Angers Mag Info

Un autre regard sur l'actualité d'Angers et sa région

Document sans nom

Mercredi 22 Octobre 2014



Lame dans le bourguignon : comment générer un « buzz » sur les réseaux sociaux


Rédigé par - Le 04/01/2012 - 10:04 / modifié le 05/01/2012 - 14:30


Après la dent humaine dans le steak haché, voici maintenant la lame de cutter dans le bœuf bourguignon, le Maine et Loire devient un véritable filon pour les journalistes chargés des faits divers. L’histoire qui n’a pas fait rire le monsieur qui a trouvé cet objet dans son plat préféré a provoqué un véritable raz-de-marée médiatique pour celui qui s’est intéressé à ce genre d’information.



Le boeuf bourguignon, un plat traditionnel de la cuisine française qui a fait le tour du monde grace aux réseaux sociaux
Le boeuf bourguignon, un plat traditionnel de la cuisine française qui a fait le tour du monde grace aux réseaux sociaux
Au journal Ouest-France à Angers, on se frotte les mains, c’est la deuxième fois en six mois que la rédaction tombe sur ce type de fait divers. De quoi doper l’audience du site web du premier quotidien français en termes de diffusion.

Le 31 décembre 2011, pour le déjeuner, un couple de septuagénaires des Ponts-de-Cé, près d’Angers, avait décidé de se mitonner un bon bœuf bourguignon provenant d’une boite de conserve achetée dans une grande surface voisine. En dégustant le met, le monsieur a soudain senti un objet craquer sous la dent. Croyant qu’il s’agissait d’un simple os, dans le bœuf bourguignon ça peut paraitre normal, il recrache le corps étranger.

Saignant abondamment de la lèvre, sa surprise fut grande en constatant qu’il ne s’agissait pas d’un simple morceau d’os à moelle, mais d’une lame de cutter industrielle de 6 cm de long, le modèle que l’on utilise pour couper la moquette ou le papier peint. Soigné et vacciné, le monsieur aujourd’hui remis de ses émotions, a décidé de ne pas en reste là et de poursuivre William Saurin, l’industriel qui a conditionné la boite de conserve. Un sale coup pour cette marque qui se targue de proposer des plats cuisinés faits « comme à la maison ».

Pour le journal qui a déniché ce genre de sujet, l’affaire est plutôt juteuse, d’autant que l’information n’est pas encore très dense en ce début d’année. Et si ce type de découverte est plus courant qu’il n’y parait à travers le monde, il intéresse toujours autant les lecteurs, pour preuve le « buzz » qu’il a généré sur les réseaux sociaux dès sa publication. Les internautes partagés entre amusement et stupéfaction n’ont pas trainé à relayer l’information, ajoutant même au passage leurs propres commentaires.

Quant à l’édition locale du quotidien Ouest-France, qui n’avait peut-être pas grand-chose à se mettre sous la dent ce premier mardi de janvier, elle a remis le couvert plusieurs fois dans la journée, multipliant les informations sur sa page web avec interviewes, vidéos, photos circonstanciées, réactions diverses et même liste des objets insolites trouvés dans la nourriture. De quoi alimenter la cheminée médiatique et faire en sorte qu’au-delà des réseaux sociaux, d’autres médias, radios, TV, sites web relatent à leur tour les faits. Un beau coup pour le journal.

Il y a quelques mois, l’affaire de la dent couronnée dans le steak haché avait déjà fait grand bruit, le Chef de la Rédaction d’Angers du même journal, Arnaud Wajdzik étant désormais un accros du « buzz » sur Internet. En octobre 2011, il s’était intéressé de très près un sujet qui lui valut d’être « cuisiné » en direct par la bande à Ruquier dans l’émission « On va s’gêner » sur Europe 1. Il s’agissait alors d’un fait divers pas banal relatant l’émasculation volontaire d’un habitant de la région. L’histoire ne dit pas si les attributs du monsieur ont terminé dans le mou pour chat, mais une chose est sûre, les réseaux sociaux « Facebook » et surtout « Twitter » se sont emparés du sujet, lui permettant de faire le tour de la terre en quelques secondes.

(Description des faits : source Ouest France)




Yannick Sourisseau
Directeur publication Angers Mag et Angers Mag Info Journaliste web suivant plus particulièrement... En savoir plus sur cet auteur







Angers Mag



















Instagram


cookieassistant.com