"La nécessité d'une force publique dans l'intérêt de tous"

La Tribune du lundi - #TribuneduLundi


Rédigé par Philippe BOUSSION (SGP-FO Police) - Angers, le 02/02/2015 - 07:30 / modifié le 04/02/2015 - 11:08


Contribuer au débat public et, à notre niveau, participer à l'indispensable vie des idées, c'est l'objet de [La Tribune du Lundi]. Après avoir donné la parole à un journaliste, à un élu et habitant des quartiers de Trélazé, puis à un enseignant, c'est Philippe Boussion, responsable syndical SGP-FO Police dans le département, qui s'exprime sur les événements tragiques du début d'année.



45 000 Angevins ont marché, parfois "main dans la main" avec les forces de police, lors du rassemblement républicain, le dimanche 11 janvier.
45 000 Angevins ont marché, parfois "main dans la main" avec les forces de police, lors du rassemblement républicain, le dimanche 11 janvier.
la rédaction vous conseille
Au lendemain du 7 janvier, la France était en état de choc face à l'extrême violence ce ces attentats, l'aspect gratuit et imparable d'une telle attaque contre laquelle la population, mais aussi les forces de l'ordre et donc les autorités, se sont sentis impuissants. Ces terroristes s'en sont pris à notre République et à ses symboles.
 
J'ai beaucoup entendu dire que La France, presque dans un réflexe, est massivement descendue dans la rue pour dire, officiellement, haut et fort, « Je n'ai pas peur ! ».

En réalité, je pense que c'est tout le contraire. La France est descendue massivement pour crier son effroi, comme par un besoin irrésistible de se rassurer mutuellement.  Se sentant tous soudainement en danger. Ils ont alors criés « Je me sens concerné », je me reconnais dans ces victimes et cela s'est donc traduit par les  « Je suis Charlie » ou « Je suis policier ».

4 millions de gens terrorisées par les événements dans la rue ! Fantastique ! Est-ce une victoire sur le terrorisme ou, quelque part  une victoire du terrorisme ?...

Après les événements du 7 janvier, on a beaucoup abordé, et c'est normal, l'article 11 de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen. Et les gens se sont peut être rendus compte, au moins pour un temps, de l'article 12 de cette même déclaration, relatif à la création d'une force publique dans l'intérêt de tous et pas seulement dans l'intérêt de celui  à qui elle est confiée. Ces événements ont rappelé à la population, que la Force publique a été instituée dans le but de la protéger, ce qui représente 75% de notre activité au moins.

Ce rapprochement soudain de la population vers les forces de l'ordre leur a fait du bien, nous a fait du bien.

Nous espérons également que cela a rappelé à notre hiérarchie, notre rôle fondamental dans notre République. Nos dirigeants successifs chargés de la sécurité ces dernières années, ne pouvant communiquer sur cet aspect d'assistance et de prévention, n'ont axé leur politique et leur communication que sur l'aspect répressif avec obligation de résultats quantitatifs, visibles et donc à court terme.

De notre point de vue, les ministres de l'Intérieur, à peine arrivés, organisaient les conditions statistiques, et donc politique, de leur départ vers des postes plus prestigieux au lieu d'un travail de fond dans l'intérêt de tous sur du long terme : le résultat ne s'est pas fait attendre, un fossé énorme s'est créé entre la police et la population...

Nous notons donc avec une certaine satisfaction, que l'actuel Ministre de l'Intérieur (Bernard Cazeneuve NDLR) ne nous a pas donné le sentiment, à l'occasion de ces événements, de servir autre chose que les intérêts des français.

La question des moyens

Il faut espérer que les conséquences liés à ces attentats ne vont pas se limiter, une fois de plus, à un contrat plus ou moins juteux pour un marchand d'arme quelconque ! Ce serait catastrophique ! Les policiers, et les Français peut être d'ailleurs, sont devenus sourds et insensibles aux grandes déclarations du genre, « Nous déclarons la guerre aux terroristes ! " : Cela ne veut rien dire si cela ne se traduit pas par des changements radicaux dans la pratique.
 
Bien sûr, on peut évoquer la question de l'armement, mais franchement, à moins d'équiper les patrouilles pédestres et VTT de fusils d'assaut, face à ce genre d'armes et d'attaques, nous serons toujours « désarmés ». On peut par contre, par les moyens humains, matériels mais surtout juridiques, lutter en amont pour se garantir du  passage à l'acte.
 
