5jrXBWmmjE https://t.co/dULolkaDWK
Mercredi 21 Juin - 12:33
Angers Mag : #Angers Ouest eMedia Presse (@angersmaginfo) a été placée en liquidation judiciaire https://t.co/vMG2O392Qi https://t.co/N9IyhvEjS3
Mercredi 21 Juin - 12:23
Angers Mag : « En Indonésie, le tourisme engendre des transformations profondes » #Angers https://t.co/gJQfDIqgwP https://t.co/bn8ODsUAFu
Jeudi 15 Juin - 10:03
Angers Mag : JoeyStarr, les différents visages de l'éloquence: Sur la scène du Festival d'Anjou le 15... https://t.co/9fZW6XZ2i2 https://t.co/bB4ZKtREuR
Mercredi 14 Juin - 12:03