Maine et Loire : des barrières de dégel sur le réseau départemental


Rédigé par - Angers, le 10/02/2012 - 17:40 / modifié le 10/02/2012 - 17:57


Il fallait s’y attendre, après le gel important de ces jours derniers et le redoux qui s’amorce, le Conseil Général de Maine et Loire qui tient à préserver le réseau routier départemental dont elle assure l'entretien, va mettre en place, dès la semaine prochaine, des barrières de dégel. Le tonnage sera donc limité sur les portions de routes les plus fragiles.



Les petites routes départementales ont été particulièrement touchées par le gel
Les petites routes départementales ont été particulièrement touchées par le gel
la rédaction vous conseille
Depuis samedi dernier, le département de Maine et Loire connait des conditions météorologiques exceptionnelles pour la région. La neige, tombée en abondance, mais aussi les températures, très basses, dépassant les -10° en certains endroits, ont fait geler la structure des chaussées. Ces dernières dont, les fondations ont été affectées deviennent très vulnérables dès que la température repasse en positif.

La barrière de dégel est une réglementation de la circulation routière mise en place lors des périodes de dégel qui consiste à limiter, provisoirement, le tonnage accepté sur certaines routes afin de protéger les fondations de la chaussée.

En effet, lorsque la température est inférieure à 0 °C, les chaussées du réseau routier ont tendance à gonfler sous l'effet du gel et de l'humidité, sans pour autant atteindre l’intégrité de la chaussée. Les dégâts interviennent lors de la période de dégel qui suit. La surface supérieure des chaussées, le revêtement bitumeux, dégèle en premier, alors que le sol des fondations, encore gelé, n'a pas encore récupéré ses capacités de portance.

Il s’en suit alors un arrachement et une destruction de la couche supérieure, conduisant parfois à de véritables ornières dans la chaussée. Il convient donc, pour éviter cela et la réfection couteuse que cela pourrait entrainer, de limiter pendant quelques jours, la charge acceptable sur les chaussées concernées, le temps que les fondations retrouvent leurs capacités initiales.

Pour les techniciens des services des routes, qui savent que ce genre de dispositif ne fait pas que des heureux, notamment les entreprises et les transporteurs routiers, la pose de barrières de dégel est un « mal nécessaire » qui résulte d'un compromis entre la gêne pour l'activité économique des zones concernées et la sauvegarde du patrimoine routier.

Le Département annonce qu’une cellule spécifique sera opérationnelle dès la mise en place des barrières de dégel et des informations plus détaillées seront mises en ligne sur le site www.cg49.fr dès lundi. Une carte est déjà à disposition pour tous ceux qui veulent anticiper leurs parcours. Télécharger la carte (7 Mo)

Le Conseil Général rappelle que les conditions météos du week-end dernier ont mobilisé 33 engins de salage et de déneigement et 70 agents ont été mis en astreinte, contre 33 agents en période normale.

Depuis dimanche, l’entretien du réseau routier a nécessité 3 000 heures d’agents lesquels ont épandu 1 400 tonnes de sel pour un équivalent de 15 000 km de routes. 1200 tonnes de sel sont habituellement utilisées sur l’ensemble de l’hiver.




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag