Notre Dame des Landes : les « Verts » régionaux se rebiffent


Rédigé par - Angers, le 12/03/2014 - 13:53 / modifié le 13/03/2014 - 09:23


Présents en nombre lors de la manifestation contre l’aéroport du Grand Ouest, le 22 février dernier à Nantes, les Verts du Conseil Régional des Pays de la Loire, n’apprécient pas la façon dont leur président Jacques Auxiette traite les suites de ce mouvement de contestation. Ils lui ont fait savoir par une lettre ouverte.



Les Verts lors de la manifestation du 22 février à Nantes
Les Verts lors de la manifestation du 22 février à Nantes
la rédaction vous conseille
Même s’ils font partie de la majorité du Conseil Régional des Pays de la Loire, aux côtés du PS, les élus EELV (Europe Écologie les Verts ), n’ont jamais fait mystère de leur opposition au projet d’aéroport du Grand Ouest sur le site de Notre Dame des Landes. Et pour preuve, ils étaient présents le 22 février dernier lors de la grande manifestation organisée par les opposants au projet, dans les rues de Nantes, appuyés par leurs leaders politiques et notamment Cécile Duflot, actuelle ministre du Gouvernement Ayrault.

Depuis, il semble que le ton soit monté d’un cran, non seulement entre la ministre et son chef de gouvernement, mais aussi sur place entre les élus régionaux EELV et le président Jacques Auxiette (PS).

Dans une lettre ouverte, les élus écologistes ont signifié au président qu’ils n’appréciaient ni la méthode utilisée pour communiquer sur le sujet, ni les propos du président. « Vous semblez particulièrement affectionner ce mode de communication. Nous nous permettons donc de vous interpeller par la même voie », écrivent les élus, répondant ainsi au courrier adressé par le président Auxiette, aux organisations paysannes et environnementales de la région au sujet de la manifestation du 22 février et les dégradations qui suivirent.

« J’attends de votre organisation qu’elle exprime une position claire concernant les évènements de Nantes mais aussi l’ensemble des exactions, méfaits et occupation illégale sur la "ZAD" (zone d’aménagement différée : NDLR) », écrivait le président du Conseil Régional dans le courrier adressé aux associations opposées au projet de construction de l'aéroport et présentes lors de la manifestation nantaise.

« Vous oubliez qu’elles ont dénoncé les violences et la casse qui ont eu lieu et persistez à nourrir l’amalgame entre les quelques centaines de « casseurs » (dont nous sommes étonnés qu’aucun n’ait été arrêté à ce jour) et les dizaines de milliers de manifestants pacifiques, manifestants que vous tenez à tort comme responsables des violences et dégradations qui ont eu lieu à Nantes ce jour-là », lui répondent les écologistes.

Ces derniers, visiblement remontés, accusent le président de tenir des propos qualifiés « d’outranciers » à l’encontre d’opposants dont ils considèrent toujours faire partie. « Vous comparez la situation nantaise à l’Ukraine ou encore la Centrafrique. Comme si ces accusations ne suffisaient pas, vous passez aujourd’hui à la menace à peine voilée quant à l’octroi des subventions publiques » écrivent les Verts. « Ceci dépasse pour nous l’entendement ! ».

Selon les écologistes ces associations sont soutenues par le Conseil Régional, « à l’appui de votes unanimes », pour leur travail et sont même devenues des partenaires incontournables des politiques régionales en matière de diversité et d’agriculture durable. « Vous êtes donc aujourd’hui prêt à remettre en cause ces partenariats de longue date, pour régler vos comptes avec les opposants », poursuivent les Verts en rappelant au président Auxiette qu’il est « le président de l’assemblée régionale et pas seulement celui du syndicat mixte aéroportuaire ».

Visiblement choqués par la démarche de leur président, les Verts, toujours membres de la majorité, affirment qu’ils ne cautionnent pas les messages envoyés aux opposants.

« Votre courrier met à mal la crédibilité de notre institution ainsi que notre travail fructueux avec le réseau associatif, notamment sur les nombreux dossiers environnementaux sur lesquels nous sommes pourtant en phase », s’indignent les membres du groupe Europe Écologie Les Verts du Conseil régional des Pays de la Loire, signataire de la lettre ouverte, appelant le président à « moins de passion et plus de raison ».




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par Jean-Philippe Marant le 13/03/2014 09:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mais si les élus régionaux se rebiffent, Vincent Dulong, va donc être obligé de quitter la liste de Béatse ?
Non,les verts, ils ne vont pas perdre leur place par éthique, cela se saurait.
Les verts d'Angers, sont ce que le H fait dans Hawaï, c'est à dire rien.
Ils se sont couchés en 2012, ils se couchent en 2014, et seront les premiers à appeler Jean-Luc Rotureau le soir du 23 mars quand celui-ci sera devant Béatse.

2.Posté par Ange20 le 13/03/2014 09:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Jean Philippe,
Vous avez tout à fait raison. Sans le PS, les Verts n'existeraient pas. C'est une opposition de forme pour dire qu'ils sont là, mais dès qu'Auxiette fait les gros yeux, ils baissent la tête. Et à Angers c'est encore pire, Dulong et Mahé ne sont que des pantins, même pas capable de régler la circulation ou de construire Biopole. Des écologistes ça, non, seulement des politiques qui trouvent que la soupe du PS est bonne et qui viennent juste chercher une bonne paye.

Pour ma part...

3.Posté par Oumane Sar le 13/03/2014 11:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
on a dit les Verts se rebiffent en RÉGION.
Mais comme les communistes angevins, les soit-disants écolos d'Angers vont vous expliquer pourquoi on peut nager contre le courant. et contre toute cohérence idéologique. À la soupe !
n'oublions pas que ce sont les mêmes qui mettent la charrue avant les boeufs en matière d'évolution de la circulation automobile, en étant d'abord contraignants avant d'être innovants. le traitement du problème par la douleur, vous connaissez? eux oui.
et d'ailleurs, quan...















Angers Mag











Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30
Angers Mag : #Angers Le directeur de Keolis Angers a été licencié pour fautes graves https://t.co/n6HJqX081U
Lundi 5 Décembre - 15:10
Angers Mag : Keolis Angers : Christophe Reineri a été licencié pour fautes graves: Trois semaines... https://t.co/d3ujV5hSiJ https://t.co/cPMN0twREP
Lundi 5 Décembre - 15:01
Angers Mag : Orphée aux enfers, mais aussi au Quai: Entretien croisé avec Jean-Paul Davois (directeur... https://t.co/NJjZLJnXMH https://t.co/pTRfJd77AD
Lundi 5 Décembre - 08:00



cookieassistant.com