Le Soccaroo show !


Rédigé par Cédric SOULIÉ - Angers le Samedi 4 Janvier 2014 à 15:11


Le Soccaroo Center est le temple du foot en salle à Angers. L’occasion pour les amateurs du ballon rond de se défouler et de prendre du plaisir. Rencontre avec les joueurs de l’USAC.



L’équipe de l’USAC (Union sportive  et artistique de la Caisse des dépôts).
L’équipe de l’USAC (Union sportive et artistique de la Caisse des dépôts).
la rédaction vous conseille
Le rendez-vous est attendu. En ce vendredi de la fin novembre, on se languit, on trépigne autour d’une petite bière au bar du Soccaroo Center d’Angers, histoire de s’hydrater avant l’effort ! A deux pas du cimetière de l’Est, dans ce vaste complexe de foot en salle, Julien, Hervé, Rénald, Fred, Guy-Claude, Benjamin, Christophe, Maxime, Jojo et Yann s’apprêtent à « croiser le fer » sur pelouse synthétique.

Comme chaque fin de semaine, depuis la rentrée de septembre, ces dix gaillards de l’USAC (Union sportive et artistique de la Caisse des dépôts et consignations) se réunissent pour une heure de défoulement garanti. « Hervé, Fred et moi travaillons ensemble à la Caisse des dépôts, explique Julien le capitaine. Et en septembre, nous avons décidé de créer une équipe de foot en salle. Chacun est allé puiser dans ses connaissances et son cercle d’amis pour pouvoir constituer une équipe afin de participer au championnat du Soccaroo Center ».

Ce soir-là, c’est relâche côté championnat, place donc au Soccaroo show ! Les dix se sont donné rendez-vous « pour le plaisir de jouer » sans enjeu. Aux couleurs de l’USAC – « en rouge et noir ! » – ces amateurs de foot loisir enchaînent deux fois 25 min avec – seulement ! – 5 min de pause. A cinq contre cinq, sans remplaçants… et sans arbitre. De quoi se décrasser après une « bonne » semaine de boulot, « et surtout se libérer l’esprit, se vider la tête », confie Hervé.

Sur le terrain de 600 m2 , délimité par des parois en bois, place à l’échauffement : quelques foulées et tirs tendus, avant le coup d’envoi. Une sirène retentit, le match démarre fort d’emblée. Et pour cause. A la différence du foot à 11, les règles du Soccaroo sont simplifiées : on oublie les touches, les corners et les hors-jeu, le gardien ne joue qu’à la main et les tirs sont interdits dans sa zone. Résultat : les arrêts de jeu se font plutôt rares, d’où la rotation régulière dans les cages, histoire de souffler un peu.

Dans le champ, le ballon fuse dans tous les sens. Et les rebonds – autorisés – sur les parois donnent lieu parfois à quelques grands ponts assez bluffants. « Nous n’avons pas réllement de stratégie de jeu, explique le capitaine. Le principe est que tout le monde attaque et défend ».

Des petits bobos

Tandis que les quadras, aux placements souvent précis, ressuscitent quelques amortis et dribbles à faire pâlir un U15, les plus jeunes – entre 23 et 30 ans – imposent un rythme soutenu à coups d’accélérations canon. Toujours fair-play et bon enfant, les pressings, appuyés de profonds râles, font aussi partie du jeu, provoquant sans histoire, ni discussion, coups francs et même pénalties. Des fautes sans gravité – les tacles sont formellement interdits – qui donnent d’ailleurs à chacun l’occasion de se raisonner l’esprit et le cardio.

On calme le jeu d’un « doucement sur l’engagement, les gars !» Cet engagement, justement, n’empêche pas « quelques petits bobos sans gravité, rien d’important », avoue Benjamin, qui ce soir-là, s’est d’ailleurs frotté le genou sous la semelle d’un Jojo survitaminé. « L’auto-arbitrage nous oblige à jouer dans une bonne ambiance, ajoute Julien. On n’est pas là pour se prendre la tête. Ça se passe toujours bien ».

Après une bonne heure de va-et-vient incessants, sans se rappeler du score, la douche chaude fait figure de récompense bien méritée. Tout comme la dernière petite bière qui vient sceller encore un peu plus cette amitié ludo-sportive. The Soccaroo show must go on !

EN CHIFFRES

5
c’est le nombre de joueurs de champs autorisés en foot en salle. Un volant de remplaçants est souvent nécessaire pour souffler un peu ! 5, c’est aussi le nombre de terrains dont dispose le Soccaroo Center d’Angers : 3 intérieurs et 2 extérieurs

600
en m2, c’est la surface d’un terrain de Soccaroo (foot en salle). Deux buts réduits, deux zones et des parois en bois tout autour du terrain.

“Le plaisir de jouer avant tout”

Pascal Kurth et Luc Delétang.
Pascal Kurth et Luc Delétang.
Pascal Kurth et Luc Delétang, les gérants du Soccaroo Center d’Angers misent sur la détente et la bonne humeur avant l’exploit sportif.

Angers Mag : Vous avez créé votre Soccaroo Center en 2006, pourquoi ce nom ?
Pascal Kurth : « Nous ne souhaitions pas nous appeler Soccer – le football version USA –, ni foot en salle, donc nous avons trouvé ce terme un peu par hasard. Il s’avère aujourd’hui que nous portons le même nom que la fédération australienne de foot en salle ».

Parlez-nous de votre clientèle?
Luc Delétang :
« Nous accueillons tout le monde ! Les plus jeunes – moins de 10 ans – pour des anniversaires et les 18-50 ans qui veulent jouer au foot entre amis, en famille ou entre collègues de boulot. Nous sommes aujourd’hui les seuls à Angers à proposer du foot en salle, environ 1 000 joueurs passent ici chaque semaine. »
Faut-il être un ex-footballeur professionnel pour jouer au Soccaroo ?

Pascal Kurth : « Pas du tout. Les footeux sont sans conteste plus à l’aise, mais tout le monde peut jouer sans aucune contre-indication. Le rythme est soutenu, le ballon va vite…, après à chacun de s’adapter en fonction de ses capacités physiques. Nous organisons des championnats pour mettre un peu de piment et d’enjeux, mais la règle essentielle reste la même : le plaisir de jouer avant tout ».

Plus d’infos ici





Actualité | Société | Economie | Politique | Culture | Sports - Loisirs | Services | Zoom sur ... | Billet d'humeur | video | vacances | Administration - Gestion | Jeux | le mensuel Angers Mag | Archives | Publicité | L'oeil de Fanch Juteau










Angers Mag











Angers Mag : Au comptoir de Mathilde... et de Catherine: Depuis la fin du mois d'octobre, la rue... https://t.co/wkV9xA1N3F https://t.co/6yuEQFFF5o
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Angers Mag : A l’Ecole démocratique, on fait ce qu’on veut… ou presque: Basée sur la liberté... https://t.co/j0ywJZAzgI https://t.co/jEK0S9wvGs
Mercredi 7 Décembre - 07:31
Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30




cookieassistant.com