Le végétal a tenu salon, à Angers, pour la 25ème année


Rédigé par Yannick Sourisseau - Angers, le 19/02/2010 - 09:29 / modifié le 24/02/2010 - 15:39


Le Salon du Végétal qui se tenait au parc des expositions d’Angers, du 16 au 18 Février, vient de fermer ses portes. Réservé exclusivement aux professionnels de la filière végétale et horticole, cet événement qui accueillait plus de 600 exposants et 16000 visiteurs, dont de nombreux étrangers, se positionne comme le grand rassemblement professionnel de l’horticulture en France.



Le pôle Fleurs coupées, pendant le salon du végétal
Le pôle Fleurs coupées, pendant le salon du végétal
la rédaction vous conseille
Pour le public angevin, le Salon du Végétal, installé pendant trois jours au Parc des Expositions d’Angers est passé presque inaperçu et pour cause il était réservé exclusivement aux professionnels de la filière végétale et horticole. On s’y presse chaque année, des quatre coins France, mais aussi d’Europe, pour voir, discuter, échanger sur ce qui se fait de mieux en matière de production de végétaux d’ornement mais aussi de fabrications, fournitures et services concernant les végétaux.

C’est en 1980 qu’est née l’idée d’organiser un salon au cœur de l’une des plus grandes régions horticole de France : l’Anjou. Séduits par le projet, les professionnels de l’Union Horticole Angevine (UHA) lancent, en 1981, le « salon Anjou Vert », lequel devient salon du Végétal en 1985. Installé au Parc des expositions d’Angers, tous les ans en Février, ce salon qui a fêté ses 25 ans d’existence cette année, a connu de nombreuses innovations comme le concours Innovert® qui récompense les nouveautés de la filière végétale, l’animation « bouquets d’aujourd’hui », la création de l’espace inspiration, du pôle fleurs coupées et de celui des espaces verts et aménagements.

Pour les organisateurs, c’est LE salon professionnel du monde de l’horticulture. Devenu événement incontournable, ce salon est même une référence pour tous ceux qui produisent et vendent des végétaux. Mais c’est aussi un lieu d’excellence et une vitrine pour une filière horticole solidement implantée en Anjou. D’ailleurs ce n’est pas un hasard si un parc dédié à ce thème, Terra Botanica, ouvre ses portes à Angers.

L’autre point fort c’est la diversité des stands présentés aux visiteurs professionnels. Cette année, le salon réunissait 619 exposants nationaux et internationaux organisées en deux pôles principaux. Le premier intitulé « Fleurs coupées » était installé dans les halls de la salle Amphithéa. Il présentait tous les professionnels de la « fleuristerie » et de la « bouquetterie ». Le second, installé sur les terrasses du parc expo, accueillait tous les professionnels de la filière « espaces verts et aménagements ». Des conférences sur les problématiques liées à la filière végétale étaient également organisées pendant ces trois jours.

Pour tous ceux qui s’investissent dans ce domaine, qu’ils soient producteurs de l’horticulture et de la pépinière, professionnels du paysage, collectivités et entreprises privées, distribution spécialisé, grande distribution végétale, fournisseurs, commerciaux, enseignants et étudiants des écoles d’horticulture et du paysage, ce salon était un lieu de rencontre privilégié, national et international.

Et ce salon qui se place toujours à la pointe, présentait des nouveautés répondant aux enjeux actuels comme les plantes dépolluantes, plantes issues de l’Agriculture Biologique, la préservation de la biodiversité, l’amélioration génétique, développement durable, chaque visiteur et acteur de ce salon, pouvant a coup sûr, y trouver son compte.

Et comme dans tout salon professionnel qui se respecte, des récompenses ont été attribuées aux meilleurs représentants. Le prix du « jardin de l’année » a été attribué par l’Association des Journalistes du Jardin et de l'Horticulture (AJJH) à Françoise et Christian Bougnoux situé à Verdelot (77), la « mention coup de cœur » à Brigitte et Serge Lapouge situé à Saint-Cybranet (24) et la mention « initiative citoyenne aux Amis du jardin botanique littoral Paul Jovet situé à Saint-Jean-de-Luz (64). Des prix ont également été attribués par un Jury de professionnels, dans le cas du concours Innovert®. Les fiches techniques des produits présentés et primés au concours depuis 2000, sont disponibles sur le site web du salon.




Yannick Sourisseau
Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag