Municipales : Frédéric Béatse ouvre la chasse pour le deuxième tour


Rédigé par - Angers, le 26/03/2014 - 08:02 / modifié le 26/03/2014 - 08:12


A trois heures d'une ultime réunion publique aux Greniers Saint-Jean, Frédéric Béatse a réuni la presse pour livrer ses réflexions d'entre deux tours. L'occasion d'afficher son optimisme, d'attaquer son adversaire et d'ouvrir son programme aux idées de Jean-Luc Rotureau et Laurent Gérault sur le budget et les transports. Première conséquence : s'il est élu, il modifiera le niveau d'investissement prévu pour 2014 pour le ramener de 74 à 61,5 millions d'euros !



"La surprise existera dimanche soir." Dans son QG de La Roseraie, aux côtés notamment de Silvia Camara-Tombini et de Luc Belot (en arrière plan), Frédéric Béatse à affiché son optimisme.
"La surprise existera dimanche soir." Dans son QG de La Roseraie, aux côtés notamment de Silvia Camara-Tombini et de Luc Belot (en arrière plan), Frédéric Béatse à affiché son optimisme.
la rédaction vous conseille
Sur le 1er tour :
"En 2008, nous étions à contre courant de la vague rose. En 2014, nous sommes à contre courant de la vague bleue. On nous annonçait un parcours tout tracé pour mon adversaire, à grand renfort de sujets et d'articles dans la presse nationale. Les Angevins ont regardé les programmes, les Angevins voteront avec leur cœur et pour des idées : la surprise existera dimanche soir."

Sur Christophe Béchu
"Le candidat UMP a montré qu'il n'avait pas répondu aux attentes. Il perd 5000 voix et 10 points par rapport à 2008 et a eu des difficultés à rassembler au delà de son camp. Un doute s'est exprimé sur sa capacité à être maire, sur son programme faible et mal assuré. Angers ne peut pas être un trophée dans une carrière mais nécessite un engagement total."

Sur la division de la gauche :
"Bien sûr, la gauche était divisée mais en additionnant les voix de Jean-Luc Rotureau aux miennes, nous obtenons 43%. Je salue encore sa décision de se retirer, conforme à ce que nous nous étions dit cet été (ndlr : interrogé sur ce point, il n'a pas précisé dans quelles conditions avaient eu lieu cet échange), même si je regrette qu'il ait refusé ce que je lui ai proposé (le ticket Béatse-maire/Rotureau-président d'agglo). Le rapport gauche/droite est de 50-50, c'est très ouvert."

Il reprend l'idée de Laurent Gérault d'expérimenter les transports gratuits le week-end

Sur son programme :
"L'enjeu, c'est de pouvoir comparer projet contre projet. Le mien, ce n'est pas une aventure, c'est un programme. Et puis, il faut aussi savoir écouter ce qui s'est dit au 1er tour. Nous allons ramener le niveau d'investissement de 55 à 53 ou 52 millions d'euros par an, en travaillant sur la phasage des dépenses. Dès après cette élection, si je suis élu, cela passera par une décision modificative de budget pour faire passer les investissements programmés en 2014 de 74 à 61,5 millions d'euros (1).

Sur la gratuité des transports :
"Au delà de l'abonnement "transports en commun" mensuel de 5€ proposé aux étudiants boursiers et jeunes travailleurs, nous allons étudier la possibilité de rendre les transports en commun gratuit un week-end par mois, en réfléchissant en lien avec les commerçants du centre-ville, pour voir si cela correspond à une attente. Nous ne sommes pas dans du binaire total, nous sommes des gens ouverts. Quand des idées sont bonnes, il n'y pas de raison de les rejeter."

Sur le 2e tour :
"Maintenant, l'enjeu c'est de choisir un maire qui corresponde aux choix des électeurs. C'est aussi la clarté des choix. Je reste un optimiste qui pense que c'est le projet qui reste décisif dans une élection."

(1) Le budget d'investissement voté par la ville d'Angers pour 2014 s'élève à 74 millions d'euros (dont 5 millions de remboursement du capital de l'emprunt). Un peu moins de 12M€ correspondent au report des investissements d'Aqua Vita, 6M€ aux premières réalisations du projet Rives Nouvelles (Promenade du Bout du Monde et Rochefoucault) et 4M€ pour des aménagements urbains dans les quartiers. Voir notre article "Angers : 69 millions d'investissement, est-ce déraisonnable en 2014" (07/01/2014)

Centristes et abstentionnistes ou l'équation gagnante

Réunis mardi soir aux Greniers Saint-Jean, les supporters de Frédéric Béatse ont été galvanisés une dernière fois par leur tête de liste, qui s'est présenté comme "l'homme des Angevins, pas l'homme d'un parti."

