Nouveau Centre des congrès d’Angers : quatre architectes d’envergure internationale


Rédigé par - Angers, le 05/05/2012 - 16:02 / modifié le 25/06/2012 - 17:05


En matière de tourisme d’affaires, la concurrence est rude entre les villes françaises. Angers et sa métropole qui entendent ne pas laisser passer la manne financière de ce secteur d’activité ont décidé de se lancer dans la construction d’un nouveau centre des Congrès. Un appel d’offres européen a été lancé et quatre équipes internationales viennent d’être sélectionnées pour proposer un projet.



Nouveau Centre des congrès d’Angers : quatre architectes d’envergure internationale
la rédaction vous conseille
L’espace libre de 8 300 m2 situé sur la rive droite de la Maine, entre le théâtre le Quai et les ensembles immobiliers du Quai Tabarly va enfin trouver preneur. Un nouveau centre de congrès flambant neuf, avec auditorium et hôtel, devrait ouvrir, avec vue imprenable sur le château du Roi René, à l’horizon 2016.

Après la décision du Conseil Municipal de confier la concession d’aménagement à une structure indépendante, la SPL2A (Société Publique Locale Angers Agglomération), en décembre 2011, un appel à projets européen a été lancé au début de l’année 2012. Quatre architectes ont été retenus au sein d’équipes de conception - construction : Kengo Kuma (France), Dominique Perrault (France), Paul Andreu (France), Rudy Ricciotti (Italie). Le contrat devrait être signé au cours de l’été 2013 pour une livraison prévue en 2016-2017.

« La construction d’un nouveau Centre des Congrès et la rénovation d’une partie du Parc des expositions marquent la volonté de construire un véritable pôle d’excellence à Angers », déclare le maire Frédéric BÉATSE. « Quelle ville peut en effet tourner le dos à un secteur d’activité qui pèse 1% du PIB ? Certainement pas Angers ».

Certes les congrès, salons, festivals et autres événements peuvent faire gagner beaucoup d’argent à la ville qui les accueille. Mais avant d’en arriver là il faut se doter d’un équipement à la hauteur, capable de prendre des parts de marché aux autres villes. Car le gâteau n’est pas extensible à l’infini, il se partage. Et là il faudra faire fort pour sortir du lot.

17e ville de France, Angers souffre d’un déficit d’image et la marque dont elle s’est dotée, « Angers Loire Valley », est susceptible d’attirer la clientèle internationale. Et même si « les retours sont plutôt bons », comme fait observer le Maire, il reste encore du travail de communication pour faire connaître le territoire angevin et le rendre encore plus attractif qu’il ne l’est déjà.


Un outil de développement économique

Nouveau Centre des congrès d’Angers : quatre architectes d’envergure internationale
Le nouveau Centre des congrès qui s’inscrit dans le vaste plan de rénovation des Berges de Maine, va dans ce sens. Il remplacera l’actuel établissement, situé en centre-ville, à côté du jardin des plantes, jugé vétuste, impossible à agrandir et couteux à rénover. « Il sera de moins en moins à la hauteur du potentiel de développement du territoire », estiment les élus d’Angers. D’où la nécessité, selon ces derniers de construire un nouvel équipement répondant aux contraintes actuelles et futures, capable de s’adapter au plus près des besoins afin de pouvoir le rentabiliser. Le nouvel équipement devrait permettre 100 000 journées congressistes, contre 50 000 dans l'actuel, ce qui permettrait de faire passer les retombées économiques en termes de tourisme d'affaire de 30 M€ à 50 M€. Une affaire plutôt rentable si tout fonctionne comme les promoteurs de ce projet l'imaginent.

« Outil majeur d’attractivité et de développement économique », le nouveau Centre des congrès accueillera une salle de concert philharmonique de 1650 places et un hôtel de grand standing. Situé sur les bords de la Maine, en face du château, facilement accessible depuis la gare d’Angers, encore mieux lorsque la seconde ligne de tramway sera construite, et à proximité du théâtre du Quai. Pour une ville qui cultive l’art de vivre, rien de mieux. La surface totale de cet équipement sera de 16 000 m2 (centre des congrès et auditorium) auquel il faudra ajouter 5 000 m2 pour l’hôtel., .

Après la construction du nouveau, l’actuel Centre des congrès devrait accueillir, après mise en place d’une plateforme d’innovation entre l’Université d’Angers et la Région des Pays de la Loire, l’ITBS (Ingénierie du Tourisme, du Bâtiment et des Services) actuellement installé sur le campus universitaire de Saint Serge.

Voir les références des quatre équipes sélectionnées

- Equipe Impresa Pizzaroti & CSPA

- Equipe Quille construction

- Equipe Sogea Atlantique

- Equipe Spie Batignolles




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par Anthony le 11/05/2012 15:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour une fois qu’Angers semble vouloir faire les choses en grand et de façon ostentatoire, ne boudons pas notre plaisir, aussi je fonde beaucoup d’espoir dans cet ensemble Palais des congres/Hôtel, qui ne devra pas décevoir les Angevins et être suffisamment de taille à affronter les meilleures villes de congrès du territoire et notamment nos voisines Tours ou Nantes qui disposent de structures de très haut niveau.

Ce futur centre dont j’espère un nom plus accrocheur comme «Cité Internationale ...

2.Posté par Duboisdur le 31/05/2012 21:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
300 hectares, c'est pas un peu grand ?

3.Posté par Anthony le 25/06/2012 16:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le terrain fait 8500 m2 (d'après ce que j'en sait) soit moins d'un hectare, mais cela est nettement suffisant pour y construire un grand palais des congrès, du reste la parcelle sur laquelle se situe Le Quai était rigoureusement de même taille et ce dernier propose 16 000 m2 de plancher.

4.Posté par Yannick Sourisseau le 25/06/2012 17:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Duboisdur et @Anthony.

Une coquille s'était glissée dans le sujet. La surface exacte est de 8300 m2 et non pas 300 ha. La confusion est venue du fait que ce projet s'intègre dans le projet des berges de Maine et il a été présenté ainsi par la Mairie. L'erreur est corrigée.















Angers Mag