Municipales : Jean-Luc Rotureau se retire "pour ne pas se renier"


Rédigé par - Angers, le 24/03/2014 - 14:54 / modifié le 24/03/2014 - 14:55


Jean-Luc Rotureau, "3e homme" au soir du premier tour de l'élection municipale d'Angers (16,21 %), a annoncé lundi matin qu'il ne serait pas présent au second tour de scrutin, pour être "le plus en accord possible avec ce qui a fait ma candidature". Mais il n'a pas plus épargné Béatse que Béchu.



Jean-Luc Rotureau et son suivant sur la liste, Claude Eas, ont pris une décision "en cohérence" avec ce qui avait fait la candidature de l'ancien adjoint à l'urbanisme.
Jean-Luc Rotureau et son suivant sur la liste, Claude Eas, ont pris une décision "en cohérence" avec ce qui avait fait la candidature de l'ancien adjoint à l'urbanisme.
la rédaction vous conseille
"Homme de gauche, de celle qui a été le succès d'Angers après 1977, je ne peux m'engager dans un maintien de ma candidature qui aboutirait à renier une partie de notre histoire".

En conférence de presse, lundi matin, Jean-Luc Rotureau a annoncé qu'il ne serait pas présent au second tour de l'élection municipale, malgré les quelque 16 % obtenus à l'issue du premier tour de scrutin.

L'autre information forte de cette matinée, c'est la rupture consommée avec l'équipe de Frédéric Béatse. "A la tête d'une liste qui rejette des pratiques politiques qui ont amené cette fracture dans l'équipe municipale sortant, et pour des raisons éthiques, je ne peux engager de discussions avec Frédéric Béatse qui rendraient incompréhensibles nos positions pour les Angevines et les Angevins."

Le troisième homme de cette campagne a donc décidé de faire les choses "autrement", jusqu'au bout. S'il ne laisse guère de doute sur son choix personnel dimanche prochain -"Homme de gauche je suis et je resterai", ils renvoient "ses" électeurs à leurs responsabilité. "Respectueux de leur diversité, ceux-ci sauront choisir pour le second tour le candidat qui leur correspond le mieux, leurs voix ne nous appartiennent pas".

Ni Béchu ni Béatse

Voilà pour le discours, écrit et distribué à l'aréopage de journalistes présents lors de ce qui constitue, à n'en pas douter, le premier temps fort de cet entre-deux tours.

Campagne oblige, chacun a sa propre lecture de cette première intervention d'importance. Par voie de communiqué, Frédéric Béatse (PS) a "remercié Jean Luc Rotureau de la position qu’il a adoptée ce matin. La campagne de Jean-Luc lui a permis de convaincre de nombreux Angevins sur un projet et des valeurs. Ce projet est l’héritage d’un bilan très positif et de propositions dont nous partageons un certain nombre et sur lesquelles je souhaite que nous puissions travailler ensemble."

Un semblant de main tendue qui fait sans doute volontairement fi des commentaires acerbes du dissident socialiste à l'endroit du maire sortant. Car si Jean-Luc Rotureau n'a pas caché que le projet de Christophe Béchu est celui "qui nous semble le plus éloigné du nôtre", il n'a pas épargné la gestion municipale de Frédéric Béatse. "Son projet est le plus proche du nôtre, mais nous divergeons avec lui sur le financement de ce projet, sur des pratiques politiques et sur des questions de citoyenneté."

"Angers a manqué une opportunité"

Plus cinglant encore, l'ancien adjoint à l'urbanisme affirme que la "gauche telle qu'elle a fonctionné à Angers depuis quelques années n'est pas ma gauche".

Mais c'est parmi ses colistiers que l'amertume est la plus criante. Claude Eas, son "numéro 2" : "On sait pertinemment que le choix qui reste ne sera pas un bon choix. Angers a manqué une opportunité de faire les choses autrement". "C'est choisir entre la peste et le choléra", abonde même un autre.

Des mots durs qui préfigurent un report de voix pas si évident que cela pour la liste menée par Frédéric Béatse.

C'est pourtant bien par les quelque 8300 voix du dissident socialiste -et celles des abstentionnistes du premier tour- que passera le salut du maire sortant.

Et maintenant, que va-t-il faire ?