La preuve ? Dans l'assistance, un colistier de la liste Angers Vivre mieux naturellement (Nathalie Sévaux), mais également des "soutiens" de Jean-Luc Rotureau et Laurent Gérault, venus là "à titre personnel". Frédéric Béatse en a appelé "au rassemblement des listes du premier tour, qui ont toutes un point commun : le refus de Christophe Béchu".

Défendant son "projet d'équilibre" pour une "ville de tolérance", la seule, ou presque, qui a "échappé à la vague bleue", le maire sortant a battu une dernière fois le rappel des troupes : "Ca va se jouer à quelques dizaines de voix !"

Avant de faire un appel du pied aux électeurs centristes en amendant son programme à la marge (voir ci-dessus), la liste de Frédéric Béatse était allé à la chasse aux abstentionnistes, envoyant mardi matin pas moins de 30 000 enveloppes nominatives aux Angevins qui ne se sont pas déplacés lors du premier tour.

Une réélection serait-elle aussi simple qu'une lettre à la poste ?


A noter que Frédéric Béatse débattra avec son adversaire, Christophe Béchu, ce mercredi 26 mars, de 15h à 16h, au Chabada, dans le cadre des débats pour les municipales organisés par Angers Télé, Angers Mag et le Courrier de l'Ouest. Ce débat n'est pas ouvert au public, mais il peut être suivi sur la Une du site d'Angers Mag ( www.angersmag.info ). Il sera rediffusé sur Angers Télé, le soir même à 20h15.





Journaliste, rédacteur en Chef d'Angers Mag En savoir plus sur cet auteur




Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

13.Posté par Daniel Fleury le 27/03/2014 02:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La gratuité des transports paraissait à Monsieur Béatse et ses bagages accompagnés une proposition utopique et irréaliste lors du premier débat télévisé avant le 1er tour. Voilà que la claque de dimanche le fait réfléchir...
Tant mieux. La liste "Résister Construire à Gauche" portait cette proposition qui aujourd'hui semble devenir "tendance", même au PS/Pcf qui nous proposait la "gratuité partielle pour les étudiants boursiers.... qui en ont le plus besoin".
Pour une fois que le Front de Gau...

12.Posté par AngevindeCoeur le 26/03/2014 23:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Angevins, Angevines, ne rester pas sans voie et aller exprimer votre vote de cœur Dimanche prochain pour élire votre Maire, celui de votre ville : ANGERS !

En tant que Angevin, je peux dire avec certitude que ANGERS à beaucoup évoluer ces dernières années et que notre ville est devenue une ville agréable à Vivre! Béate a fait du bon boulot notamment avec Tramway, la reconstruction de la Place du Ralliement, le Projet Gare plus sans compté les avancées sur les logements dans de nombreux Quartie...

11.Posté par PLL le 26/03/2014 23:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je n'habite pas Angers mais l'aglo. J'ai conscience de l'importance de l'enjeu de cette élection. Ce sera très serré, comme en 2008. Aussi, je pense comme jean. Il faut quelqu'un qui s'investisse à fond, quelqu'un qui a projet cohérent , quelqu'un qui ne voit pas cela comme un marchepied pour aller plus loin.
Je soutiens à fond Béatse qui a les compétences, qui présente un projet, qui sait tenir compte des autres, qui écoute. Il m'a convaincu.
Marc Gicquel est bien aimable dans son commentaire...

10.Posté par Daniel Fleury le 26/03/2014 18:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La photo d'illustration choisie s'accorde bien avec le contenu. Monsieur Belot est en effet un des premiers députés à avoir énoncé son soutien total et entier au "pacte de responsabilité Hollande". Celui-ci prévoit des coupes budgéraires dans les services publics et les collectivités locales. Les annoncer entre les deux tours pour faire "sérieux" face à l'électorat de Monsieur Rotureau ou de Monsieur Béchu et les "draguer" par là même est bien joué.
Lorsque le pacte sera voté elles s'appliquer...

9.Posté par Philippe Markowicz le 26/03/2014 12:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

Depuis 2011, une partie de la majorité municipale demandait un étalement des investissements et de ramener le montant de ces investissements à 50-55 millions d'euros par an. Cette option a été refusée et les investissements sont aujourd'hui à 74 millions d'euros. Comment croire alors à la sincérité de ce revirement de dernière minute de l'entre deux tours. Je rappelle que si cette diminution de l'investissement avait été faite dès 2011 et que le report de la construction du centre Aqu...

1 2 3














Angers Mag











Angers Mag : Séance critique : "Ma'Rosa" de Brillante Mendoza: Dans Séance critique, deux fois par... https://t.co/UXYZ0kjrdt https://t.co/JrsEK1vwBv
Samedi 10 Décembre - 11:00
Angers Mag : « Ces pédagogies ne sont pas ignorées »: Et l’Education Nationale ? Quel regard... https://t.co/JnPQWXILNL https://t.co/5glkXOM6T3
Samedi 10 Décembre - 07:45
Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17



cookieassistant.com