NatExplorers : l'aventure scientifique, ça se partage !


Rédigé par - Angers, le 24/01/2017 - 07:30 / modifié le 24/01/2017 - 11:17


Nourrie de leurs expéditions scientifiques en Amérique Latine -effectuées en 2013 et 2016- "Entre 2 Amériques", l'exposition présentée par les éthologues Barbara Réthoré et Julien Chapuis (NatExplorers) au sein du pole scientifique de l'Université catholique de l'Ouest, propose une immersion dans les coulisses et la réalité d'une telle entreprise.



Barbara Réthoré et Julien Chapuis - biologistes, explorateurs, médiateurs scientifiques (NatExplorers) lors de leur première expédition en 2013, 200 jours à travers toute l'Amérique centrale.
Barbara Réthoré et Julien Chapuis - biologistes, explorateurs, médiateurs scientifiques (NatExplorers) lors de leur première expédition en 2013, 200 jours à travers toute l'Amérique centrale.
la rédaction vous conseille
Il y a un an, Barbara Réthoré et Julien Chapuis, éthologues et fondateurs de NatExplorers, préparaient une expédition scientifique d'une dizaine de jours dans le Darién, la province la plus isolée du Panama, à la frontière de la Colombie, où la forêt tropicale la dispute aux trafics en tous genres.
 
Seulement voilà, le Darién est aussi, et avant tout, l'un des hotspots de biodiversité sur la planète et les deux scientifiques angevins -ils sont installés à Chalonnes-sur-Loire- souhaitaient à tout prix prolonger leur aventure scientifique et humaine dans la région, initiée trois ans plus tôt, en 2013, durant une expédition de six mois entre le Mexique et le Panama.
 
Cette première mission avait donné lieu à une exposition, Entre 2 Amériques, retraçant photos, vidéos, textes et contenus ludiques à l'appui, le parcours et les conclusions de l'expédition. C'est cette même exposition, largement enrichie, que Julien et Barbara proposent, jusqu'au 4 mars, au sein du Pôle scientifique de l'Université catholique de l'Ouest (où ils enseignent par ailleurs). "C'est une exposition à mi-chemin entre l'exploration, les sciences et la défense de la biodiversité", explique Julien. "Il y a différentes portes d'entrée, mais auprès du jeune public, nous nous présentons comme des sortes d'aventuriers de la science".
 
Entre Deux Amériques a donc fait du chemin depuis sa première installation, à l'automne 2014, sur le fond comme sur la forme. "L'exposition évolue aussi avec nous, ce que nous sommes et notre approche du métier qui est différente d'il y a trois ans", reprend Julien.
Concrètement, si le contenu scientifique reste un élément intangible et fondamental de ce qui est présenté, le public peut aussi pleinement s'immerger dans l'univers de l'exploration scientifique, de sa genèse aux réalités du terrain. "Dans les différents festivals, conférences ou projections auxquels nous avons été conviés, il y a toujours des questions sur les coulisses de nos missions, la manière dont on les prépare. C'est cela que nous avons désormais intégré à l'exposition", détaille Barbara.
"Le fait, par exemple, de recréer au sein de l'exposition un camp de base de nos expéditions en forêt tropicale peut déclencher quelque chose chez les gens. Ça peut nous permettre de porter un message" - Julien Chapuis

Qu'on ne s'y trompe pas : le fil rouge de NatExplorers, l'entité support de leur engagement, reste la conservation de la biodiversité, notamment dans les lieux peu ou pas connus, mais "le fait, par exemple, de recréer au sein de l'exposition un camp de base de nos expéditions en forêt tropicale peut déclencher quelque chose chez les gens. Ça peut nous permettre de porter un message", traduit Julien.

