"Nous sommes victimes des mêmes politiques d'austérité"


Rédigé par - Angers, le 25/06/2015 - 15:39 / modifié le 26/06/2015 - 08:44


Près de 400 salariés des secteurs de la santé, de l'action sociale et médico-sociale ont manifesté dans les rues d'Angers jeudi matin, pour dénoncer l'impact des politiques d'austérité sur leurs établissements. La CGT, FO et Sud, les trois organisations syndicales à l'initiative du rassemblement, contestent aussi le projet de loi santé porté par Marisol Touraine et les projets de remise en cause des conventions collectives. Question à Benjamin Letang, infirmier au Cesame (1) et secrétaire départemental adjoint de la Fédération CGT santé et action sociale.



Benjamin Letang, secrétaire départemental adjoint de la Fédération CGT santé et action sociale.
Benjamin Letang, secrétaire départemental adjoint de la Fédération CGT santé et action sociale.
la rédaction vous conseille
Quel était précisément l'objet de ce rassemblement ?

"C'était un appel conjoint des fédérations de la santé et de l'action sociale CGT, FO et Sud, pour dénoncer les politiques d'austérité menées dans nos secteurs. Aussi bien le plan lancé par le gouvernement pour trouver 3 milliards d'euros d'économies d'ici à 2017 dans le secteur de la santé, que l'attaque des conventions collectives du secteur social, et notamment la convention 66, la plus importante du secteur qui touche tous les professionnels de l'éducation spécialisée. Nous exerçons dans des domaines différents, mais nous sommes victimes des mêmes politiques."

Concernant les conventions collectives, où en sont les discussions ?

"La convention 66 n'est pas encore dénoncée mais les deux principaux syndicats d'employeurs viennent de fusionner dans cette intention, comme cela a déjà était fait pour la convention 51 (ndlr : établissements privés d'hospitalisation, soins de cure et garde), qui est la deuxième plus importante du secteur. A Paris, le rassemblement était organisé devant les sièges des syndicats d'employeurs."

Quelles sont vos craintes concrètement ?

"Elles portent sur la grille de rémunération des salariés concernés mais aussi sur les droits à congés, car ce sont des jours acquis dans lesquels les employeurs voient une marge de manoeuvre, pour atteindre l'équilibre budgétaire."

Et le projet de loi santé que porte la ministre Marisol Touraine, en quoi vous-inquiète-t-il ?

"Il s'inscrit dans le plan d'économies dont je vous parlais, mais surtout il est dans la parfaite continuité de la loi Bachelot - HPST "Hôpital, patients, santé, territoire" qui avait été combattue à l'époque par les députés de la majorité d'aujourd'hui. La loi Touraine aggrave les dispositions de la loi Bachelot, notamment en terme de regroupements et de fusions d'établissements hospitaliers qui, de facultatifs, deviennent obligatoires. Heureusement pour nous l'examen de ce projet de loi a été différé à la rentrée."

Percevez-vous déjà les conséquences des politiques de restriction budgétaire dans le département ?

"Il y a des hôpitaux qui sont déjà bien attaqués, comme celui de Cholet ou de Saumur où il y a des suppressions de lits et de postes mais aussi des tentatives de remise en cause des RTT. Ce qui n'est pas possible au CHU d'Angers où il y avait un très mauvais accord 35 heures. Concrètement, ce qu'on a dans tous les établissements, y compris au Cesame, ce sont des diminutions de postes de remplacement pour compenser l'absentéisme, les congés maladies ou maternité : là, il y a vraiment un recul. Rien que pour le Cesame en 2015, il y a eu neuf postes de remplacement en moins, ce qui dégrade les conditions de travail des agents mais aussi d'accueil des patients. Car les deux sont liés dans nos secteurs."

(1) Centre de Santé Mental Angevin




Journaliste, rédacteur en Chef d'Angers Mag En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par Francis le 06/07/2015 20:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Etes-vous au courant des alertes données par un pharmacien de la région depuis de nombreuses années ? Ces syndicats sont-ils informés ?
Ce pharmacien a d'ailleurs créé un blog.
Un exemple : http://analysecitoyenneindependante.blogspot.fr/2014/03/letat-de-lhopital-de-cholet-constats.html
Un autre : http://analysecitoyenneindependante.blogspot.fr/2014/01/centre-hospitalier-de-cholet-les.html








Angers Mag















Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30
Angers Mag : #Angers Le directeur de Keolis Angers a été licencié pour fautes graves https://t.co/n6HJqX081U
Lundi 5 Décembre - 15:10
Angers Mag : Keolis Angers : Christophe Reineri a été licencié pour fautes graves: Trois semaines... https://t.co/d3ujV5hSiJ https://t.co/cPMN0twREP
Lundi 5 Décembre - 15:01
Angers Mag : Orphée aux enfers, mais aussi au Quai: Entretien croisé avec Jean-Paul Davois (directeur... https://t.co/NJjZLJnXMH https://t.co/pTRfJd77AD
Lundi 5 Décembre - 08:00


cookieassistant.com