Angers Mag Info

Un autre regard sur l'actualité d'Angers et sa région

Document sans nom

Samedi 1 Novembre 2014







Municipales 2014 : un collectif appelle à des primaires ouvertes à gauche


Rédigé par Cédric SOULIÉ - Le 15/10/2012 - 21:50 / modifié le 16/10/2012 - 15:18


Un vingtaine d'Angevins ont déjà signé le texte d'appel à la tenue de primaires à gauche dans le cadre des prochaines élections municipales de 2014. "Une très bonne initiative", selon Jean-Luc Rotureau qui depuis plus d'un an réclame des primaires ouvertes.



Jean-Claude Denis, Jean-Luc Rotureau, Corinne Bouchoux
Jean-Claude Denis, Jean-Luc Rotureau, Corinne Bouchoux
Plus de citoyenneté dans les choix de la vie politique locale", clament-ils. A quelques semaines du renouvellement des instances locales du Parti Socialiste en Maine-et-Loire, un collectif d'Angevins a décidé de prendre les devants en lançant un appel pour l'organisation de primaires à gauche à l'approche des élections municipales de 2014.

Venus d'horizons divers, encartés politiquement ou pas, figures historiques locales de la CFDT, militants associatifs, tous ont cependant en commun une sensibilité politique de gauche. En tête, Corinne Bouchoux, sénatrice Europe-Ecologie-Les-Verts (EELV) et Jean-Claude Denis, ancien directeur général des services de la ville d'Angers ou encore Philippe Markowicz, ex-conseiller municipal de la majorité, démissionnaire lors de l'arrivée de Frédéric Béatse à la tête de la ville en janvier, " souhaitent une ouverture des candidatures, en confiant le choix à l'ensemble des électeurs de gauche et pas seulement à l'appareil ou aux militants d'un parti" (voir la vidéo ci-dessous).

Certains observateurs y verront sans doute la volonté d'une plus grande clarté, "une plus grande transparence" dans la désignation d'un candidat à l'approche d'une échéance électorale. "Les Angevins ont été marqués par la succession de Jean-Claude Antonini, explique Jean-Claude Denis. Les conditions dans lesquelles Frédéric Béatse a été élu sont encore très présentes dans l'esprit des Angevins".

En somme, sus aux cachoteries, réunions d'alcôves et conciliabules partisans, place désormais à la démocratie populaire et participative. "Il nous parait donc très souhaitable que celui ou celle qui sera appelé(e) (...) à conduire la gauche, le centre gauche et les écologistes, aux prochaines élections municipales, soit l'émanation de l'ensemble des électeurs de ces familles politiques dans le cadre de primaires ouvertes, transparentes et mobilisatrices", stipule le texte de l'appel.

"Nous souhaitons surtout grâce à ces primaires renouveler les équipes et irriguer la vie politique locale, insiste la sénatrice Corinne Bouchoux. Elles permettront de dynamiser le débat et apporteront la plus grande transparence".

En lançant cet appel, les signataires espèrent fédérer le peuple de gauche angevin et ses élus. Un double appel donc à l'égard du maire, Frédéric Béatse, qui "comme Jean-Claude Antonini était favorable à la tenue de primaires réservées aux militants, ajoute Jean-Claude Denis. Il est désormais dans son intérêt d'aller vers ces primaires ouvertes".

Selon un calendrier encore approximatif, ces primaires à gauche pourraient avoir lieu d'ici à un an avec l'approbation des appareils concernés et dans la perspective d'une véritable union de la gauche aux municipales. Dans l'attente, il est en revanche certain que cette initiative locale fait un heureux : Jean-Luc Rotureau, grand vaincu suite à la démission de Jean-Claude Antonini en janvier dernier, fut le premier à réclamer des primaires à gauche, il y a un an. "Je ne peux que saluer cette initiative et je serai d'ailleurs signataire de cet appel", explique-t-il.

Liens Internet pour se joindre à l’appel : goo.gl/UxmQA ou facebook.com/municipales.Angers.2014










1.Posté par Février Alain le 16/10/2012 08:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Les Angevins ont été marqués par la succession de Jean-Claude Antonini, explique Jean-Claude Denis. Les conditions dans lesquelles Frédéric Béatse a été élu sont encore très présentes dans l'esprit des Angevins".
Depuis la réélection de Jean-Claude Antonini, je me suis efforcé d'assister le plus possible aux réunions mensuelles du Conseil Municipal. Au fur et à mesure que les mois et les années se sont écoulés, j'ai constaté un manque de clarté et de transparence dans les décisions prises en...















Angers Mag













Instagram



cookieassistant.com