Angers Mag - information, actualités locales, politique, culture

Un autre regard sur la région angevine

- Angers Mag Mobile
   





Ligue Magnus : Les Ducs d'Angers ont échoué d'un palet


Rédigé par - Le Mercredi 10 Avril 2013 à 07:37


Trois finales et puis rien... Les Ducs d'Angers terminent cette année sans titre malgré trois finales disputées. Une fois de plus, Angers n'a pas réussi a se défaire de son éternel rival, les Dragons de Rouen (3-4, après prolongations). Malgré cette défaite, la saison des hommes de Jay Varady restera historique.



Abasourdis, les Ducs n'en reviennent pas d'être passés aussi près de la coupe
Abasourdis, les Ducs n'en reviennent pas d'être passés aussi près de la coupe
La patinoire était à nouveau pleine à craquer ce mardi soir pour le septième et dernier match de la série de la finale. Dès le lendemain de la défaite à Rouen samedi, la billetterie avait été prise d'assaut par les supporters angevins et à midi, le Haras affichait déjà complet.

L'ambiance était chaude à faire fondre la glace, le public angevin imaginant bien les Ducs soulever leur première Coupe Magnus à la fin de cette rencontre. Mais c'était sans compter sur la pugnacité des Dragons de Rouen dont chacun savait qu'ils ne se laisseraient pas voler la coupe aussi facilement.

La partie n'avait pas encore débuté que des larmes coulaient déjà du côté des Angevins. Un joueur emblématique du club, Juho Jokinen profitait de la patinoire en ébullition pour faire ses adieux. Ovationné, le finlandais numéro 76 a quitté le Haras, non sans verser, lui aussi, quelques larmes.

La partie pouvait commencer. Angers débutait la rencontre dans le camp rouennais. Malheureusement, les coéquipiers de Jonathan Bellemare n'arrivaient pas à trouver le chemin des filets. Rouen profitait de quelques erreurs angevines pour procéder en contre.

Sur une de leurs rares incursions, les Dragons ouvraient la marque. Janil, seul à la ligne bleue, shootait. Son tir, pourtant peu puissant, trompait Florian Hardy (11'50 : 0-1).

Le coup était rude pour des Angevins dominateurs. Mais, une supériorité numérique allait relancer les Ducs. Suite à un tir de Jeff May à mi-distance, le palet restait bloqué dans la zone de but avant de s'échapper et d'atterrir devant Marc Belanger. Le numéro 14 angevin ne se privait pas pour envoyer la rondelle dans la lucarne gauche de Lhenry pour égaliser (16'20 : 1-1).

Malgré cette égalisation, Angers allait de nouveau se faire punir sur un contre. Pavol Mihalik perdait l'équilibre en zone neutre, ce qui avait pour effet de déstabiliser la défense angevine. Les Dragons profitaient de cette opportunité et Janil signait un doublé au nez de Florian Hardy (18'18 : 1-2).

Les deux équipes regagnaient le vestiaire sur ce score. Rouen avait clairement été plus réaliste que les Angevins lors de ce premier tiers et virait en tête.

L’inefficacité des Ducs allait malheureusement perdurer dans le deuxième tiers malgré deux supériorités numériques. Incapables de trouver la bonne position pour tirer, les Angevins ne revenaient pas à la marque.

Pire, ce sont les Dragons qui aggravaient le score sur un powerplay. Sur un tir mal renvoyé devant la cage, le capitaine normand Thinel inscrivait le troisième but de son équipe (30'50 : 1-3).

Un come-back de folie

Ducs et Dragons se sont battus jusqu'à la dernière minute
Ducs et Dragons se sont battus jusqu'à la dernière minute
Angers baissait la tête et voyait ses rêves de titre s'éloigner de minute en minute. A cinq minutes du terme de la rencontre, rares étaient les supporters qui osaient y croire encore.

Mais il ne faut jamais vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué. Les Dragons, qui avaient en tête la finale de Coupe de la Ligue, le savaient bien. Le buzzer n'ayant pas encore retenti, tout restait possible, la preuve.

