Angers Mag - information, actualités locales, politique, culture

Un autre regard sur la région angevine

- Angers Mag Mobile
   





Ligue 2 : égalité contre Metz, Angers SCO remonte sur le podium


Rédigé par - Le Samedi 29 Mars 2014 à 20:06


Tenus en en échec sur leur pelouse par le leader messin (2-2), les Angevins réalisent toutefois une bonne opération puisqu'ils reprennent la 3e place de la Ligue 2. A huit journées du terme du championnat, Angers SCO fait de nouveau partie des prétendants sérieux...



Ligue 2 : égalité contre Metz, Angers SCO remonte sur le podium
La défaite concédée par Niort quelques heures auparavant à Istres (2-1) avait quelque peu remis les Angevins dans la course à la montée. Encore fallait-il bien négocier le virage contre le FC Metz.

Avec 11 points d'avance sur Angers avant ce match, Metz est déjà assuré d'évoluer au sein de l'élite l'an prochain. C'est une formation solide dans toutes ses lignes qu'il serait étonnant désormais de voir se faire rejoindre par ses poursuivants. Le début de la rencontre à Jean-Bouin ce samedi n'allait pas contredire cette impression.

Cet après-midi les deux clubs n'ont pas tardé à montrer leurs intentions offensives, C'est Lejeune pour Metz (5e) qui ouvre les hostilité, avec une frappe au ras du poteau. Un minute plus tard c'est au tour d'Ayari au-dessus de la transversale (6e). Mais, les visiteurs ne tardaient pas à ouvrir le score. A la 7e minute, sur une remise d'Eduardo, Sakho, seul face au but, n'avait plus qu'à pousser le ballon au fond (0-1). Les Grenats, vêtus de blanc pour ce déplacement à Angers, dominaient le début de la rencontre.

Ngbakoto (13e) sur coup-franc puis Sakho (16e) continuaient inquiéter la défense angevine sans toutefois parvenir à aggraver le score.

A la 20e minute, Slim Ben Othman, la dernière recrue du SCO, dont c'était la première apparition sous son nouveau maillot, signait sa rentrée de la plus belle manière qu'il soit. Après une tentative de Socrier, repoussée par le gardien messin, il héritait du ballon à une vingtaine de mètres du but et sa reprise instantanée allait se loger directement dans la lucarne de Carasso (1-1, 21e). Superbe.

Revenus dans la partie, les Angevins semblaient vouloir ne pas en rester là et tentaient de prendre rapidement l'avantage. Mais les joueurs d'Albert Cartier n'avaient pas la même vision des choses et, sur une de leurs nouvelles offensives, Rocchi trouvait Ngbakoto esseulé aux 20 mètres. Sa frappe détournée trouvait la lucarne de Malicki (1-2, 29e).

Il restait une heure de jeu et, pour le moment, Metz justifiait pleinement son fauteuil de leader en réalisant un match sérieux, maîtrisé, et dans lequel la réussite était au bout. Dans le dernier quart d'heure de cette première mi-temps, Metz avait même l’occasion de « faire le break », mais la tête de Shako, laissé seul dans la surface sur un centre de Ménatire, passait de peu à côté (40e). La mi-temps était sifflée sur l'avantage aux visiteurs.

Des joueurs encouragés par un stade bien rempli

A la reprise, les deux équipes revenaient dans la même configuration qu'en première période. Côté occasions, rien ou presque à signaler.

A la 58e minute, Stéphane Moulin procédait à deux changements : Keita à la place d'Auriac et Blayac à celle de Socrier. Metz se contentait de contenir des Angevins peu dangereux.

Il fallait alors un geste technique lumineux pour permettre aux partenaires de Grégory Malicki d'égaliser. A la 80e, Gamboa, entré sur la pelouse cinq minutes auparavant, recevait une passe d'Ayari à un peu plus de 20 mètres face au but. D'une frappe brossée quasiment dans la lucarne gauche du gardien, il parvenait à obtenir l’égalisation pour le SCO (2-2, 80e).

Durant les dix dernières minutes, tout le stade, copieusement garni en cette belle après-midi de mars, poussait ses joueur dont chacun sait qu'ils peuvent être redoutables en fin de match. Mais, cette fois-ci, le miracle ne se produisait pas, malgré une ultime tentative d'Ayari contrée par Marshal dans les arrêts de jeu.

Angers SCO est donc désormais sur le podium derrière Metz et Lens à la faveur de sa meilleure différence de buts par rapport à Niort. Vendredi prochain, les Angevins se déplacent à Arles-Avignon, une formation a priori moins coriace que celle de Metz...

Il est bon de rappeler qu'à la veille du match, Stéphane Moulin, qui entraîne le SCO depuis bientôt trois ans, avait prolongé son bail avec le club jusqu'en 2017.




Christophe ROUSSEL
Correspondant Sport pour Angers Mag dans plusieurs sports (football, athlétisme, ...) et dans le... En savoir plus sur cet auteur