Sous prétexte de politiques libérales il a été décidé depuis la Réforme générale des politiques publiques (RGPP) de réduire les dépenses par la baisse de moyens alloués aux services publics : nous avons par exemple perdu 10 000 policiers et aujourd'hui on découvre que les services de renseignements ne sont plus assez nombreux...
 
A Angers, par exemple sous prétexte qu'il ferait « bon vivre », que c'est une ville calme, on ne risquerait rien ? C'est une grave erreur que de le penser.
 
Le renseignement, c'est avant tout une question de maillage. Plus le maillage est fin, plus vous récoltez d'infos et donc de petits « poissons ». Ce maillage fin nuit au développement de ces petits poissons et de leurs idées.
 
Aujourd'hui le maillage est tellement large, que seuls les très gros poissons sont pris dans nos filets et que les autres passent à travers jusqu'au jour où...
 
Donner des effectifs en plus aux services de renseignements angevins, cela peut paraître inutile sous prétexte d'un risque qui serait minime -« il fait bon vivre à Angers »- mais c'est indispensable si l'on veut se prémunir du risque.
 
Donner des effectifs en plus aux services de renseignements angevins, cela peut paraître inutile sous prétexte d'un risque qui serait minime -« il fait bon vivre à Angers »- mais c'est indispensable si l'on veut se prémunir du risque.

Localement, pour répondre à cet état de fait, nos attentes sont de trois ordres :
 
-Matériel : Faute de moyens (prix des munitions) et de stand de tir adaptés (nous n'avons pas de stand), seule une poignée de policiers étaient encore habilités à l'armement collectif (pistolets mitrailleurs ou fusils à pompe) indispensable à certaines missions (escorte de fonds, transfert de détenus, gardes statiques à risque...)  

Il aura fallu ces événements et la mission surveillance synagogue pour qu'à nouveau les choses se débloquent et qu'on redonne les moyens à la Police Nationale.
 
Autre exemple, beaucoup de nos gilets balistiques datent de plus de 10 ans et au plan national nous souhaiterions passés à d'autres types de gilets plus pratiques (tactiques). Même chose pour nos moyens informatiques obsolètes ou des véhicules bien souvent hors d’âge.
 
-Humain : Il faudrait au moins deux Policiers de plus dans chacun de ces  services pour travailler en amont.
 
-Juridique : Les policiers n’attendent pas du gouvernement un élargissement de l’arsenal législatif. Ils demandent surtout, en particulier les policiers des services d’investigation, à ce que les moyens leur soient enfin donnés de mettre en œuvre les dispositions législatives existantes."









1.Posté par Daniel Fleury le 02/02/2015 15:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Voilà un article qui devrait faire débat. "c'est indispensable si l'on veut se prémunir du risque". Evidemment là, le "risque" est tellement gonflé comme une baudruche, que le Charlie en restera tout esbaudi. Mais le risque de mourir sur la route est bien plus important monsieur... que celui d'un hypothétique ennemi intérieur qui peut changer au gré des régimes politiques... Le Français grogne contre les radars, mais ne sera jamais opposé à la sécurisation de la route par les forces prévues p...








Angers Mag















Angers Mag : #Angers En panne d'idée de cadeaux ? @Revue_BDM #carnetsdevoyage #publicité https://t.co/VsebE5LDp8
Samedi 3 Décembre - 18:56
Angers Mag : RT @IncroyableSCO: Angers SCO à la pêche aux points face aux Merlus du @FCLorient ce soir (20h) à Jean-Bouin ! #SCOFCL #VibrezSCO https://t…
Samedi 3 Décembre - 12:56
Angers Mag : ChroniK'Ô Noir - #18 : "Plateau", de Franck Bouysse: Chaque mois, la journaliste Martine... https://t.co/V0soKdy4ie https://t.co/07YeiZrSfq
Samedi 3 Décembre - 09:00
Angers Mag : Report'Cité : portez la plume, s'il vous plaît !*: Un an et demi après son lancement, le... https://t.co/Qf1FyGW1iJ https://t.co/P8YYlZPYdm
Vendredi 2 Décembre - 19:06


cookieassistant.com