L'exposition Entre Deux Amériques s'est enrichie de nombreux contenus, qui reviennent notamment sur l'ADN des expéditions de Julien et Barbara, mais également sur des éléments très concrets de vie et survie en forêt tropicale.
L'exposition Entre Deux Amériques s'est enrichie de nombreux contenus, qui reviennent notamment sur l'ADN des expéditions de Julien et Barbara, mais également sur des éléments très concrets de vie et survie en forêt tropicale.
Comment se repérer, éviter les pièges, se nourrir, boire, bivouaquer, se soigner en milieu "hostile"... voilà autant de contenus agréablement mis en forme qui peuvent intéresser petits et grands à l'exploration scientifique. Des éléments très concrets intégrés à un espace immersif -y compris du point de vue sonore : la forêt est-elle silencieuse ?- sur les coulisses des missions, la vie et la survie en pareille occurrence.
 
Entre 2 Amériques, exposition en mouvement qui s'enrichira dans les prochains mois des conclusions scientifiques de la dernière expédition dans le Darién, est un outil de partage et de médiation, volet indispensable à l'engagement de Julien et Barbara. Les deux scientifiques se sont démultipliés pour mettre en place de nombreuses actions, notamment avec la Ville d'Angers.
Plusieurs centaines d'écoliers, collégiens et lycéens viendront ainsi découvrir l'exposition, au gré d'ateliers animés par nos deux aventuriers. Des visites libres sont également possibles.
 
Au-delà du public scolaire, le partenariat avec la Ville d'Angers se traduit aussi par la mise en place de deux ateliers au "J", l'espace connecté jeunesse de la place Imbach. "Voyager en sac à dos" et "Monter son projet (quel qu'il soit) : Barbara et Julien s'appuieront sur leur expérience pour répondre aux attentes des jeunes explorateurs ou entrepreneurs en herbe.
 
Au programme des prochaines semaines enfin, une projection rencontre du film (trailer ci-dessous) Entre Deux Amériques (en présence et de Barbara et Julien et animée par le rédacteur en chef d'Angers Mag, Yves Boiteau) est prévue le mercredi 1er février, de 18 h 30 à 20 h 30.

Plus d'infos : site internet de NatExplorers ou de l'UCO
Exposition Entre 2 Amériques, jusqu'au 4 mars, du lundi au samedi, de 9 h à 17 h.





Journaliste Animateur du blog " Des mots à la marge " En savoir plus sur cet auteur




Nouveau commentaire :

Vous pouvez réagir et commenter cet article. Toutefois, si l’éditeur vous donne la possibilité de faire part de votre opinion, votre commentaire ne doit pas contenir des propos haineux, diffamatoires ou des injures caractérisées, inciter aux crimes et aux délits punis par la législation française, contester les crimes contre l’humanité, être offensant envers les chefs d’État, de gouvernement et diplomates étrangers , faire état de fausses nouvelles ou faire l’objet de discrimination raciale ou sexiste.

Au sens de la loi du 21 juin 2004 pour la confiance dans l'économie numérique (LCEN) la société Ouest eMedia presse éditeur de ce site web est responsable des contenus qu’elle publie, mais aussi des commentaires des internautes s’exprimant sur le sujet. Si la publication est laissée libre, un commentaire dont le contenu est en opposition avec les textes de loi, ou faisant l'objet d'une poursuite, peut à tout moment être modéré par le Directeur de publication.

Dans tous les cas, restez polis et courtois, les lecteurs vous en sauront gré.

Le Comité de Rédaction d'Angers Mag Info










Angers Mag















Angers Mag : ChroniK'Ô Noir - #22 - "Seules les bêtes", de Colin Niel: Chaque mois, la journaliste... https://t.co/klQwEko5Rz https://t.co/mT2kPOzULD
Samedi 25 Mars - 12:04
Angers Mag : #Angers Très Tôt en Scène, célébration du spectacle vivant @FestivaldAnjou... https://t.co/4yok4QvjUu https://t.co/ajlk04o2yE
Vendredi 24 Mars - 18:42
Angers Mag : #Angers #Reportcité Martina Bolognesi, ambassadrice de @PiseAngers @Angers https://t.co/0PVeRMvM8t https://t.co/0kZX26wFnR
Vendredi 24 Mars - 07:52


cookieassistant.com