Angers Mag Info

Un autre regard sur l'actualité d'Angers et sa région

Document sans nom

Samedi 25 Octobre 2014







La sécheresse s’installe en Maine et Loire


Rédigé par - Le 14/08/2012 - 23:25 / modifié le 14/08/2012 - 23:38


Qui l’eut cru, certainement pas les vacanciers du mois de juillet qui ont dû subir les caprices d’une météo peu agréable. Et pourtant, les précipitations quoique fréquentes, mais peu importantes, n’ont pas suffi à remplir les nappes phréatiques et les rivières. La sécheresse pointe de nouveau le bout de son nez, contraignant la Préfecture de Maine et Loire à prendre les mesures plus contraignantes



Le Loir sur la commune de Villevêque
Le Loir sur la commune de Villevêque
Pareil à l’an dernier, mais beaucoup plus tard, les pluies de printemps ne suffisant pas à remplir les nappes souterraines, le Préfet de Maine et Loire décide de renforcer les mesures de vigilance et de restriction instaurées le 24 juillet dernier. Ces mesures ont d’ailleurs été complétées par deux arrêtés pris le 31 juillet et le 7 août 2012. Pas de doute malgré les quelques pluies orageuses de ces dernières semaines, la sécheresse s’installe de nouveau sur le Maine-et-Loire.

Par ce dernier arrêté, publié ce 14 août, le préfet arrête de nouvelles mesures pour les prélèvements des eaux superficielles.

- 7 bassins sont classés en vigilance : l’Argenton, le Couesnon, l’Evre, le Loir, la Moine, le Thau et le Thouet. Sur les territoires concernés, tous les usagers sont appelés à faire preuve d'économie et à limiter leurs prélèvements d'eau.

- 4 bassins sont placés en restriction : l’Erdre, l’Hyrome, l’Oudon et la Romme. Pour ces bassins les mesures du niveau de restriction relatives aux étiages, sont : l’interdiction tous les jours de 10 heures à 20 heures de tout prélèvement dans les cours d’eau, leurs affluents, leurs nappes d’accompagnement, dans les plans d'eau sur cours d'eau et les plans d’eau durant le temps où ils sont alimentés par les cours d'eau ainsi que l’interdiction de toute manœuvre de vannes et d’ouvrages de moulin ou de retenues au fil de l’eau, sur le cours d’eau principal et ses affluents.

- 3 bassins sont placés en interdiction : l’Aubance, le Brionneau et le Layon. Pour ces bassins, les mesures du niveau d'interdiction relatives aux étiages, sont l’interdiction totale des prélèvements dans les cours d’eau, leurs affluents, leurs nappes d’accompagnement, les plans d'eau sur cours d'eau, ainsi que les plans d’eau durant le temps où ils sont alimentés par les cours d’eau, ainsi que l’interdiction de toute manœuvre de vannes et d’ouvrages de moulin ou de retenues au fil de l’eau, sur le cours d’eau principal et ses affluents.

Par ailleurs le débit de la Loire étant inférieur au seuil de 180m3/s, le préfet a également instauré le régime de la restriction pour les usages non prioritaires sur l’ensemble du département, à l’exception du bassin versant de la Moine qui reste sous le régime de la vigilance pour ces usages.

Le classement en vigilance du bassin versant du Loir a pour conséquence l’interdiction des manœuvres de vannes et d’ouvrages de moulins ou de retenues au fil de l’eau, sur les tronçons du Loir et de ses affluents compris entre la limite départementale avec la Sarthe et le pont de la RD N° 135 reliant les communes de Huillé et Lézigné.

Le régime de la restriction est instauré pour les usages non prioritaires de l’eau sur l'ensemble du département de Maine et Loire, à l'exception du bassin versant de la Moine classé pour lequel le régime de la vigilance est maintenu.

Ainsi, le remplissage des piscines privées, le lavage des bâtiments et voiries, l'arrosage des espaces verts (y compris terrains de sport), le lavage des véhicules hors stations professionnelles, l'alimentation des fontaines et des jets d'eau en l'absence d'un dispositif de recyclage sont interdits chaque jour, sur l'ensemble du département, entre 10 heures et 20 heures.

Voir l’arrêté du 14 août 2012




Yannick Sourisseau
Directeur publication Angers Mag et Angers Mag Info Journaliste web suivant plus particulièrement... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par ROBERT Thierry le 21/08/2012 18:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour, alors moi je voudrais un peu, taper dans la fourmilière. En effet nous sommes tous concerné par le problème de la sécheresse, et j'ai vu depuis le début de la canicule, des agriculteurs arroser sans ménagement le maïs en pleine journée, soit en pleine chaleur. Vous trouvez ça normal, l'année dernière, il y avait le même problème, et personne ne s'est dit, qu'il fallait peut-être, orienter l'agriculture, en cultivant des plantes moins consommatrice d'eau. C'est toujours, aux particuli...

2.Posté par Yannick Sourisseau le 21/08/2012 21:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
les agriculteurs sont soumis a la même réglementation en ce qui concerne l'arrosage des leurs champs. Selon les rivières ils peuvent être autorisés à pomper à certaines heures de la journée, comme chacun peut le faire pour son jardin potager, ou pas du tout. Les restrictions concernent les utilisations qui peuvent attendre et notamment le lavage des sols, des voitures ou l'arrosage des pelouses.Mais il n'est pas rare de constater que certains agriculteurs outrepassent les règles. Ils...















Angers Mag













Instagram



cookieassistant.com