"Le logement social est un donneur d'ordres vital pour l'économie locale"

[La Tribune du Lundi]


Rédigé par Francis STEPHAN, directeur général d'Immobilière Podeliha - Angers, le 24/11/2014 - 06:50 / modifié le 25/11/2014 - 07:23


Contribuer au débat public et, à notre niveau, participer tout simplement à l'indispensable vie des idées. C'est l'objet de [La Tribune du Lundi], page blanche offerte aux responsables politiques, toutes sensibilités confondues, et aux acteurs éclairés d'Angers et de son territoire. C'est Francis Stéphan, le directeur général d'Immobilière Podeliha -acteur majeur du logement social qui vient d'annoncer qu'il regroupera l'ensemble de ses activités près de la gare en 2018- qui prend la parole.



la rédaction vous conseille
« Pour le bailleur social, il y a aujourd’hui plusieurs éléments à prendre en compte afin de bien saisir la réalité angevine. Le premier, c’est l’évolution très rapide des sociétés HLM, dans le cadre, notamment, des nouvelles réglementations européennes. Le deuxième élément, c’est le contexte social français, avec une paupérisation des familles. Les sociétés HLM ont donc un rôle essentiel à jouer dans l’équilibre social, puisque nous intervenons directement dans la régulation des marchés du logement et dans le parcours résidentiel.

Si nous agissons dans un champ où la concurrence est organisée, le bailleur social n’échappe pas à la logique d’entreprise. Le secteur du logement social est touché, comme l’ensemble des autres secteurs, par les effets de globalisation, de mondialisation et de concentration. Il y a donc une nécessité pour nous d’anticiper -c’est le sens de la fusion de trois différentes sociétés HLM (Le Toit Angevin, Val de Loire et Anjou Castors fusionnées au sein d’ Immobilière Podeliha NDLR) et de la constitution du groupe Podeliha avec les 2 coopératives Les Castors Angevins et Les 3 Roches- et de se projeter vers l’avenir en devenant un opérateur régional de référence. En la matière, nous ne sommes pas novateur, mais dans le mouvement : d’ici 10 ans, le tissu éclaté des acteurs du logement social n’existera plus.
 
Dans le même ordre d’idée, l’effet taille joue d’une manière importante dans notre capacité à offrir aux collectivités locales tous les champs d’actions liés au logement social. C’est d’autant plus vrai à Angers où plus de 30 % de l’offre logement relève du logement social. Cela traduit la réalité économique des familles et de ce point de vue, le bailleur social a plusieurs rôles à jouer, dans la cité : un rôle d’équilibre dans le peuplement, un rôle d’accompagnement des entreprises pour loger ses salariés, mais également un rôle d’accompagnement des mouvements sociologiques, notamment autour de l’éclatement des familles et du vieillissement des populations. En France comme à l’échelle du groupe Podeliha, 60 % des attributions de logement d’une année sont destinées à des familles monoparentales ou des gens seuls.

Performance et rénovation énergétique

Francis Stéphan (à gauche au premier rang), est le directeur général d'Immobilière Podeliha.
Francis Stéphan (à gauche au premier rang), est le directeur général d'Immobilière Podeliha.
L’autre grand rôle du bailleur social aujourd’hui, pour une collectivité, est celui de donneur d’ordre. Le groupe Podeliha investit ainsi chaque année plus de 100 M€ dans l’économie locale, à l’échelle du Maine-et-Loire. C’est plus que l’agglomération d’Angers ! Et ça n’est évidemment pas neutre pour l’économie du territoire, surtout que c’est une activité non délocalisable…
 
Dans cet investissement, on retrouve tant la construction du neuf, que la rénovation énergétique de l’ancien, avec des efforts considérables consentis par les HLM en la matière. Sur les 19 000 logements du groupe Podeliha, 4 000 se situent aujourd’hui en catégorie E, F ou G. Ils passeront tous en C ou D d’ici 2020. Enfin, nous sommes largement présents dans le champ de l’innovation. Nous portons avec la Ville et la Sodemel un des 5 seuls projets en France retenus par le Plan urbanisme construction architecture (Puca), qui porte l’innovation architecturale pour le compte de l’Etat. Il s’agit d’un bâtiment à énergie positive qui verra le jour près de Terra Botanica et dont l’ordre de services partira en 2015. » 

*L'article ci-dessus a été mis réalisé sous forme d'interview, puis retravaillé pour en faire une tribune, avec l'accord de notre interlocuteur.












Angers Mag















Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de décembre signé Fañch Juteau #prevention #VIH https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/oAZR7nNURX
Vendredi 9 Décembre - 12:01
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de septembre signé Fañch Juteau #accrochecoeurs https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/Jkrkty2UMe
Vendredi 9 Décembre - 10:51


cookieassistant.com