Loi Travail : le temps de la rue est révolu ?


Rédigé par - Angers, le 15/09/2016 - 22:48 / modifié le 16/09/2016 - 09:13


La première manifestation contre la loi Travail depuis la rentrée a réuni quelque 700 personnes jeudi matin, dans les rues d'Angers. Un petit peu de nombre, donc, même si le cœur n'y est plus vraiment.



Quelque 700 personnes ont manifesté jeudi matin, à Angers, pour l'abrogation de la loi El Khomri.
Quelque 700 personnes ont manifesté jeudi matin, à Angers, pour l'abrogation de la loi El Khomri.
la rédaction vous conseille
Les drapeaux sont là. La sono et les mégaphones aussi. Les slogans sont peu ou prou les mêmes que depuis le printemps, même si le mot "abrogation" a fait son apparition : la loi Travail a été promulguée durant l'été, le gouvernement faisant fi des multiples temps de mobilisation, entre mars et juillet dernier.
 
Bref, ce jeudi matin de septembre, place du Ralliement, tout est prêt pour reprendre la contestation là où les syndicats l'avaient laissée, au début de l'été. Tout, sauf l'essentiel : le sentiment que battre le pavé contre le texte a une quelconque utilité. "Nous sommes là pour montrer que les syndicats sont disponibles si les gens souhaitent exprimer leur désarroi", figure un syndicaliste de la FSU. "Le contexte est compliqué, c'est dur de mobiliser les gens : ce matin, j'avais même peur qu'il y ait trop peu de monde pour défiler".

Peu avant 11 heures, un cortège composé de 700 personnes, syndicats lycéens et étudiants en tête, s'est pourtant mis en branle pour rejoindre le boulevard Foch, pour crier à nouveau son opposition à la loi Travail. "On n'était pas d'accord au printemps, ça n'est pas parce que le texte a été adopté durant l'été qu'on est d'accord aujourd'hui."
 
La mobilisation va-t-elle pour autant se poursuivre ? Rien de moins sûr. Car dans les rangs de la manif', si l'on parle de la loi Travail et des errements des "choix inacceptables" du gouvernement Valls, on cause aussi beaucoup de l'une des sorties médiatiques du secrétaire général de Force ouvrière, Jean-Claude Mailly : "Annoncer que cette journée serait la dernière participation du syndicat FO aux manifestations, deux jours avant l'événement, franchement...", peste un syndiqué Sud.
 
Dans les rangs de FO, justement, on ne sait pas trop sur quel pied danser : "Je ne sais pas trop s'il faut continuer de se mobiliser ou si l'on est arrivé au bout d'un processus", témoigne l'un d'entre eux."
Tout en haut de la pyramide syndicale, on semble avoir déjà tranché la question : la lutte contre la loi Travail a déjà quitté la rue pour rejoindre les pavés... juridiques.
 
Oui, décidément et sans rentrer dans les poncifs, ce 15 septembre de manifestation avait tout l'air d'un baroud d'honneur, où il s'agissait de lever haut les bannières syndicales, plus dans la perspective des élections professionnelles à venir dans les très petites entreprises (TPE, du 28 novembre au 12 décembre) que dans celle de changer quoi que ce soit à la loi travail.




Journaliste Animateur du blog " Des mots à la marge " En savoir plus sur cet auteur




Nouveau commentaire :

Vous pouvez réagir et commenter cet article. Toutefois, si l’éditeur vous donne la possibilité de faire part de votre opinion, votre commentaire ne doit pas contenir des propos haineux, diffamatoires ou des injures caractérisées, inciter aux crimes et aux délits punis par la législation française, contester les crimes contre l’humanité, être offensant envers les chefs d’État, de gouvernement et diplomates étrangers , faire état de fausses nouvelles ou faire l’objet de discrimination raciale ou sexiste.

Au sens de la loi du 21 juin 2004 pour la confiance dans l'économie numérique (LCEN) la société Ouest eMedia presse éditeur de ce site web est responsable des contenus qu’elle publie, mais aussi des commentaires des internautes s’exprimant sur le sujet. Si la publication est laissée libre, un commentaire dont le contenu est en opposition avec les textes de loi, ou faisant l'objet d'une poursuite, peut à tout moment être modéré par le Directeur de publication.

Dans tous les cas, restez polis et courtois, les lecteurs vous en sauront gré.

Le Comité de Rédaction d'Angers Mag Info










Angers Mag















Angers Mag : #Angers En panne d'idée de cadeaux ? @Revue_BDM #carnetsdevoyage #publicité https://t.co/VsebE5LDp8
Samedi 3 Décembre - 18:56
Angers Mag : RT @IncroyableSCO: Angers SCO à la pêche aux points face aux Merlus du @FCLorient ce soir (20h) à Jean-Bouin ! #SCOFCL #VibrezSCO https://t…
Samedi 3 Décembre - 12:56
Angers Mag : ChroniK'Ô Noir - #18 : "Plateau", de Franck Bouysse: Chaque mois, la journaliste Martine... https://t.co/V0soKdy4ie https://t.co/07YeiZrSfq
Samedi 3 Décembre - 09:00
Angers Mag : Report'Cité : portez la plume, s'il vous plaît !*: Un an et demi après son lancement, le... https://t.co/Qf1FyGW1iJ https://t.co/P8YYlZPYdm
Vendredi 2 Décembre - 19:06


cookieassistant.com