Municipales 2014, Rotureau souhaite un débat public sur les finances


Rédigé par Rédaction Angers Mag Info - Angers, le 21/01/2014 - 07:15 / modifié le 21/01/2014 - 16:28


Le candidat à la mairie d'Angers souhaite l'organisation d'un débat public spécifique sur la question des finances de la ville. Il vient de le redire expressément en s'adressant à ses concurrents et à la presse.



Municipales 2014, Rotureau souhaite un débat public sur les finances
la rédaction vous conseille
C'est l'un de ses angles d'attaque électoraux. Depuis plusieurs semaines, Jean-Luc Rotureau, l'ex-adjoint l'urbanisme d'Angers et candidat aux prochaines élections municipales, ne ménage ni ses remarques, ni ses critiques sur l'état des finances de la ville.

Lors du dernier débat d'orientations budgétaires, plus encore que les élus du groupe minoritaire, c'est bien lui qui s'est montré le plus offensif dans l'enceinte du conseil municipal, pointant du doigt la dégradation de la capacité d'auto-financement d'Angers et le niveau d'investissement, trop élevé à son goût, programmé pour les prochaines années.

Lire notre article "Angers : 69 millions d'investissements, est-ce déraisonnable en 2014 ?" (07/01/2014)

Il aurait pu en rester là. Et défendre au fil de sa campagne et de ses rencontres électorales, son principe de priorisation des investissements. Mais pour le leader de la liste "Prêt à servir Autrement", le sujet est suffisamment grave pour justifier à lui seul un débat public, comme il l'a avancé lors du dernier conseil.

"A l’approche de la date du scrutin, il convient que tous les Angevins soient informés de l’évolution des projets, contraintes et ressources de la ville pour être totalement éclairés quant à leur choix final. Pour ma part, je demande à nouveau aux médias locaux d’organiser ce débat. J’interpelle les autres candidats pour se joindre à ma demande" écrit Jean-Luc Rotureau dans un communiqué publié lundi.

Angers-Mag s'associe à Angers Télé et au Courrier de l'Ouest.

Si la démarche se veut vertueuse, elle n'est bien évidemment pas désintéressée. Et le candidat ne s'en cache pas vraiment d'ailleurs : "La période électorale est l’occasion pour des candidats d’avancer de multiples projets dont certains sont réalistes et d’autres non. Le temps n’est pas à la démagogie pour gagner des voix. Le projet de ma liste sera réalisable sans augmentation des taux d’impôts, contrairement à d’autres candidats." C'est dit. Reste à savoir comment ces derniers recevront cette proposition ainsi formulée...

Concernant son traitement médiatique, la rédaction d'Angers Mag partage bien entendu l'idée que l'état des finances de la ville et leur usage sont des sujets fondamentaux de cette élection. Méritent-ils un débat public ? Oui, de toute évidence. Un débat spécial ? Nous n'en sommes pas convaincus en revanche. D'abord parce que, selon la volonté des médias locaux, plusieurs débats électoraux contradictoires sont déjà sur les rails. A l'initiative d'Angers Télé, Angers Mag et le Courrier de l'Ouest seront ainsi associés à la télévision locale lors de deux débats publics qui précéderont le 1er tour, le premier en centre-ville, le second dans le quartier Belle-Beille.

Les questions budgétaires et financières y seront bien entendu mises sur la table, car subjacentes à tous les programmes. Investissement, fonctionnement, imposition, gestion de la dette... Jean-Luc Rotureau, comme les autres candidats, auront donc l'occasion d'y défendre leurs points de vue sur ces sujets. Nos trois médias s'associeront de nouveau dans l'entre deux tours pour un troisième débat.

Dans son travail de couverture de la campagne électorale, notre rédaction veillera par ailleurs - mais elle l'a déjà fait - à interroger les candidats sur l'approche budgétaire de leurs programmes. A ce titre, nous reviendrons vers eux avant l'élection en présentant leurs positions sur les six dossiers clefs de la campagne identifiés dans notre numéro d'octobre - 2e ligne de tramway, Rives de Maine, Centre des Congrès, Patinoire, Biopole et la réindustrialisation du site Thomson - et sur d'autres sujets importants.









1.Posté par Gicquel Marc le 21/01/2014 09:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je pense également que la question des finances de la ville et de l'agglomération mérite un débat public spécifique; pour ma part, je pense qu'il convient de réfléchir à 2 fois avant de construire une autre patinoire, de déplacer le centre de Congrès, qu'il convient de construire la 2nde ligne de tramway en s'appuyant sur l'existant (passage par le boulevard Foch donc la gare, puis utilisation du pont de la Basse Chaine) en se contentant de la partie urbaine de Belle Beille à Monplaisir. Ce dé...

2.Posté par Yves le 21/01/2014 10:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Venant de la part de quelqu'un qui a voté tous les budgets depuis 20 ans, mettre en doute ses ex-amis, c'est amusant ... C'eut été bien plus crédible de le faire en situation ...

3.Posté par Jean-Jésus le 21/01/2014 14:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est fou que les politiques fuient les débats d'idées, est-ce par manque de courage, ou bien par réalisme.

4.Posté par Antoine Vincent le 22/01/2014 01:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Jean Luc Rotureau ne se gène pas pour dire à ses anciens amis ce qu'il pense, d'ou les nombreux désaccords qu'il a avec eux et le PS qui vient de l'exclure. Et puis chacun sait que quand on est à bord d'un navire, il n'est pas aussi simple de faire escale et de prendre ses distances.

Le budget de l'équipe Béatse est à l'image de sa politique, et repose sur des sables mouvants. Au lieu d'avancer graduellement et surement, on tranche dans le vif, pour faire sensation auprès des Angevins, sans au...















Angers Mag











Angers Mag : Orphée aux enfers, mais aussi au Quai: Entretien croisé avec Jean-Paul Davois (directeur... https://t.co/NJjZLJnXMH https://t.co/pTRfJd77AD
Lundi 5 Décembre - 08:00
Angers Mag : Enseignement, quand l'instruction se "fait maison": Depuis trois ans, Barbara a décidé... https://t.co/2EbbolDZYe https://t.co/q2lbjICkRQ
Lundi 5 Décembre - 07:20
Angers Mag : Le SCO passe à l’orange: Tenus en échec à Jean Bouin samedi par la lanterne rouge du... https://t.co/QADPR1iLiN https://t.co/YP52GPOoB9
Dimanche 4 Décembre - 13:50
Angers Mag : #Angers En panne d'idée de cadeaux ? @Revue_BDM #carnetsdevoyage #publicité https://t.co/VsebE5LDp8
Samedi 3 Décembre - 18:56



cookieassistant.com