Angers Mag Info

Un autre regard sur l'actualité d'Angers et sa région

Document sans nom

Mercredi 27 Août 2014


MJS : des jeunes militants au cœur de la campagne présidentielle


Rédigé par - Le 24/02/2012 - 12:03 / modifié le 25/02/2012 - 12:15


Ils ont entre 15 et 30 ans, et sont lycéens, étudiants ou jeunes travailleurs. Très impliqués dans les actions menées par leur parti, les militants du Mouvement des Jeunes socialistes sont d’autant plus motivés qu’ils ont conscience d’agir pour l’avenir de leur pays. La campagne présidentielle qui démarre et celle des législatives qui suivra leur donnent l’occasion de faire avancer leurs idées.



Les jeunes dirigeants du MJS - de G. à D. Agathe Vitour, Alastair Baverel, Régis Bernier et Quentin Clément
Les jeunes dirigeants du MJS - de G. à D. Agathe Vitour, Alastair Baverel, Régis Bernier et Quentin Clément
François Hollande a placé la jeunesse au cœur de son projet de société. Nous sommes à ses côtés, car nous sommes convaincus que ses propositions permettront à notre génération de vivre mieux que la précédente », déclare d'emblée Quentin CLEMENT, étudiant en sociologie et animateur fédéral, réélu pour la seconde fois à la tête des MJS 49.

Loin d’être laissés en marge des actions de terrains menées par leurs ainées, ils participent à toutes les opérations visant à asseoir la popularité du candidat Hollande. « Nous faisons du porte à porte et du tractage, pas seulement sur les terrains que nous connaissons bien, comme les facs, mais aussi dans les quartiers, en compagnie des plus âgés », ajoute Régis BERNIER, surveillant au collège Jean Monnet à Angers, nouvellement élu secrétaire Général. Fils d’une famille ancrée à gauche, devant faire face à des problèmes de logement, comme de nombreux jeunes, il veut surtout s’investir dans le volet social et solidaire un secteur dont il est tout juste diplômé.

Agir en complémentarité des ainés pour convaincre les indécis

« Les gens nous reçoivent plutôt bien. Notre mission ce n’est pas de convaincre ceux qui savent pour qui ils vont voter, mais plutôt les indécis et les abstentionnistes et notamment chez les plus jeunes qui ne s’intéressent pas à la politique», explique Quentin CLEMENT.

Si la plupart des membres de l’équipe fédérale, n’ont pas voté lors de la présidentielle précédente, ils sont déjà rodés à l’action politique et savent que la campagne à laquelle ils participent sera rude.

« On a fait nos premières armes au lycée sous la présidence de Sarkozy », s’enflamme Agathe VITOUR, étudiante à la Fac de Droit d’Angers, et seule femme de la nouvelle équipe fédérale. « Nous avons constaté sur le terrain ce que le président et son équipe ont fait en matière de stigmatisation de la jeunesse, le logement pour les jeunes et l’éducation d’une manière générale ».

Raisons suffisantes pour qu’ils adhèrent aux propositions de François Hollande, candidat qui semble les prendre enfin en considération. Et ils ont des choses à dire et ne s’en privent pas, car, qu’on le veuille ou non ce sont bien eux qui seront aux manettes dans les années à venir.

Utiliser les réseaux sociaux pour toucher les plus jeunes

« Nous sommes sur le terrain pour porter le message et le projet sociétal de la gauche et en particulier celui de François Hollande », renchérissent les représentants des MJS, déjà dans le bain depuis les primaires citoyennes de leur parti.

Malgré leur jeune âge, ils savent que rien n’est gagné d’avance. Et même s’ils croient fortement au changement, ils se préparent pour ce qu’ils considèrent comme le pire. « J’ose croire que les gens ne se feront pas avoir une seconde fois, car si la crise à bon dos, elle n’explique pas tout », explique Alastair BAVEREL, le trésorier du mouvement et surtout délégué aux actions et à la mobilisation militante. Tout un programme pour ce jeune militant qui entend bien réussir à faire gagner le candidat qu’ils appellent de tous leurs vœux.

Pour faire passer le message, en plus du porte à porte, les jeunes utilisent les médias qu’ils connaissent bien, sur lesquels ils sont présents naturellement et notamment les réseaux sociaux Facebook et Tweeter ainsi que sur un site internet spécifique. « Par ce moyen nous touchons les jeunes électeurs. Nous voulons leur faire comprendre que la gauche rassemble, toutes générations confondues, alors que la droite divise. Même s’ils disent qu’ils ne veulent pas voter, car pour eux tous les politiques sont des menteurs, nous pouvons facilement leur prouver le contraire, avec des exemples », conclut Quentin CLEMENT en me remettant le petit livre des 60 engagements du candidat Hollande. Ils ont beau être encore jeunes, ils ont de la suite dans les idées.

Pour en savoir plus : www.mjs49.fr




Yannick Sourisseau
Directeur publication Angers Mag et Angers Mag Info Journaliste web suivant plus particulièrement... En savoir plus sur cet auteur




Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

6.Posté par Rage le 09/03/2012 19:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Au moins cela tranche avec l'autre presse locale qui s'acharne beaucoup sur la gauche et fait les yeux doux à la droite. M.Souriceau parle de parti qui défend des valeurs de solidarité, d'entraide et de respect des autres, vous pensez qu'il n'y a que le PS et les autres partis de gauche qui défendent c'est valeur M. Denver? Cruel aveu vous venez de prouver que la droite ne défend aucune de ces valeurs... MERCI! Si les jeunes POP invite angers mag info je suis certain que le mag se déplacera. ...

5.Posté par Peter Denver le 25/02/2012 12:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"dès lors que ceux-ci respectent les valeurs que nous défendons"

oui, et comme ces "valeurs" sont celles du PS, on arrive donc à une sélection d'articles en leur faveur.

CQFD

4.Posté par Yannick Sourisseau le 24/02/2012 19:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Peter,

Je crois qu’il n’y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir. Ce n’est pas de moi mais en pareille circonstance cette citation s’applique parfaitement.

Comme je vous l’ai écrit précédemment nous sommes ouverts à toutes les propositions de sujets d’autres courants politiques, dès lors que ceux-ci respectent les valeurs que nous défendons, à savoir la solidarité et le respect des autres. C'est notre conception de la société, c'est tout, sans pour autant vouloir faire la promotion d...

3.Posté par Peter Denver le 24/02/2012 17:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est donc bien ce que je pensais, angersmag roule pour le PS

Je m'attendais plutôt à un magazine neutre, mais bon, cette déception passera !

2.Posté par Yannick Sourisseau le 24/02/2012 16:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour Peter,

Le PS défend des valeurs de solidarité, d'entraide et de respect des autres que nous partageons au travers de notre ligne éditoriale. Cela ne veut pas dire pour autant que nous partageons toutes leurs idées et que nous refusons de parler des autres partis politiques.

Les jeunes socialistes souhaitait que l'on fasse un article sur leur implication dans la campagne présidentielle, nous avons trouvé cela intéressant. Mais nous sommes ouverts à d'autres propositions.

Angers Mag Info ...

1 2





















Instagram