Angers Mag Info

Un autre regard sur l'actualité d'Angers et sa région

Document sans nom

Mercredi 24 Septembre 2014





Le Couteau Swiss 49 à la rue à Chalon


Rédigé par - Le Samedi 21 Juillet 2012 à 09:38


Chalon dans la rue, le 26e festival transnational des artistes de la rue, à Chalon-sur-Saône, est à l’instar d’Avignon pour le théâtre, la référence pour toutes les troupes qui exercent leur art au beau milieu de la rue. Le collectif angevin le « Couteau Swiss 49 » participe pour la première fois à l’événement, du 18 au 22 juillet.



Le trio Garçons SVP avec des clients de Ze Bar pendant le festival de Chalon dans la rue (Photo Collectif Couteau Swiss 49)
Le trio Garçons SVP avec des clients de Ze Bar pendant le festival de Chalon dans la rue (Photo Collectif Couteau Swiss 49)
Avec 20 compagnies « in », 158 compagnies « off » et plus de 200 projets artistiques, le Festival « Chalon dans la rue », est le festival où tous les artistes de la déambulation urbaine aiment à se retrouver cette année. C’est le lieu où il faut être quand on a choisi la rue comme scène.

« Pour le collectif « Couteau Swiss 49 » qui regroupe plusieurs compagnies angevines, plasticiens, régisseurs, etc, la participation à ce grand festival d’art de rue est une première et nous en sommes très heureux », explique Ronan Pichavant, visiblement satisfait d’avoir pu s’inscrire dans la programmation de ce rendez-vous incontournable pour les artistes de la rue.

Installé dans le parc Georges Noëlle, à Chalon-sur-Saône, pendant la durée du festival, le collectif angevin Couteau Swiss 49 se présente comme une entreprise de spectacle multiservice, véritable « couteau suisse », du spectacle susceptible de proposer une palette d’interventions artistiques à l’attention des organisateurs d’événements.

Sous le sigle « Couteau Swiss 49 », se cachent « Chap’pays, organisateur du festival du même nom et diffuseur de compagnies émergentes ; le groupe de plasticiens, scénographes, décorateurs et loueurs de structure, « sainte Éthique » ; le spectacle familial avec son bar à eau sèche et son frigo-onde, le Bar à mômes ; le coin détente et ambiance Ze Bar ainsi que Banane Cerise et ses crieurs de rue.

Pour la circonstance « Ze Bar » assure sur place la promotion des boissons bio du Maine-et-Loire, en collaboration avec les bières « la Piautre » de la Ménitré, les vins des « Anges Vins », les jus de pommes et autre sirop de fruit. Sur place règne une saine ambiance dans tous les sens du terme, autant pour le corps que pour l’esprit. Les Angevins ne passent pas inaperçus à Chalon.

Avec sa caravane pour les change bébé, l’allaitement et le service biberon, le coin sieste, sa piscine à doudous, et ses petits massages câlins, le collectif intéresse inévitablement les jeunes parents qui fréquentent le festival ...

Des artistes locaux ont également fait le déplacement, Thomas Drelon, Denis Fouquereau, Claire Gaudin (Madame Chopine et autre), Céline Villalta au piano, ainsi que le trio Garçons SVP, pour des interventions artistiques toutes plus décapantes les unes que les autres. On ne s’ennuie pas un instant dans les rues de Chalon, cette troupe créant l’ambiance là où il faut et quand il faut.

Enfin, n’oublions pas, mieux qu’à Lourdes, les festivaliers ont la possibilité de gouter l'unique et miraculeuse « eau sèche » du bar à mômes. Un must.

Le collectif profite de l’occasion pour organiser des rencontres et petits déjeuners professionnels à l’attention des compagnies, programmateurs, institutions, présents lors de ce festival, véritable vitrine de ce qui se fait de mieux en matière de déambulation urbaine et art de la rue. À noter qu’un autre collectif angevin, la Rue du Milieu, participe également au festival Chalon dans la rue.




Yannick Sourisseau
Directeur publication Angers Mag et Angers Mag Info Journaliste web suivant plus particulièrement... En savoir plus sur cet auteur






















A PROPOS