Elu au conseil municipal depuis 1995, Jean-Luc Rotureau met fin, de fait, avec sa décision, à près de 20 ans de mandat municipal.
Il reste élu au Conseil général de Maine-et-Loire (canton d'Angers-nord). Si l'homme est "incapable de dire s'il se prépare pour 2020", il entend "réfléchir avec mon (son) équipe aux débouchés politiques que nous pouvons donner à ce chemin que nous avons parcouru ensemble. Nous comptons rester présents dans les réflexions politiques locales". Association, club, nouveau parti ? Il est trop tôt pour définir précisément les contours de cette présence, mais sa volonté de s'engager encore en politique est clairement affirmée.
Et se fera certainement en dehors du PS. "Des propositions éventuelles de rencontres ont été faites", durant la nuit dernière. "Mais je n'ai pas ouvert cette porte".
Désormais, avec le Parti socialiste, c'est chacun son chemin...




Journaliste Animateur du blog " Des mots à la marge " En savoir plus sur cet auteur




Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

8.Posté par HENRI le 27/03/2014 11:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je conserve le plus grand respect et une énorme admiration pour Jean-Luc. Toutefois, une journée supplémentaire de réflexion aurait permis - me semble t-il - calmement de recevoir les avis de TOUS les colistiers dont beaucoup ont pensé à une alternative différente. Vous auriez pu vous maintenir sans le moindre scrupule, ôtant ainsi au deuxième tour énormément de voix à Béaste, ce qui aurait paru plus logique aux électeurs angevins au vu des abondantes critiques décochées antérieurement à son ...

7.Posté par RANGE le 26/03/2014 11:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo pour cette décision Monsieur Rotureau, droit dans ses basket et intègre. Ces qualités qui manquent cruellement dans le paysage politique actuel.
Je vois Mr Béaste soutire béatement au vue des perspectives de gagner les 16% de voix qui lui manque...Je regrette qu'il n'y ai pas d'autres voix possible que l'habituel droite/gauche-gauche/droite qui en final sont contraint de mener la même politique...Bruxelles oblige.
Quand donc, viendra une NOUVELLE voix venant du cœur et non de têtes pensan...

6.Posté par descazeaux jules le 24/03/2014 17:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il lui aurait tellement été facile de se fourvoyer dans l'équipe du maire sortant moyennant une place... Monsieur Rotureau a eu une réaction digne et d'une grande honnêteté vis à vis de ses électeurs. Un comportement pareil est assez rare pour le souligner.
Bien entendu, le candidat Beatse croit bon de laisser entendre que ce désistement est un cadeau de Monsieur Rotureau en sa faveur...
On voit que certains sont aux abois et qu'ils sont prêts à tout ... j’espère de tout coeur que les électeurs...

5.Posté par Philippe Markowicz le 24/03/2014 17:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

Pour avoir "vécu" quatre ans au sein du conseil municipal d'Angers de 2008 à 2012, et après avoir fait cette campagne municipale dans l'équipe de Jean-Luc Rotureau, je peux dire que notre slogan de campagne "faire autrement" n'est pas un vain mot.
Le jour où les français choisiront d'élire des citoyens engagés plutôt que des professionnels de la politique (et cette amabilité vaut pour les deux candidats restant en lisse), un grand pas aura été fait dans la direction menant vers la réc...

4.Posté par Jean le 24/03/2014 15:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous allons donc lui rembourser ses frais de campagnes pour RIEN !
S'il pouvais aussi se retirer dans ce sens là…

1 2














Angers Mag











Angers Mag : Le SCO passe à l’orange: Tenus en échec à Jean Bouin samedi par la lanterne rouge du... https://t.co/QADPR1iLiN https://t.co/YP52GPOoB9
Dimanche 4 Décembre - 13:50
Angers Mag : #Angers En panne d'idée de cadeaux ? @Revue_BDM #carnetsdevoyage #publicité https://t.co/VsebE5LDp8
Samedi 3 Décembre - 18:56
Angers Mag : RT @IncroyableSCO: Angers SCO à la pêche aux points face aux Merlus du @FCLorient ce soir (20h) à Jean-Bouin ! #SCOFCL #VibrezSCO https://t…
Samedi 3 Décembre - 12:56
Angers Mag : ChroniK'Ô Noir - #18 : "Plateau", de Franck Bouysse: Chaque mois, la journaliste Martine... https://t.co/V0soKdy4ie https://t.co/07YeiZrSfq
Samedi 3 Décembre - 09:00



cookieassistant.com