Le rayonnement du Conservatoire dans ses cordes


Rédigé par Tiphaine CREZE - Angers, le Jeudi 8 Septembre 2016 à 07:15


Un label renouvelé pour sept ans et un nouveau directeur, Christophe Millet : rentrée chargée pour le Conservatoire à rayonnement régional d’Angers, qui mise sur l’ouverture pour les années à venir.



Christophe Millet, nouveau directeur du CRR, a peu à peu délaissé l'instrument pour se diriger vers la direction d'orchestre puis la gestion culturelle.
Christophe Millet, nouveau directeur du CRR, a peu à peu délaissé l'instrument pour se diriger vers la direction d'orchestre puis la gestion culturelle.
la rédaction vous conseille
« Ici, vous êtes assis sur un volcan qui est amené à exploser tout autour de lui ». Quand le nouveau directeur du Conservatoire à rayonnement régional (CRR) d’Angers, Christophe Millet, parle de rayonnement, il ne fait pas les choses à moitié. Le successeur de Jean-Marcel Kipfer, fraîchement arrivé du Conservatoire à rayonnement départemental de Châteauroux - le 1er septembre dernier -  entend donc bien appuyer sur le premier « R » de CRR.

Celui qui a rencontré la musique grâce aux instruments à vent a intégré le conservatoire de Châteauroux en tant qu’élève, à l’âge de 12 ans. « Peu à peu, j’ai délaissé l’instrument pour aller vers la direction d’orchestre et j’ai attrapé le virus ». Plus tard, ce sera le Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris, où il côtoie… Pascal Rophé (le chef de l’Orchestre national des Pays de la Loire) avant de se spécialiser dans la gestion culturelle et d’obtenir les diplômes de directeur de conservatoire.
 
« Ouvrir la musique au plus grand nombre n’est pas antinomique avec le développement du haut niveau » - Alain Fouquet

Après le premier « R » de CRR, place au deuxième, qui n’était pas gagné il y a encore quelques mois. Car si l’établissement angevin répond aux missions incontournables d’un CRR - proposer des enseignements en musique, danse et théâtre de l’éveil jusqu’au niveau pré-professionnel - il n’était pas assuré de voir son label renouvelé par l’Etat pour sept ans, comme cela a finalement été le cas le 24 juin dernier.

« Nous avions reçu un rapport préoccupant comprenant de nombreuses injonctions en terme de fonctionnement, d’administratif, de pédagogie et d’investissements », liste ainsi Alain Fouquet, adjoint au maire d’Angers chargé de la culture. « Si ces préconisations n’avaient pas été réalisées, nous aurions perdu notre label », poursuit Isabelle Rotondaro, la directrice de l’action culturelle de la Ville. « Vite, nous avons donc travaillé sur un nouveau projet d’établissement et sur les investissements pour répondre au Ministère ».

A titre d’exemple, la chapelle du CRR se verra bientôt transformée en auditorium, pour un budget avoisinant les 350 000 euros. Un outil indispensable pour ouvrir l’établissement vers l’extérieur, l’un des objectifs de Christophe Millet. « Nous voulons que les Angevins sachent que le conservatoire est un outil qui, à un moment ou à un autre, peut proposer des choses ». Que ce soit en matière de pédagogie ou d’offre de concerts. « Ouvrir la musique au plus grand nombre n’est pas antinomique avec le développement du haut niveau », renchérit Alain Fouquet. Une nouvelle ère pour le CRR ?

Page Facebook : www.facebook.com/Angers.Conservatoire








Nouveau commentaire :

Vous pouvez réagir et commenter cet article. Toutefois, si l’éditeur vous donne la possibilité de faire part de votre opinion, votre commentaire ne doit pas contenir des propos haineux, diffamatoires ou des injures caractérisées, inciter aux crimes et aux délits punis par la législation française, contester les crimes contre l’humanité, être offensant envers les chefs d’État, de gouvernement et diplomates étrangers , faire état de fausses nouvelles ou faire l’objet de discrimination raciale ou sexiste.

Au sens de la loi du 21 juin 2004 pour la confiance dans l'économie numérique (LCEN) la société Ouest eMedia presse éditeur de ce site web est responsable des contenus qu’elle publie, mais aussi des commentaires des internautes s’exprimant sur le sujet. Si la publication est laissée libre, un commentaire dont le contenu est en opposition avec les textes de loi, ou faisant l'objet d'une poursuite, peut à tout moment être modéré par le Directeur de publication.

Dans tous les cas, restez polis et courtois, les lecteurs vous en sauront gré.

Le Comité de Rédaction d'Angers Mag Info










Angers Mag












Angers Mag : #Angers Le directeur de Keolis Angers a été licencié pour fautes graves https://t.co/n6HJqX081U
Lundi 5 Décembre - 15:10
Angers Mag : Keolis Angers : Christophe Reineri a été licencié pour fautes graves: Trois semaines... https://t.co/d3ujV5hSiJ https://t.co/cPMN0twREP
Lundi 5 Décembre - 15:01
Angers Mag : Orphée aux enfers, mais aussi au Quai: Entretien croisé avec Jean-Paul Davois (directeur... https://t.co/NJjZLJnXMH https://t.co/pTRfJd77AD
Lundi 5 Décembre - 08:00
Angers Mag : Enseignement, quand l'instruction se "fait maison": Depuis trois ans, Barbara a décidé... https://t.co/2EbbolDZYe https://t.co/q2lbjICkRQ
Lundi 5 Décembre - 07:20







cookieassistant.com