Les musulmans d’Angers dénoncent la montée des actes islamophobes


Rédigé par - Angers, le 15/02/2015 - 11:32 / modifié le 31/03/2015 - 21:11


Las de la stigmatisation dont ils font l’objet depuis quelques années, des Angevins de confession musulmane sont descendus dans la rue ce samedi. Pour la première fois, la demi-douzaine d’organisations qui les représente a fait front commun pour dénoncer une islamophobie rampante qui, selon eux, gagne du terrain.



Des jeunes musulmanes arborant fièrement le badge « Je suis musulman », en rappel à « Je suis Charlie », utilisé par les milliers de français qui ont dénoncé l’acte de terrorisme contre la rédaction de Charlie Hebdo en janvier dernier.
Des jeunes musulmanes arborant fièrement le badge « Je suis musulman », en rappel à « Je suis Charlie », utilisé par les milliers de français qui ont dénoncé l’acte de terrorisme contre la rédaction de Charlie Hebdo en janvier dernier.
la rédaction vous conseille
Agression d'une jeune femme voilée dans le tramway, mots à caractères islamophobes sur des murs de la ville, incitations régulières à la haine... la liste des agressions physiques et verbales contre la population musulmane d’Angers n’en finit pas de s’allonger au fil des mois. « Ce n’est pas nouveau. Depuis 2010 je constate une augmentation des actes à caractère islamophobe », indique Radouane Frikach le président de Falsafa, une association angevine qui milite pour « le vivre ensemble » entre citoyens français de confession différente.
 
« Les récents événements contre la rédaction de Charlie Hebdo ont eu des répercussions terribles sur la population. C’est pour cela que nous sommes descendus dans la rue aujourd’hui. Pour nous montrer et pour dire que nous sommes des citoyens français à part entière. Nous l’avions déjà démontré en défilant en tête du grand cortège du 11 janvier dernier à Angers ».
 
S’ils n’étaient pas nombreux sur la place du Ralliement, en cette période de vacances scolaires et sous une météo peu encourageante, la centaine de militants musulmans auxquels s’étaient joints quelques soutiens d’autres confessions religieuses ou athées, considère que c’est une avancée. « Le fait de pouvoir s’exprimer en public, de rassembler toutes les structures musulmanes d’Angers (*), ça nous fait chaud au cœur », souligne Ahmed un militant d’origine marocaine.

« La  religion musulmane fait l’objet d’un profond rejet de la part de certains français », déclare  Mohamed El Hourch, porte-parole de l'Association des musulmans d'Angers (AMA), lors des prises de parole. « Dans un sondage réalisé avant les malheureux événements de janvier, 70% des Français estiment que l’Islam est une religion intolérante ».
 
 « Ce constat est lié à la situation économique de notre pays, mais pas seulement » poursuit Mohamed El Hourch . « Nous faisons l’objet d’une stigmatisation systématique, comme si nous étions les locataires de ce pays. C'est la façon dont en parlent trop souvent les hauts responsables pour pas dire politiques. Et pourtant nombre de nos aïeuls sont morts pour la liberté de la France et leurs enfants ont contribué largement au développement économique de la France. Ils oublient que nous sommes colocataires comme eux ».
 
« Concernant la religion musulmane, je crois qu’on ne la connaît pas assez, c’est ce qui fait qu'on en a peur ».

Pour la plupart des manifestants, ces agressions sont le résultat d’une méconnaissance de l’autre et, dans le cas présent de sa religion comme l’explique Chantal, une habitante de Baugé (49), « d’origine chrétienne » et qui souhaite que le rassemblement de tous les Français, initié en janvier, se poursuive. « Si Dieu existe vraiment il doit faire en sorte que chacun puisse se comprendre et partager ses idées. Concernant la religion musulmane, je crois qu’on ne la connaît pas assez, c’est ce qui fait qu'on en a peur ».
 
C’est exactement ce que soulignait Mohamed El Hourch qui avoue avoir «  lu la Bible et le Talmud », pour mieux comprendre les autres religions. « J’y ai même trouvé plusieurs dénominateurs communs qui nous réunissent plus qu’ils nous divisent ».  
 
