Notre Dame des Landes : des Angevins dans la chaine humaine


Rédigé par - Angers, le 11/05/2013 - 22:52 / modifié le 11/05/2013 - 23:50


Combien étaient-ils en ce début de l’après-midi de samedi 11 mai sur le site de Notre Dame des Landes (44), à se donner la main autour de la très contestée zone aéroportuaire du Grand Ouest ? Environ 40 000 selon les organisateurs, beaucoup moins selon la préfecture de Loire Atlantique, pour démontrer que la mobilisation ne faiblit pas. Des Angevins, membres des collectifs locaux, ont tenu à se joindre à ce grand mouvement citoyen.



Les angevins ont participé en force à ce nouveau grand mouvement de contestation (photo RL)
Les angevins ont participé en force à ce nouveau grand mouvement de contestation (photo RL)
la rédaction vous conseille
La chaine est très compacte sur l’ensemble des 25 km qui entourent le site. Même si je ne peux pas calculer le nombre de participants, je sais qu'ils sont venus nombreux, dans une ambiance festive et conviviale », déclarait cet après-midi Romain Laveau, conseiller municipal d’Europe Ecologie les Verts à la mairie d'Angers.

Le rassemblement des opposants au projet d’aéroport, venus de toute la France aura duré une heure. Il s’est terminé par une série de concerts donnés au cœur de la ZAD (Zone à défendre), occupée depuis plusieurs mois.

Au cours de l’après-midi, les Angevins qui ont participé à ce grand rassemblement, le plus grand depuis le 17 novembre dernier, ont pu croiser sur place plusieurs figures du mouvement écologiste, à l’exemple d’Éva Joly, Yannick Jadot, Françoise Verchère, Pascal Durand ou encore François de Rugy, tous engagés désormais dans ce mouvement d'opposition au projet d’aéroport.

Pour Romain Laveau, comme pour ses collègues d’EELV, « le mot d’ordre est de continuer à faire pression sur le gouvernement et la majorité des Pays de la Loire pour que le projet soit définitivement abandonné ».

Les trois rapports de la commission de dialogue remis au gouvernement à la mi-avril réaffirment le principe du transfert de l’actuel aéroport de Nantes sur le site de Notre Dame des Landes, tout en émettant quelques réserves sur le plan environnemental et agricole.

«Nous avons bien conscience que le projet n’est pas abandonné et que le gouvernement joue l’enlisement. Ce que nous voulons c’est l’abandon définitif du projet », ont déclaré de concert l’ancienne candidate à la présidentielle Éva Joly (EELV) et la conseillère générale de Loire Atlantique (Parti de Gauche), Françoise Verchère, également présidente du CEDPA (Collectif d'élus Doutant de la pertinence de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes).

« On reste mobilisés et plutôt confiants pour la suite, d'autant que la commission des pétitions au parlement européen s'est saisie du sujet », ajoutait Romain Laveau, « les retours de la commission de dialogue sous-entendent que la loi sur l'eau n'est pas respectée et qu'un aménagement de l'aérogare actuelle pourrait suffire ».

Mobilisant des opposants venus des quatre coins de France, les organisateurs qui avaient mis un hélicoptère à disposition des médias pour qu’ils puissent survoler la zone et rendre compte de l’ampleur de ce coup de force n’entendent pas renoncer. De nombreuses cabanes se sont installées sur le site au cours de l'hiver et les cultures ont repris sur la zone concernée. Quant aux forces de police qui tentaient de déloger les occupants du site depuis plusieurs mois, elles se sont retirées le 20 avril dernier.

En attendant, pour les organisateurs de cette marée humaine, « c'est une victoire de la mobilisation citoyenne », comme le soulignait sur place Jean-Philippe Magnen, porte-parole d'Europe Écologie-Les Verts et Vice-président du Conseil régional des Pays de la Loire.

De son coté, Jacques Auxiette, le président de la Région des Pays de la Loire a réagit en déclarant que « le projet est confirmé, la feuille de route claire et exigeante. La détermination des élus des collectivités financeurs du Syndicat Mixte reste entière pour préparer l’avenir de leurs territoires au bénéfice des habitants en contribuant à la croissance, à l’emploi, et à la cohésion territoriale et sociale dans le respect de la démocratie ».




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30
Angers Mag : #Angers Le directeur de Keolis Angers a été licencié pour fautes graves https://t.co/n6HJqX081U
Lundi 5 Décembre - 15:10
Angers Mag : Keolis Angers : Christophe Reineri a été licencié pour fautes graves: Trois semaines... https://t.co/d3ujV5hSiJ https://t.co/cPMN0twREP
Lundi 5 Décembre - 15:01
Angers Mag : Orphée aux enfers, mais aussi au Quai: Entretien croisé avec Jean-Paul Davois (directeur... https://t.co/NJjZLJnXMH https://t.co/pTRfJd77AD
Lundi 5 Décembre - 08:00


cookieassistant.com