Liberté de la presse, un combat permanent.


Rédigé par Aurore CHATRAS - Angers, le 05/05/2010 - 17:20 / modifié le 07/05/2010 - 09:53


Au lendemain de la journée mondiale de la liberté de la presse, le Club de la Presse Anjou, en partenariat avec la Fnac d’Angers, accueillait mardi 04 mai, Alain Mingam, rédacteur en chef de Reporters Sans Frontière, pour une conférence sur la liberté de la presse. De la détention des journalistes de France 3 en Afghanistan, aux politiques de censure en passant par les pressions financières qui pèsent sur les journalistes et l’explosion d’Internet, un tour d'horizon des menaces pesant sur la profession.



Liberté de la presse, un combat permanent.
la rédaction vous conseille
La salle du Forum de la FNAC d'Angers avait beau être un peu vide, le débat n’en était pas moins intéressant. Le Club de la Presse Anjou, accueillait, mardi 04 mai, Alain Mingam. Lauréat du World Press, Alain Mingam a débuté comme reporter-photographe à l'agence Sipa-Press, mais aussi chez Gamma dont il fut rédacteur en chef, puis chez Sygma en tant que directeur des rédactions. Aujourd' hui membre du conseil d'administration et du bureau exécutif de l'association Reporters sans frontières, Alain Mingam sait de quoi il parle lorsqu’il évoque les menaces qui pèsent sur la liberté de la presse.

L’évènement récent qui nous vient en tête, c’est la détention en Afghanistan d’Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier, journalistes à France 3, retenus en otage depuis le 30 décembre dernier par les talibans. Les déclarations du gouvernement à ce sujet, dénonçant une « imprudence coupable » ont choqué la profession et ravivé le débat sur le rôle du journaliste. Pour Alain Mingam, ces propos « irrespectueux » sont en contradiction avec l’idée du devoir du journalisme. Tandis qu'aujourd'hui on assiste à une banalisation de la guerre, par ce qu'il appelle "la guerre des images" , Alain Mingam précise que « Les journalistes ne doivent pas se faire alliés des entités au pouvoir pour pouvoir exercer leur devoir de liberté » en évoquant « la frontière poreuse » entre journalisme et communication.

Cette idée fondamentale, l'ancien photo-journaliste la reprend en abordant la situation française de la presse. « On assiste à un assujettissement des organes de presse » sous la pression permanente des pouvoirs économiques qui les détiennent. Le baromètre de la vente, avec le succès de la presse people, constitue également un facteur qui pourrait influencer la profession et lui porter préjudice.

Quand à l’explosion des Nouvelles Technologies de l’Information, notamment Internet, cela peut être considérée comme un handicap quand elles sont utilisées à des fins manipulatrices, mais aussi et surtout, comme un atout pour des professionnels qui ne peuvent s’exprimer librement dans leur pays. C’est le cas de certains journalistes bloggeurs qui exercent leur profession grâce à Reporters Sans Frontière. L’ONG joue ici un rôle fondamental contre la censure et la répression omniprésente de certains gouvernements à l’égard de la liberté d’information. Le prix spécial "Liberté d’expression" parrainé par l'organisation, a été décerné à la journaliste iranienne Jila Bani Yaghoob pour son blog "We are Journalists" et son combat dans un pays désigné "Champion de la Cyber-censure".

A l’occasion de son 25ème anniversaire, Reporters Sans Frontière s’associe à l’agence Magnum avec la publication d’un album pour la Liberté de la presse qui propose 101 photos qui ont marqué l’actualité internationale. Rappelons que près de 300 professionnels de la presse sont actuellement en prison pour le simple fait d'avoir exercer leurs fonctions.












Angers Mag















Angers Mag : Au comptoir de Mathilde... et de Catherine: Depuis la fin du mois d'octobre, la rue... https://t.co/wkV9xA1N3F https://t.co/6yuEQFFF5o
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Angers Mag : A l’Ecole démocratique, on fait ce qu’on veut… ou presque: Basée sur la liberté... https://t.co/j0ywJZAzgI https://t.co/jEK0S9wvGs
Mercredi 7 Décembre - 07:31
Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30


cookieassistant.com