Angers Mag Info

Un autre regard sur l'actualité d'Angers et sa région

Document sans nom

Lundi 20 Octobre 2014



Maison GIFFARD : la réussite d’une entreprise emblématique de l’Anjou


Rédigé par - Le 25/05/2012 - 14:39 / modifié le 21/03/2014 - 08:02


Qui savait en dégustant une Menthe-Pastille, à la fin d’un bon repas, que derrière ce breuvage centenaire si rafraichissant se cachait l’une des plus belles réussites familiales angevines ? Perpétuant la tradition de liquoriste de leurs arrières grands-parents, Édith et Bruno GIFFARD, inaugurait hier soir à Avrillé, près d’Angers, un espace entièrement dédié à leur produit phare et un parcours sensoriel en nocturne de leur site de production.



Bruno et Edith Giffard, les co-dirigeants de l'entreprise et leur père.
Bruno et Edith Giffard, les co-dirigeants de l'entreprise et leur père.
Notre histoire et notre succès reposent sur des valeurs fortes auxquels nous ne dérogeons pas depuis 125 ans », déclaraient hier soir Édith et Bruno GIFFARD, arrières petits enfants du fondateur de l’entreprise, Émile GIFFARD, un pharmacien herboriste génial qui effectuait des recherches sur les vertus digestives et rafraichissantes de la menthe et notamment de la menthe poivrée Mitcham.

Installé à Angers en 1879, à l’angle de la rue d’Alsace et de la place du Ralliement, Émile GIFFARD, à la fois inventeur, curieux et fin gourmet, distille cette fameuse menthe pour en faire une liqueur raffinée qu’il teste auprès des clients du Grand Hôtel voisin, pour les soulager de la chaleur.

Le pharmacien décide alors de se lancer dans une nouvelle activité : la distillerie. La « Menthe-Pastille » est née. « Ma maison de distillerie a été fondée en octobre 1885… l’avenir dira si j’ai eu raison », écrivait le pharmacien dans son journal.

125 ans plus tard, installée dans la zone du Bocage, à Avrillé, l’entreprise est toujours là et sacrément en forme pour son âge. Depuis, la Menthe-Pastille, produit emblématique de la marque, a fait des petits frères et sœurs, et notamment des crèmes de fruit, liqueurs fruits à l’eau-de-vie, Guignolets et sirops de fruit, toujours dans le respect de la qualité qui anime la Maison Giffard, depuis ses débuts.

« De la sélection des matières premières jusqu’à la distribution des produits, nous respectons des process rigoureux qui nous permettent de fournir une qualité irréprochable », explique Édith GIFFARD au parterre d’invités à la découverte de l'espace dédié à la Menthe-Pastille.

Et même si la réglementation concernant la consommation d’alcool devient de plus en plus draconienne en France, cela n’affecte pas l’entreprise. « Nous vendons des produits de qualité, consommés par plaisir, pas pour s’enivrer », précise Bruno GIFFARD, le frère d’Édith et co-dirigeant de l’entreprise. « Désormais nos produits sont mondialement connus et nous vendons beaucoup à l’exportation, vers des pays où la réglementation est moins contraignante ».


Tradition et qualité des produits : la clé du succès

Solidement enracinée en Anjou, terre du végétal, l’entreprise achète en priorité ses fruits et plantes aromatiques dans la région du Val de Loire. « Si la société connaît un tel succès c’est grâce à une formule efficace ( NDLR : jalousement gardée) mêlant rigueur et passion », précisent les dirigeants.

Christophe BECHU, le président du Conseil Général de Maine et Loire, présent lors de cette présentation du site de production, tenait à souligner la réussite de cette entreprise angevine, pas si courant en ces temps qui courent. L’entreprise travaille avec les sites touristiques locaux, notamment le château de la Perrière, le Parc dédié au végétal Terra Botanica, proche du site de production, ainsi que de nombreux bars, leurs produits servant de base pour la réalisation de cocktails, avec ou sans alcool.

Désormais, l’entreprise dispose d’un espace convivial entièrement dédié à la Menthe-Pastille, dans lequel trônent les affiches publicitaires de la célèbre liqueur au cours du siècle dernier. Cet espace a été réalisé par le scénographe Anthony HAMON, lequel a astucieusement réutilisé des cuves de macération pour en faire des postes d’information sur les produits de la marque. Un bar des senteurs, au milieu duquel pousse la fameuse menthe Mitcham, permet de découvrir les cocktails créés à partir des 120 produits de la marque.

Cet espace sera proposé aux entreprises et aux groupes à partir de septembre prochain, pour une activité unique : un parcours sensoriel en nocturne du site de production, en sons, lumières et senteurs, avec en clôture une dégustation des produits de la marque. Durée de la visite : 1h30, cocktail compris.

Pour en savoir plus : www.giffard.com





Yannick Sourisseau
Directeur publication Angers Mag et Angers Mag Info Journaliste web suivant plus particulièrement... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par barreau le 27/05/2012 10:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Très belle entreprise, en effet, qui porte loin les couleurs de l'Anjou.
Un seul regret me concernant: la conversion aux matières premières d'origine biologique (fruits) qui tarde à venir dans cette entreprise et la présence trop nombreuse d’additifs alimentaires (les fameux E...) qui, pour certains, ont des effets négatifs sur la santé...

2.Posté par Yannick Sourisseau le 27/05/2012 10:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oui, c'est une belle réussite familiale et je crois que les Angevins que nous sommes peuvent en être fiers. Oui les additifs alimentaires présentent un danger pour la santé, tout au moins je le pense, comme vous, mais l'alcool aussi. Alors, même si c'est bon, n'en abusons pas trop.

3.Posté par barreau le 27/05/2012 11:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les additifs auxquels je pense sont présents également dans les sirops de fruits non alcoolisés et donné également aux enfants.
Question philosophique du jour qui concerne Giffard mais également notre façon toute entière de consommer:
Un sirop de violette a-t-il besoin de contenir des colorants E pour avoir une belle couleur violette ?







Angers Mag




















Instagram

A PROPOS

cookieassistant.com