Angers Mag - information, actualités locales, politique, culture

Un autre regard sur la région angevine

- Angers Mag Mobile
   





La revanche est totale pour les Ducs


Rédigé par - Le Mercredi 9 Janvier 2013 à 20:29


Après la Coupe de la Ligue, la Coupe de France. Angers disputera donc le 17 février sa deuxième finale de la saison. Même si c'est un titre que vise le club, c'est en soi déjà, un vrai motif de satisfaction. D'autant qu'il se double d'une performance de choix : deux succès en cinq jours sur la patinoire de l'ogre du hockey-sur-glace français, Rouen.



La revanche est totale pour les Ducs
Après deux confrontations en moins d'un mois, les équipes se connaissent et par conséquent, il n'y avait pas de "quart d'heure" d'observation.

Les Ducs mettaient la pression sur les Dragons de Rouen en zone neutre et récupéraient le palet très haut. Et, sur une phase de jeu placée, Jeff May envoyait un missile vers Lhenry. Le shoot était dévié sous la barre par Julien Albert arrivant à pleine vitesse devant la cage (5'26 : 0-1). Les Ducs avaient pris l'avantage et géraient leurs efforts jusqu'à la fin du tiers.

Assurément bousculés par leur coach Rodolphe Garnier à la pause, les Dragons de Rouen repartaient à l'assaut de la cage angevine lors du second tiers. Mais, un Florian Hardy des grands soirs veillait dans le but angevin. Tir après tir, le portier international français dégoutaient ses adversaires de renom tels que Thinel, Desrosiers ou encore Salmivirta.

Et, ce sont même les angevins, pourtant en infériorité numérique, qui marquaient. Sur une relance normande, Brian Henderson chipait la rondelle et passait à Julien Albert qui signait un doublé entre les jambières de Lhenry (39'08 : 0-2). Le coup de massue venait de tomber sur les rouennais avant la seconde pause.

Toujours motivés après cet arrêt, les Dragons continuaient leurs attaques en début de dernier tiers. Mais, Marc Belanger, idéalement servi par Braden Walls, éteignait le feu des tirs normands et assommait définitivement les espoirs normands (41'45 : 0-3).

La rencontre était pliée et les Dragons frustrés multipliaient les prisons allant même jusqu'à la pénalité de match pour Frederikson pour une charge à la tête sur Pavol Mihalik (qui ressentait toujours une douleur après le match).

Alors en supériorité durant quasiment le reste du tiers, les Ducs gelaient le palet dans leurs crosses en laissant passer les minutes jusqu'au buzzer final. Rouen était battu et ses supporters déçus partaient même avant la fin de la rencontre.

Après leur victoire en championnat 5 buts à 2 la semaine passée, les Ducs frappaient un grand coup dans les esprits des connaisseurs du hockey. Méribel était donc un accident et Angers a depuis appris de ses erreurs. La revanche était totale : remporter deux matchs de suite à Rouen et finir sur un blanchissage. La leçon était donnée.

Angers est donc qualifié pour la finale de la Coupe de France à Bercy le 17 février. Dans l'autre demie, Briançon, pourtant mené au score en début de rencontre, a battu Grenoble 4 buts à 1et disputera le trophée aux Ducs.

Top 3 de la rédaction :

*** Florian Hardy / Julien Albert
* Marc Belanger

Remporter deux matchs de suite à Rouen est quelque chose de rare dans le hockey français mais repartir blanchi comme Florian Hardy est tout simplement exceptionnel. Mitraillé durant le second tiers, le portier angevin a sorti le match parfait quand il le fallait. Son duel face à Quemener à Bercy sera l'une des clés de la finale.

Julien Albert est aussi en grande forme et la patinoire de Rouen lui réussi plutôt bien. Auteur d'un doublé mardi soir, le numéro 18, formé à Angers, avait été l'un des artisans de la victoire en championnat la semaine dernière. Toujours aux portes de l'équipe de France, ses récentes performances vont (peut-être) lui donner sa première sélection.

Prochaine rencontre ce samedi pour les Ducs qui retrouveront le championnat à Dijon pour le choc des Ducs.




Matthieu ROULLIER
Correspondant Sport pour Angers Mag. Intervient pour les Ducs d'Angers et en remplacement pour... En savoir plus sur cet auteur