La machine angevine repartait inlassablement à l'assaut de la cage de Lhenry. Et, enfin, suite à un tir de Julien Albert mal repoussé, Marcello Ranallo ramenait les Ducs à un but (55'17 : 2-3).

Florian Hardy et le staff des Ducs demandaient alors l'aide du public pour renverser la vapeur. Le portier angevin laissait sa cage vide. Il restait un peu plus d'une minute de jeu.

Les Ducs n'arrivaient pas à se poser en attaque malgré leur supériorité et il en fallait de peu pour que les Dragons tuent le suspense par des tirs lointains vers la cage vide de Florian Hardy.

Moins de dix secondes de jeu... Braden Walls gagne son face-off, Jeff May tente un tir de la bleue. Lhenry concède le rebond.Braden Walls récupère et trompe toute la défense rouennaise en ayant la lucidité de passer en retrait à Cody Campbell. Celui-ci shoote et marque sous les hourras de joie du Haras (59'57 : 3-3).

A trois de secondes de la fin, Angers venait d'arracher la prolongation. Le scénario semblait enfin sourire aux Ducs...

Cruelle pénalité...

Les Dragons exultent, on peut les comprendre
Les Dragons exultent, on peut les comprendre
Toutes les tribunes y croyaient de nouveau et la pause semblait longue pour le Haras chauffé à blanc après ce come-back ahurissant.

Le jeu pouvait à nouveau reprendre. Cody Campbell s'emparait du palet et filait côté droit jusqu'au coup de sifflet de l'arbitre. Le speaker annonçait : "Cinglage - 2 minutes de pénalité pour le numéro 50 d'Angers".

Le coup était dur à encaisser pour les Ducs. Rarement sifflée durant le temps réglementaire, cette "petite" faute était pénalisée dès le début de la mort subite.

Rouen allait profiter directement de cette occasion. Florian Hardy repoussait pourtant un tir d'un arrêt réflexe de grande classe. Mais, l'inévitable survenait dix secondes plus tard... Guenette tirait à mi-distance et envoyait le palet dans la lucarne gauche du portier angevin (61'29 : 3-4 a.p).

Tout était fini désormais. Rouen était à nouveau champion de France et ce pour la quatrième fois de suite.

La déception fut terrible du côté angevin. Thinel soulevait la Coupe Magnus devant les supporters en larmes. La tristesse des supporters est à la hauteur des espoirs mis dans cette équipe qui termine la saison sans aucun titre.

Voir les réactions des joueurs




Matthieu ROULLIER
Correspondant Sport pour Angers Mag. Intervient pour les Ducs d'Angers et en remplacement pour... En savoir plus sur cet auteur




1.Posté par Angers pas correct le 10/04/2013 07:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quel dommage ! J'espère que cela ne va pas tempérer les si bonnes volontés de nos candidats, qu'ils soient de droite ou de gauche.
Il y a quelques années, certains voulaient construire un stade de football pour un club dirigé par un président sulfureux dont beaucoup savaient qu'il connaîtrait rapidement des problèmes avec la justice. Aujourd'hui, tout le monde veut construire une patinoire pour les Ducs.
Mais cela n'a rien à voir. C'est du hockey, pas du foot. Aucun rapport. On ne peut pas comp...

2.Posté par willy le 10/04/2013 09:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bel article. Bravo.

3.Posté par FC le 10/04/2013 10:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo Matthieu pour votre article réaliste.
Ma déception est grande ce matin et mon coup de gueule ira en direction de l'arbitrage. Messieurs les arbitres, vous avez tué le match ! En prolongation et à ce niveau de la compétition, vous devez, vous aussi, garder votre sang froid ! Sinon, cela s'appelle de l'anti jeu ! Tous les supporters présents hier soir au Haras ou bien devant leurs postes de télévision attendent des explications ... Il faut laisser faire le jeu, vive le sport, vive les Duc...