Exigeant des politiques qu’ils « reconnaissent l’islamophobie comme un délit et non pas comme de simples faits divers »,  comme le soulignait Radouane Frikach, la minorité musulmane installée à Angers depuis des décennies, aspire à vivre en paix. « Nous dénonçons les actes commis contre les dessinateurs de Charlie Hebdo. Ce n’est pas l’Islam, nous n’avons pas à payer pour ces terroristes », ajoutait l'un des participants.
 
Profitant de la Saint Valentin, les organisateurs ont distribué des roses aux femmes de passage sur le Ralliement. « C’est un acte symbolique qui témoigne de notre intégration dans la société française. Ce que nous regrettons toutefois c’est l’absence de politiques de la majorité municipale pour nous soutenir », ajoutaient les représentants de Falsafa.
 
(*) Initié par Falsafa, ce rassemblement était co-organisé par le Collectif Contre l'islamophobie en France (Ccif 49), la Roue Solidaire, Qalam Al Nur, Association des Musulmans d'Angers (Ama), Association Culturelle des Musulmans de Trelazé.

L’association Falsafa organise tout au long de l’année des rendez-vous permettant aux personnes de confessions différentes de se rencontrer et échanger. La prochaine aura lieu le 21 février, à partir de 14h à la maison de quartier des Hauts de St Aubin à Angers, sur le thème : « Quel regard sur notre société ? ». Cette conférence-débat sera animée par Omero Marongiu Perria, Docteur en sociologie – sociologue de l’immigration, des relations interethniques et des religions.
 




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur




Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

8.Posté par Daniel Fleury le 20/02/2015 21:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je constate qu'il y a bien du chemin à parcourir, quand on lit ces commentaires . Etre un partisan de la compétition entre les mémoires, les victimes, les discriminés, compétition encore pire que le mal, ne pas sortir des cadres communautaires pour poser ces questions, c'est à coup sûr renforcer le problème et assigner chacun à son camp et sa religion.

7.Posté par Carl mondi le 17/02/2015 11:33 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Désolé ce commentaire a été modéré pour non respect de la charte éditoriale du site www.angersmag.info.

6.Posté par Sebaa le 16/02/2015 08:14 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mdr angerscfou mangez des fruits😂
Courage à toutes les associations musulmanes qui émergent pour la défence de notre communauté et le vivre ensenble.... Des détracteurs il y en aura, n''y prêtez pas attention et avancez, c tout ce qui compte😃

5.Posté par mimi le 15/02/2015 23:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ANGERSCFOU vous êtes un diffamateur c'est certain. Je connais très bien cette association et son président Redouane. Je les félicite pour leurs initiatives au sein d'Angers. D'ailleurs leurs idées fusent , ils veulent faire le maximum pour la communauté musulmanes etet contribuer au bon vivre ensemble dans la ville. Donc arrêtez vos mensonges et mangez des fruits.

4.Posté par Frikach Radouane le 15/02/2015 21:21 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Angerscfou, je suis curieux de connaître la date et le lieu de notre rencontre ? Vous avez décliné mon invitation et vous daignez vous présenter sous votre vraie identité. Incompréhensible ? En fait, merci pour la pub :-) c''est sympa...

1 2







Angers Mag















Angers Mag : #Angers Le directeur de Keolis Angers a été licencié pour fautes graves https://t.co/n6HJqX081U
Lundi 5 Décembre - 15:10
Angers Mag : Keolis Angers : Christophe Reineri a été licencié pour fautes graves: Trois semaines... https://t.co/d3ujV5hSiJ https://t.co/cPMN0twREP
Lundi 5 Décembre - 15:01
Angers Mag : Orphée aux enfers, mais aussi au Quai: Entretien croisé avec Jean-Paul Davois (directeur... https://t.co/NJjZLJnXMH https://t.co/pTRfJd77AD
Lundi 5 Décembre - 08:00
Angers Mag : Enseignement, quand l'instruction se "fait maison": Depuis trois ans, Barbara a décidé... https://t.co/2EbbolDZYe https://t.co/q2lbjICkRQ
Lundi 5 Décembre - 07:20


cookieassistant.com