« Le 21 Foch », une adresse chaleureuse et raffinée


Rédigé par - Angers, le 01/04/2014 - 09:43 / modifié le 01/04/2014 - 09:43


Il est jeune et talentueux, le chef étoilé Pascal Favre d’Anne, a su séduire les palais les plus fins grâce à une cuisine qui fait la part belle aux produits locaux. Après sa table du quai des Carmes, face au château du Roi René, un burger VF (Version Française) en centre-ville, il vient d’ouvrir un hôtel au charme fou, à mi-chemin entre hôtel classique et chambre d’hôte : le « 21Foch ».



Le Maître de maison, Thomas Couet et le chef Pascal Favre d'Anne, dans un salon du 21 Foch
Le Maître de maison, Thomas Couet et le chef Pascal Favre d'Anne, dans un salon du 21 Foch
la rédaction vous conseille
Si vous passez devant, vous ne le remarquerez même pas. « Le 21Foch », dernière trouvaille de Pascal Favre d’Anne est une maison angevine du XIXème, plutôt cossue, comme toutes celles qui bordent le boulevard Foch, l’une des artères principales du centre-ville d’Angers. Une plaque en cuivre indique le nom du lieu à laquelle s’ajoute celle des « Châteaux et Hôtels Collection », groupement de restaurateurs et hôteliers indépendants auxquels adhèrent Pascal et Mathilde Favre d’Anne, désormais propriétaire de cet établissement de bon goût, comme leur cuisine.

« Une certaine idée du charme et de l’authentique » que cultivent les propriétaires des lieux et dont ils veulent faire profiter les hommes d’affaires et touristes de passage à Angers. « Cette ville a des atouts incontestables sur le plan touristique et gastronomique. On ne peut pas faire que d’y passer, on peut s’y arrêter quelques jours, profiter de son cadre, de sa douceur, s’installer à une bonne table et bien dormir », s’enflamme Pascal Favre d’Anne, convaincu d’avoir fait le bon choix en lançant ce nouvel établissement.

Située en cœur de ville, cette grande demeure qui « hébergeait un cercle d’aristos », selon le propriétaire, n’a rien à voir avec les hôtels classiques dont Angers est plutôt bien doté. Avec 14 chambres dont une suite en duplex, sous les toits, l’établissement se veut plutôt chaleureux et original, avec un design épuré du plus bel effet. « C’est une adresse chaleureuse, où nous vous accueillons comme nos amis avec plein de convivialité et d’attentions délicates », affirme le Maître de maison Thomas Couet .

« On veut que les clients se sentent comme chez eux »

Il est vrai qu’une fois la lourde porte d’entrée franchie, le voyageur entre dans « un écrin de raffinement et d’élégance » imaginé par le décorateur angevin Pierre Yves Delaitre Nicoletti. Les chambres où le blanc domine, du lit au plafond, sont plutôt confortables et surtout bien insonorisées. Les voitures et le tramway qui passent au pied semblent glisser silencieusement, comme suspendus au-dessus du sol. Le sommeil est donc assuré.

Rien n’est laissé au hasard, tant dans le mobilier « art déco », comme les chaises design laquées noir ou les canapés de cuir blanc et les lustres en verre de la salle réservée à la détente et au petit-déjeuner. « On veut que les clients se sentent comme chez eux, comme s’ils étaient nos invités », ajoute le Maître de maison.

Et au réveil, c’est un petit déjeuner gourmand signé Pascal Favre d’Anne qui leur sera servi, de quoi s’émoustiller les papilles avant de partir pour une balade dans la cité historique, le château du Roi René ou les bords de Maine. A l’image de la ville dans lequel elle a élu domicile, cette grande maison, séduit déjà les entreprises qui tiennent salon à Angers, les artistes qui se produisent dans la région et les familles qui « se sentent comme à la maison ».

Côté prix, cette belle demeure reste accessible à tout un chacun, selon que l’on prend une chambre seule où qu’on l’assortit d’un diner gastronomique à la table du propriétaite étoilé, de l’autre côté de la Maine. A partir de 250 € la nuit pour deux personnes avec diner, chambre et petit déjeuner.

Pour en savoir plus : www.21foch.fr




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : Au comptoir de Mathilde... et de Catherine: Depuis la fin du mois d'octobre, la rue... https://t.co/wkV9xA1N3F https://t.co/6yuEQFFF5o
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Angers Mag : A l’Ecole démocratique, on fait ce qu’on veut… ou presque: Basée sur la liberté... https://t.co/j0ywJZAzgI https://t.co/jEK0S9wvGs
Mercredi 7 Décembre - 07:31
Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30


cookieassistant.com