Lullabox, un duo de créatives 2.0


Rédigé par Juliette COTTIN - Angers, le Dimanche 17 Mai 2015 à 08:11


Virginie Brébion, chanteuse, et Nathalie Guimbretière, dessinatrice et vidéaste, sont les deux moitiés très complémentaires de la boîte angevine Lulla. Un beau mélange d’émotion artistique et de performance technologique. Rencontre.



Lullabox, un duo de créatives 2.0
la rédaction vous conseille
Assister à un concert de Lullabox, c’est se retrouver dans un univers poétique où la voix de l’une est magnifiée par les dessins de l’autre. À moins que ce ne soit l’inverse. Un concert de Lullabox, c’est aussi se demander comment elles font. Car entre le sampler de Virginie et la table lumineuse de Nathalie, on reste perplexe devant la véritable performance artistique qui se joue sous les yeux du public. À moins que l’on n’oublie tout pour se laisser emporter par l’émotion et l’harmonie qui se dégagent de la voix de velours, des textes profonds et des vidéos aux dessins organiques…
 
« Ce qui nous rassemble, c’est la création en direct et l’envie de partager des émotions avec le public », résume Virginie. Pendant tout le concert, un peu à la manière de l’artiste Camille, le seul instrument est la voix de la chanteuse, avec laquelle elle joue pour créer des rythmiques et des mélodies multiples : « Le sampler est l’outil qui me permet d’enregistrer des boucles vocales, en direct ou non, et de les superposer pendant le concert. Grâce à lui, je peux créer des mélodies, des rythmes et des arrangements musicaux nuancés. »
« Il y a aussi un côté très ludique, on s’amuse avec tous ces outils et on a envie de transmettre ça au public. »
 
À ses côtés, sur scène, Nathalie utilise sa table lumineuse pour prendre en photo les dessins et les encres découpés qu’elle a préparés en amont. Grâce à deux logiciels, elle transforme en direct ces photos en vidéos animées, travaille les textures et les couleurs, puis les mixe pour créer des boucles vidéos. « C’est ce qu’on appelle de l’animation papier découpé, explique Nathalie. Comme Virginie pour sa voix, je prépare certaines boucles vidéos à l’avance pour enrichir l’univers visuel. »
 


Tandis que Virginie crée de toutes pièces des morceaux entiers avec sa voix envoûtante, à l’écran apparaissent des visages sous la pluie, des végétaux, des corps en ombres chinoises et parfois les extraits des textes, tirés du livre « Chronogically Yours » de Tony Stowers, un auteur anglais installé dans la région. Sous les yeux d’un public fasciné, un quasi-miracle se produit : la magie opère et l’harmonie entre leurs deux univers, sonore et visuel, produit une émotion qui prend aux tripes. C’est beau et sensible, mais jamais pesant : « Il y a aussi un côté très ludique, on s’amuse avec tous ces outils et on a envie de transmettre ça au public. » D’ailleurs, les deux artistes poussent ce partage plus loin, en proposant des ateliers pour découvrir leurs techniques vocale et visuelle.
 
Avis aux amateurs ! Elles seront en résidence au Centre Jean Vilar les 25 et 26 juin prochains.

www.wearelullabox.tumblr.com












Angers Mag












Angers Mag : Le Bastringue Général, collection automne-hiver à Montreuil-Juigné: A la fois marché de... https://t.co/wSJrT0YxQH https://t.co/uk6Li4S9nu
Jeudi 8 Décembre - 09:22
Angers Mag : Pourra-t-on un jour revendiquer le "droit au bonheur" devant les tribunaux ?: Avec cette... https://t.co/QpibQ65W2u https://t.co/6akmJkPlta
Jeudi 8 Décembre - 07:56
Angers Mag : A Coutures, les maternelles s’activent: Dans sa classe de l’école maternelle publique de... https://t.co/bJ1C27TEZX https://t.co/HH0RAzp80Q
Jeudi 8 Décembre - 07:46
Angers Mag : Au comptoir de Mathilde... et de Catherine: Depuis la fin du mois d'octobre, la rue... https://t.co/wkV9xA1N3F https://t.co/6yuEQFFF5o
Mercredi 7 Décembre - 08:00







cookieassistant.com