La rentrée au petit trot de Christian Gillet


Rédigé par - Angers, le 31/08/2016 - 09:00 / modifié le 01/09/2016 - 20:02


Le président du Conseil départemental, Christian Gillet (UDI), a effectué mardi sa rentrée politique, avec quelques confirmations, plutôt que des informations : il soutient François Fillon pour les primaires de la droite et du centre, la rentrée scolaire sera vigilante mais pas paranoïaque, le Département est en convalescence mais pas aidé par l'Etat et la collectivité continue à céder un à un les bijoux de famille. Tour d'horizon.



Le président du Conseil départemental, Christian Gillet (UDI), soutient François Fillon dans la course aux primaires de la droite et du centre.
Le président du Conseil départemental, Christian Gillet (UDI), soutient François Fillon dans la course aux primaires de la droite et du centre.
la rédaction vous conseille
C'est désormais devenu une tradition dans l'agenda présidentiel : la pré-rentrée est l'occasion pour Christian Gillet (UDI) de reprendre corps avec l'actualité locale et nationale. Une actualité foisonnante qui a donné l'occasion au président du Conseil départemental de préciser les choses plutôt que de faire de grandes annonces...

Saut d'obstacles

Entre la médaille d'or obtenue par le cavalier du Cadre Noir, Thibaut Vallette, lors du concours complet par équipes des récents Jeux Olympiques de Rio et les menaces qui pèsent sur le maintien de l'institution à Saumur, l'actualité équestre est dense. "Je suis très inquiet suite au rapport rendu par la Cour des Comptes sur le sujet : pour une fois, les ministères concernés (Agriculture, Sports et Finances, NDLR) ont l'air de tenir compte de son avis et ont lancé un audit global avec un objectif clair qui est le devenir du Cadre Noir et de l'Ecole nationale d'équitation à Saumur, et au-delà, celui de l'Institut français du Cheval et de l'équitation, qui réunit l'ENE et les Haras nationaux. J'ai entendu dire que des personnes de Versailles se sont déplacées pour voir comment tout cela fonctionnait. Mais en la matière, il ne faut pas tenir compte que de l'aspect économique des choses, à  savoir l'autofinancement de la structure." Et Christian Gillet de conclure que "le Département -qui est la seule collectivité qui participe à la fois à l'investissement et au fonctionnement de la structure- défendra becs et ongles le maintien du Cadre Noir à Saumur".

Pendant ce temps-là, à l'autre bout du département, l'anneau de galop sera inauguré avant la fin du mois de septembre au Lion d'Angers, "peut-être en présence de Thibaut Vallette".

Collèges

La question de l'état d'urgence a de fait un impact sur les collèges, dont le Département a la gestion. "Je ne souhaite pas de paranoïa, ni d'excitation autour de ces questions -d'ailleurs, à mon sens, l'actualité devrait d'abord être économique- mais il faut inculquer aux quelque 500 agents du département qui travaillent dans les collèges une culture de sécurité partagée. Je crois d'abord en la vigilance des hommes plutôt que des caméras".

Au-delà de ces questions de sécurité, la réflexion reste ouverte au sujet de la fermeture d'un collège angevin. "Il y a 3 400 places vides à cette rentrée, essentiellement dans les collèges urbains et angevins." Christian Gillet en est sûr : il y a un collège de trop à Angers, "mais je n'ai pas encore réussi à convaincre le maire d'Angers, qui a quelque peu changé d'avis depuis qu'il n'est plus président du Conseil général." Quel collège ? "Jean-Vilar (à la Roseraie) plutôt que Jean-Lurçat, qui forme une cité scolaire avec la Région et pourrait être amené à devenir un collège d'excellence. C'est une décision conjointe avec la Ville d'Angers et la direction académique, mais les locaux appartiennent au Département, qui décide aussi de la carte scolaire en matière de collège"

Enfin, le budget supplémentaire voté lors de la session d'octobre devrait permettre de "booster le programme de rénovation des collèges" de plusieurs millions d'euros.

