Les Ducs d'Angers humilient le champion en titre


Rédigé par - Le Dimanche 7 Octobre 2012 à 09:23


Le match s’annonçait tendu. Le champion en titre, les Dragons de Rouen, se déplaçait au Haras pour rattraper un début de saison raté inhabituel (une victoire pour trois défaites). Angers, de son côté, voulait continuer sur sa lancée et avait pour ambition d’enfoncer leur meilleur ennemi au fond du classement de la Ligue Magnus. Le Haras était bouillant et archicomble.



Les joie des supporters angevins
Les joie des supporters angevins
Angers se faisait pénaliser dès le début de la rencontre et se retrouvait en double infériorité. Solidaires en défense, les Ducs tenaient bon et évacuaient le danger. Pourtant, sur une relance ratée de Florian Hardy, Gutierrez ouvrait la marque pour Rouen (6’08 : 0-1).

Angers, surpris par cette ouverture du score durcissait le ton et poussait les Rouennais dans leur zone défensive.

Après des occasions franches de Braden Walls et de Cody Campbell notamment, les Ducs réussissaient à égaliser par Michael Busto. A l’origine de la récupération du palet, l’Italo-Canadien trompait Lhenry par une frappe croisée après un relais avec Braden Walls (16’51 : 1-1).

Les Rouennais, déboussolés par la vivacité angevine, accusaient le coup. Braden Walls était alors stoppé irrégulièrement devant la cage. Jonathan Bellemare récupérait la rondelle derrière Lhenry et transmettait à Jeff May qui doublait la marque pour les Ducs (18’58 : 2-1).

Les Angevins continuaient à mettre la pression sur le but de l’international français dès le retour du vestiaire.

Suite à un tir de la bleue de Michael Busto, Tomas Baluch reprenait le palet lâché par le portier normand (24’24 : 3-1).

Robin Gaborit y allait de son but quelques secondes plus tard grâce à une passe de Julien Albert (24’42 : 4-1).

L’euphorie était générale dans la patinoire, mais les Ducs allaient vite redescendre sur terre (ou plutôt sur la glace) à cause d’un nouveau cadeau de la défense angevine.
En supériorité numérique, Jeff May faisait une passe décisive à Thinel qui réduisait la marque (28’27 : 4-2).

Ce but calmait les ardeurs offensives angevines et rajoutait de la tension sur la glace jusqu’à la fin du tiers.

Les Ducs éteignent le feu des Dragons

Au début du troisième tiers, les Ducs se devaient d’inscrire un cinquième but pour s’offrir une fin de rencontre plus tranquille.

Malgré une poussée normande, les Angevins se mettaient à l’abri grâce à Cody Campbell. Profitant d’un jeu de passes entre Jonathan Bellemare et Braden Walls, le numéro 50 angevin concluait cette belle action (46’08 : 5-2).

Enfin, Angers profitait d’une double supériorité numérique pour grossir l’écart. Jonathan Bellemare réalisait un festival sur le côté gauche et embarquait deux défenseurs sur lui. Le capitaine angevin donnait alors un caviar à Cody Campbell qui inscrivait un doublé (52’36 : 6-2).

Les Rouennais étaient effondrés. Le score et la domination angevine excédaient Thinel qui ne se retenait plus et agressait Jonathan Harty pour finalement être pénalisé de deux minutes… La pénalité de match aurait dû être sifflée.

Les Ducs avaient éteint le feu de Dragons méconnaissables lequels repartaient du Haras la tête bien basse.

Angers frappe un grand coup dans les esprits de la Ligue Magnus en infligeant une défaite historique et méritée contre le triple champion de France.

Les Ducs pouvaient fêter les 30 ans de leur capitaine sur cette belle victoire. Les supporters angevins étaient en liesse tandis que leurs homologues rouennais, reconnaissants, applaudissaient leurs bourreaux.

Prochain match à Rouen dès ce mardi pour la finale de la poule A de la Coupe de la Ligue.

Top 3 de la rédaction :

*** Jonathan Bellemare et Cody Campbell
** Braden Walls
* Michael Busto






Matthieu ROULLIER
Correspondant Sport pour Angers Mag. Intervient pour les Ducs d'Angers et en remplacement pour... En savoir plus sur cet auteur