Protection de l'enfance

La pose de la première pierre du futur Village Saint-Exupéry, le foyer de l'enfance du Conseil départemental, "est prévue début octobre, pour une livraison, sur le plateau de la Mayenne, à l'été 2018". Mais l'actualité, c'est aussi l'appel d'offres lancé avant l'été concernant l'Aide sociale à l'enfance, occasionnant une levée de boucliers des professionnels du secteur. "Nous avons tenu bon  : la sclérose de certaines associations ou la position conservatrice de certaines autres ne sont pas tenables. Tout le monde répondra pour organiser différemment la prise en charge des enfants de l'Aide sociale à l'enfance. Et nous aurons beaucoup de réponses d'ici début octobre, et notamment d'un peu partout en dehors du département. Mais je rappelle qu'il y a dans l'appel une clause de connaissance du terrain départemental (15 % du critère de notation, NDLR) qui favorise ceux qui sont déjà sur le terrain."

En prise avec le privé

Le déploiement du Très haut débit pourrait aller plus vite que prévu. "Je pense que nous nous dirigeons vers une concession à des opérateurs privés du réseau numérique dans le département, ce qui veut dire aussi leur entrée dans le financement". 400 M€ sont nécessaires pour l'ensemble du maillage, et "les opérateurs privés pourraient nous aider à hauteur de 100 M€. Ce qui nous permettrait de ne pas faire deux tranches, mais une seule, sur les 10 ans qui viennent."

Politique

Aperçu au meeting du candidat Fillon à Sablé-sur-Sarthe, Christian Gillet confirme son soutien à l'ancien Premier ministre. "J'aurais souhaité que quelqu'un représente le centre, mais j'ai dû faire le constat récemment qu'aucun leader national n'était en capacité de le faire". Le choix de Fillon est donc un choix "raisonné, mais pas enthousiaste, du sérieux, de l'expérience et de l'honnêteté. Il est clair dans ce qu'il veut faire, et la situation actuelle ne supporte pas de compromis." Voilà pour le premier tour. En cas de deuxième tour des primaires sans François Fillon - "qui ne décolle pas beaucoup dans les sondages - je ne soutiendrai évidemment pas Nicolas Sarkozy, mais Alain Juppé."

Bulletin de santé

Le Département va mieux, et n'est plus en situation de "coma financier", comme il y a deux ans, mais il est "encore convalescent : si l'Etat continue de charger la mule, notamment au niveau des dépenses sociales, on pourrait de nouveau avoir des problèmes", souligne Christian Gillet, qui préfigure ainsi le large plan de communication prévue par l'Assemblée des départements de France, en amont de son assemblée générale : "Stop à la disparition des moyens d'action des départements ; Stop au désengagement de l'Etat", enjoint le tract ad hoc.

Bijoux de famille

Une lettre d'intention concernant la vente des locaux de l'actuel Comité départemental du Tourisme, place Kennedy (face au château) a été signée : "Il s'agit d'une entreprise d'un département voisin qui déménage son siège social et 30 emplois à Angers", indique Christian Gillet
Terra Botanica, enfin, affiche à la fin du mois de juillet une fréquentation en hausse de 5 % par rapport à la fin du mois de juillet 2015. C'est moins qu'espéré, mais "c'est tout de même très bien dans le contexte actuel où la plupart des parcs affichent des chiffres en baisse", exceptés le Futuroscope et le Puy du Fou. L'activité du centre d'affaires est elle "en hausse de 15 %, mais on constate la baisse du pouvoir d'achat des Français, avec une baisse des achats en boutique."
A un an de la fin du plan triennal de redressement du parc, le président du Conseil départemental n'en démord pas : "Terra Botanica aura toujours besoin de son propriétaire (le Département, NDLR) : s'il veut assurer sa mission de service public, il aura besoin d'argent public", s'appuyant sur les quelque 40 000 scolaires passés dans ses jardins cette année.




Journaliste Animateur du blog " Des mots à la marge " En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag











Angers Mag : « Ces pédagogies ne sont pas ignorées »: Et l’Education Nationale ? Quel regard... https://t.co/JnPQWXILNL https://t.co/5glkXOM6T3
Samedi 10 Décembre - 07:45
Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de décembre signé Fañch Juteau #prevention #VIH https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/oAZR7nNURX
Vendredi 9 Décembre - 12:01



cookieassistant.com